Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’espoir c’est comme les dominos, dès qu’il y en a un qui est tombé, les autres le suivent…» Tokyo dans la Série télévisée La Casa de papel

Sécurité sociale : Le ministère de la Fonction publique sensibilise sur la nouvelle loi à Gaoua

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) • LEFASO.NET • jeudi 1er juillet 2021 à 12h55min
Sécurité sociale : Le ministère de la Fonction publique sensibilise sur la nouvelle loi à Gaoua

Le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale a organisé le lundi 29 juin 2021 à Gaoua, un atelier de vulgarisation de la loi numéro n°004-2021 portant régime de sécurité sociale applicable aux travailleurs salariés et assimilés au Burkina Faso. Les innovations de la loi ont été expliquées aux responsables d’entreprises de la cité du Bafuji.

L’Assemblée nationale a adopté, le 6 avril 2021, la loi n°004-2021 portant régime de sécurité sociale applicable aux travailleurs salariés et assimilés du Burkina Faso. Dans le souci de permettre une appropriation de cette nouvelle loi par les différents acteurs de la sécurité sociale à Gaoua, le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale a initié un atelier de sensibilisation.

Les innovations de la nouvelle loi sont nombreuses. Et selon l’inspecteur du travail et directeur de la sécurité sociale à la direction générale de la protection sociale, Oumarou Sawadogo, on peut retenir essentiellement l’élargissement de la définition de l’accident de travail pour prendre en compte les nécessités de la vie courante, la possibilité pour le survivant de cumuler l’intégralité de sa pension directe et de la pension de réversion. En outre, il est prévu l’institution d’un fonds de prévention qui sera créé à la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) pour permettre la promotion de la sécurité et santé, et la prévention des risques professionnels. A ceux-ci, il faut ajouter aussi l’enlèvement de l’âge pour bénéficier de l’allocation famille en ce qui concerne les enfants.

Les motivations de la relecture de cette loi étaient plus que nécessaires, confie Oumarou Sawadogo. « Plusieurs récriminations avaient été faites à l’endroit de la loi 015. Il s’agit par exemple de la modestie des prestations qui étaient décriées par les partenaires sociaux, sans oublier certaines difficultés que la CNSS a rencontrées suite à des mesures conjoncturelles. En outre, le socle juridique adopté en 2019 nous imposait de transposer certaines dispositions dans notre législation », a expliqué M. Sawadogo.

Quant au directeur régional du travail et de la protection sociale, représentant le ministre en charge de la Fonction publique, Brahima Pakotdtogo, il a exprimé les attentes à l’endroit des responsables d’entreprises. « Nous attendons des chefs d’entreprises une prise en compte des innovations en les intégrant dans leur quotidien pour que l’on puisse corriger ce qui n’est pas conforme à la législation du travail ».

L’initiative a été saluée par les participants qui repartent outillés sur les innovations sur la sécurité sociale applicable aux travailleurs salariés et assimilés. Alain Wilfried Combasséré est propriétaire d’une pharmacie. « La nouvelle loi est partie de l’ancienne (loi 015). Elle a pris en comptes nos préoccupations qui ont été traitées. Cela nous permet de nous améliorer dans tout ce qu’on faisait avant. Elle vient davantage nous aider à faciliter la vie de nos employés qui travaillent dans nos sociétés », a-t-il apprécié.

Boubacar TARNAGUIDA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
CNSS / échéance de disponibilité : Madame Soumana / Sawadogo Mariam est priée de rejoindre son poste dans un délai de 72h à compter de la présente publication
CNSS : Dépôt des pièces de maintien des droits des retraités et accidentés du travail de la CNPS du 1er septembre 2021 au 30 novembre 2021
CNSS : Une vaste opération de contrôle pour les transporteurs routiers
CNSS : La genèse du test de recrutement externe en 2018 de 84 agents pour le compte de la Caisse nationale de sécurité sociale
CNSS : Les innovations de la nouvelle loi n°004-2021/AN du 6 avril 2021 portant régime de sécurité sociale applicable aux travailleurs salariés et assimilés au Burkina
CNSS : Les nouveaux administrateurs du conseil d’administration désormais installés
Ouagadougou : Les locataires des cités de la CNSS invités à renouveler leur contrat de bail
Sécurité sociale : Le ministère de la Fonction publique sensibilise sur la nouvelle loi à Gaoua
Burkina : La CNSS invite les employeurs au respect des dates limites de paiement des cotisations sociales
Cités de la CNSS : Un contrôle pour assainir le fichier des locataires
Lassané Savadogo, DG de la CNSS, à propos des cotisations sociales : « Nous disposons des prérogatives de la puissance publique pour contraindre l’employeur qui n’est pas en règle »
Sécurité sociale : La CNSS vole au secours des chauffeurs via l’opération de contrôle de la carte d’affiliation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés