LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Promotion du tourisme : « Vanuatu », une destination à plusieurs potentialités

LEFASO.NET

Publié le mercredi 23 juin 2021 à 13h00min

PARTAGER :                          
Promotion du tourisme : « Vanuatu », une destination à plusieurs potentialités

L’Association "Yaka Yakou" a organisé, le vendredi 18 juin 2021 à Ouagadougou, une conférence publique pour présenter les potentialités culturelles et économiques de la République du Vanuatu, un archipel de 83 îles.

L’Association « Yaka Yakou », dans le cadre de ses activités, a initié une conférence publique pour présenter les potentialités culturelles et économiques de la République du Vanuatu qui a pour capitale Port-Vila. Les échanges interculturels, le rapprochement des peuples d’Afrique et les "descendants" d’esclaves vivant aux Amériques, particulièrement sur les îles du Pacifique du Vanuatu, ont été présentées à l’assemblée.

Vanuatu est un archipel de 83 îles

Indépendante depuis 1980, Vanuatu est un archipel de 83 îles, riche de plus de 100 langues distinctes, et est profondément marqué par une diversité culturelle extrême. Les langues officielles sont le Français et l’Anglais. Selon le président de l’Association "Yaka Yakou", Geramin Oba, la République du Vanuatu est considérée comme l’un des pays les plus culturellement diversifiés sur terre. Et cela se reflète dans l’impressionnante variété de festivals culturels et d’anciens rituels « vivants » qui se produisent chaque année.

Selon l’un des conférenciers, Abdou-Rashad Seidou Ouédraogo, le tourisme vanuatuan contribue à hauteur de 80% aux revenus du secteur de la culture. En 2010, la barre des 100 000 visiteurs est atteinte, a révélé M. Ouédraogo. "Les touristes qui arrivent par avion restent en moyenne entre une et deux semaines. En dehors d’Efaté où se trouve l’aéroport, les îles les plus visitées sont Tanna et Santo, avec plus de 10 000 visiteurs par an chacune", a-t-il précisé.

Geramin Oba : « La République du Vanuatu est considérée comme l’un des pays les plus culturellement diversifiés sur terre »

Les échanges du présidium avec le public ont aussi porté sur la pertinence de cette rencontre au regard de la faible culture touristique des Burkinabè et les possibilités d’immigration dans cet archipel. Pour les conférenciers, cette rencontre vise à promouvoir et surtout éveiller l’esprit touristique chez les Burkinabè à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. La République de Vanuatu, foi de Germain Oba, est « l’endroit le plus heureux du monde », et parfait pour un séjour ou un voyage d’affaires.

Le public a découvert aussi les potentialités économiques du Vanuatu

Au niveau du volet immigration, il a informé de l’existence d’un programme de citoyenneté offert par l’archipel et d’un passeport vanuatuan. « Ce document donne accès, sans visa, à plus de 125 pays dans le monde. En plus de se voir octroyer la nationalité vanuatuane, le détenteur de ce passeport, le commerçant ou l’homme d’affaires, se voit offrir une palette d’opportunités, de financements et d’investissements accessibles à l’international », a détaillé M. Oba.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Aucun détails de là où se trouve cette république ? Comment obtenir ce passeport ? Représentation diplomatique ? etc

  • Plus de clarifications svp, sur les contacts ou sites web pour plus d’informations.

  • Attendez, ne partez pas tous avec vos millions, le pays n’est pas encore perdu.
    Ok, je suis cynique, mais ce n’est pas moi qui ai commencé.
    Pendant que notre pays crève de tous cotés, d’autres à Ouaga, nous parlent destinations paradisiaques et investissements prometteurs.
    Après, il est vrai qu’on peut concevoir une certaine jalousie, vis à vis d’un pays qui se débrouille pas mal (malgré les éruptions volcaniques, les séismes et autres tsunamis), alors qu’il n’a connu son indépendance en 1980.
    Par contre "le rapprochement des peuples d’Afrique et les "descendants" d’esclaves vivant aux Amériques," ça, je ne sais pas d’où ça sort, les peuples autochtones (et donc mélanésiens) ayant eux-mêmes réduits en esclavage par le colonisateur.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique