Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La douleur est une bonne source d’inspiration, et que les zones d’ombre du passé montrent au stylo la direction.» Grand Corps Malade

Tournage de films et gestion des salles de cinéma : Une mission de contrôle pour s’assurer du respect des textes

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • mardi 22 juin 2021 à 17h28min
Tournage de films et gestion des salles de cinéma : Une mission de contrôle pour s’assurer du respect des textes

La direction générale du cinéma et de l’audio-visuel a effectué ce mardi 22 juin 2021 à Ouagadougou, une mission de contrôle des conditions de réalisation de films et de gestion des salles de cinéma. Du plateau de tournage de la série « Bibata ou la cité de la passion » aux salles de projections canal Olympia Ouaga 2000, Ciné Burkina et Ciné Nerwaya, l’on a pu constater que les acteurs respectent plus ou moins la règlementation.

La direction générale du cinéma et de l’audio-visuel veut savoir si les acteurs du 7e art respectent la réglementation dans le tournage des films et la gestion des salles de cinéma. Pour cela, elle a effectué ce mardi 22 juin 2021 une mission de contrôle sur le terrain. Du ministère de la Culture, le directeur général du cinéma et de l’audio-visuel, Bonaventure Ouédraogo, accompagné de ses collaborateurs et de la police nationale ont mis le cap sur le quartier Ouaga 2000. Dans cette partie de Ouagadougou, le réalisateur Mamoudou Gnanou et ses techniciens tournent la série « Bibata ou la cité de la passion ».

Le directeur général du cinéma et de l’audio-visuel, Bonaventure Ouédraogo

A ce niveau, il n’y a rien à signaler. Les techniciens ont des cartes professionnels. Ils ont aussi l’autorisation de réaliser la série. A la salle de projection Canal Olympia de Ouaga 2000 dans le même quartier, la règlementation est respectée. Le cap est ensuite mis sur les cinés Nerwaya et Burkina. Dans la gestion de ces deux salles, il y a bien des irrégularités. Les cartes professionnelles d’exploitants des responsables sont toutes expirées. Ce n’est pas tout. Ces salles ne disposent pas des copies des visas des films projetés. Le Directeur de cinéma et de l’audio-visuel a relevé ces manquements et a invité les intéressés à se conformer à la règlementation le plus vite possible.

Mahamadi Gansoré, producteur, présente ses documents

Cette interpellation n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Les uns et les autres se sont engagés à respecter les injonctions. Mieux, les acteurs apprécient positivement la visite de l’administration. Pour mahamadi Gansoré, producteur de la série Bibata ou la cité de la passion, la démarche est salutaire et encourageante. Selon lui, plus le milieu est assaini, plus il y a des professionnels et plus l’on fait de bons films. Il a indiqué qu’à leur niveau, une sensibilisation serait faite pour que tout le monde soit toujours à jours.

Les visiteurs avec le gérant de Canal Olympia Ouaga 200

Le directeur général du cinéma et de l’audio-visuel, Bonaventure Ouédraogo, a rappelé : « Cette tournée rentre dans le cadre de nos missions officielles. C’est une mission de contrôle. » Il a souligné qu’il s’agit de vérifier la régularité des actes que les acteurs de la filière posent sur le terrain. Il s’est satisfait de ce qu’il a constaté lors de ces visites.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 23 juin à 11:57, par Sambavure En réponse à : Tournage de films et gestion des salles de cinéma : Une mission de contrôle pour s’assurer du respect des textes

    C’est bien cette démarche, mais de mon point de vue, il fallait commencer d’abord par voir si les techniciens concernés ont des contrats, est ce qu’ils sont payés, est ce qu’ils sont en sécurité (ils ne sont pas brutalisés par leur réalisateur)...
    Avoir des papiers en règle c’est bien, mais l’administration devrait s’assurer des bonnes conditions de travail des techniciens.
    C’est en cela qu’on aura de bonnes productions.
    On a vu des techniciens quitter le plateau au cours d’un tournage pour impayés et on a fait appel à un moins disant...pour continuer.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Cinéma et audiovisuel : Le Plan stratégique de développement en révision à Bobo-Dioulasso
Floby, l’artiste qui vient de loin
Culture : Humoristes et journalistes culturels « à l’école du rire »
Musique : Jacob Desvarieux, l’un des piliers du groupe Kassav’, est décédé à l’âge de 65 ans
Alif Naaba, l’artiste qui construit des vies et donne de l’espoir avec sa musique
Culture : La comédienne Mariam Koné conte l’histoire de sites touristiques burkinabè
Prix national de l’entrepreneur touristique : La 3e édition met à l’honneur la femme
Distribution de la musique burkinabè : Seydou Richard Traoré, PDG de Seydoni production, prône la mise en place d’une plateforme de streaming
Cinéma : Le réalisateur Abdoul Karim Bagué présente « Les nouveaux riches »
Fitini Show : La 22e édition ouvre ses portes le 25 juillet 2021
Burkina Faso : La compagnie Marbayassa va initier des jeunes aux métiers du théâtre et du cinéma
Musique : « S’il y a des possibilités de faire des choses avec Smarty, on ne va pas hésiter », promet Mawndoé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés