Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas le cri mais le vol d’un canard sauvage qui dirige le troupeau pour voler et suivre.» Proverbe chinois

Présidence du Faso : La coordinatrice du système des Nations-Unies, Metsi Makheta, fait ses adieux au Burkina Faso

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • lundi 12 juillet 2021 à 23h20min
Présidence du Faso : La coordinatrice du système des Nations-Unies, Metsi Makheta, fait ses adieux au Burkina Faso

Le président du Faso a reçu en audience la coordonnatrice du système des Nations-Unies au Burkina Faso en fin mission, Metsi Makheta. Elle est allée faire ses adieux au président du Faso ce lundi 12 juillet 2021.

La coordinatrice du système des Nations-Unies au Burkina Faso, Metsi Makheta, est en fin de mission. Avant de quitter le pays qui l’a accueillie pendant cinq ans, elle est allée faire ses adieux au président du Faso et lui traduire sa reconnaissance pour « toute l’attention, pour toutes les facilités mais aussi pour le partenariat ouvert qui a permis aux Nations-Unies d’être auprès du peuple burkinabè ».

Elle a indiqué que dans le contexte sécuritaire difficile ayant entrainé le déplacement de populations, le système des Nations-Unies est resté aux côtés du Burkina Faso et du peuple burkinabè à travers ses bureaux sur le terrain à Kaya, Dori, Fada N’Gourma, Ouahigouya mais également à Bobo-Dioulasso. « Cette présence n’aurait pas été possible non plus sans l’engagement des autorités burkinabè à faire en sorte que la coopération au niveau international soit au bénéfice du peuple burkinabè. J’ai une fois de plus dit au président du Faso combien les Nations-Unies, par ma voix, nous avons apprécié cette ouverture et cette attention envers le peuple burkinabè », a-t-elle laissé entendre.

Elle a rappelé que l’organisation se tient auprès du peuple burkinabè dans les moments difficiles

Son échange avec Roch Kaboré a aussi porté sur les partenariats mobilisés au profit du Burkina Faso grâce aux Nations-Unies. Elle indique en effet que « pour la première fois dans l’histoire des Nations-Unies, le Burkina Faso a pu mobiliser au niveau international, à travers la commission du Fonds de consolidation de la paix, tous les partenaires du monde pour voir comment adapter les instruments de coopération pour qu’ils soient véritablement orientés vers le contexte national burkinabè. » Les Nations-Unies, de son aveu, sont de ce fait une organisation qui se tient auprès des peuples et en particulier du peuple burkinabè.

C’est donc avec le sentiment du devoir accompli, malgré un contexte difficile, qu’elle dit quitter le Burkina Faso, convaincue que même s’il y a encore beaucoup à faire, le chemin est tracé pour investir dans l’humanité autrement.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Des députés scrutent la problématique du système éducatif
TAC 2021 : Sans le sommet des Chefs d’Etat et le forum des hommes d’affaires ivoiro-burkinabé !
IXe Traité d’Amitié et de coopération : Une édition à tout prix !
Côte d’Ivoire-Burkina : Les experts ouvrent les travaux du neuvième Traité d’amitié et de coopération
Jean Luc Mélenchon au Burkina : Roch prend parti pour la France insoumise
Mélenchon à l’université Joseph Ki-Zerbo : « À travers son discours, on voit que c’est un vrai sankariste »
Jean-Luc Mélenchon : « Vos aînés se sont battus pour l’indépendance, certains en sont morts, leur mort n’est pas une parodie, leur lutte était réelle »
Coopération internationale : « C’est une erreur totale de se tourner le dos », convainc Jean-Luc Mélenchon
Force Barkhane : Le général Marc Conruyt dit au revoir au président du Faso
Paris veut-il faire du G5 Sahel le bouclier anti-terrorisme au seul bénéfice de la Côte d’Ivoire ?
Jean-Luc Mélenchon au Burkina : « Il existe aussi une France fraternelle, qui n’est pas impérialiste… »
Lutte contre le terrorisme : « La France devrait revoir sa politique d’intervention militaire dans les différents pays », selon Jean Luc Mélenchon
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés