Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «S’il y a un problème, il y a une solution. S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème» Bob Marley

Préparation de la retraite à la Fonction publique : Tout est désormais facilité par l’application PRISCA

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 21 juin 2021 à 11h00min
Préparation de la retraite à la Fonction publique : Tout est désormais facilité par l’application PRISCA

Le gouvernement burkinabé s’est lancé, depuis quelques années, à une sorte de révolution numérique de l’Administration avec pour ambition de servir de façon efficace et efficiente, l’usager. C’est dans cette détermination que s’inscrit la Plateforme de Retraite Informatisée, Simplifiée et Centralisée pour les Actes (PRISCA) consacrée au traitement aux dossiers de la retraite.

PRISCA (www.maretraite.gov.bf) est donc la nouvelle technologie au service des retraités et futurs retraités. Cette plateforme est, selon le directeur des sorties assistées (DSA) du ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Juste Honoré Ouédraogo, une efficace réponse aux attentes des usagers dans le traitement des dossiers de retraite par également la minimisation des plaintes et autres désagréments fréquemment rencontrés par les usagers. PRISCA facilite et réduit donc les délais de traitement des dossiers de retraite, de même qu’elle évite au candidat à la retraite, les multiples déplacements et autres frais y afférents. Pour avoir accès à la plateforme, il faut être en position d’aller à la retraite dans tout aux plus deux ans. Autrement dit, si le temps qui reste pour aller à la retraite dépasse deux ans, l’usager ne peut pas s’inscrire sur la plateforme.

Harouna Ouattara, dans les détails techniques de la plateforme.

PRISCA a deux interfaces : une partie informationnelle et une autre réservée au traitement à proprement dit des dossiers (elle permet aux usagers de s’informer et de constituer leur dossier de retraite en toute facilité).

Cette plateforme a de multiples avantages, dont la numérisation des données, l’évitement des nombreux déplacements et les frais y afférents, la traçabilité (possibilité pour l’agent de suivre l’évolution de son dossier, de sa constitution à sa validation, via son compte agent et son adresse e-mail). Elle permet donc à l’usager de soumettre son dossier sans avoir à quitter sa localité. « Ils ne sont plus obligés de venir par exemple à Ouaga pour pouvoir d’abord avoir leurs documents de retraite, que sont l’arrêté de départ à la retraite et le relevé général des services et pour ensuite pouvoir transmettre leur dossier de demande de pension à la CARFO. Ils peuvent tout simplement suivre l’évolution des deux dossiers, à savoir celui pour demander les actes de retraite et aussi le dossier pour demander la pension de retraite », a justifié le directeur des sorties assistées (DSA), Juste Honoré Ouédraogo.

Le DSA, Jean Hubert Ouédraogo, dans la présentation générale de PRISCA.

Cela permet à l’intéressé de suivre l’évolution du dossier, et s’il y a un blocage à un niveau, il est immédiatement informé. « Du coup, il peut contribuer à débloquer ce problème le plus tôt possible. Autrefois, si le retraité avait les différentes pièces, il lui fallait se déplacer pour aller au niveau de la CARFO, chercher un certain nombre de fiches pour remplir et peut-être même répartir dans sa localité pour faire établir un certain nombre de pièces pour ensuite revenir à la CARFO pour déposer le dossier », illustre-t-il.

‘’PRISCA, une source d’informations et de conseils pour une retraite sans angoisses ‘’

Désormais, les imprimés sont en ligne, il suffit de les télécharger, remplir et les numériser pour les renvoyer. Les autres maillons de la chaîne s’occupent du reste jusqu’à la CARFO. Une fois le dossier reçu à cette dernière étape, le retraité reçoit un message (notification), lui donnant la position de son dossier. S’il y a une pièce qui n’est pas conforme (dossier incomplet), il y a un rejet motivé de la CARFO, qui va informer la DSA que le dossier de pension de tel agent a telle difficulté. L’information remonte à l’agent.

Le directeur de cabinet du ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale (en lunettes)...

Mieux, avec PRISCA, les dernières situations administratives (avancement, bonification, reclassement, reversement…,) se facilitent. « Ce qu’on avait l’habitude de faire est que, quand il y avait un avancement d’un agent qui manque dans son dossier de retraite, il fallait faire ce qu’on appelle un bordereau pour solliciter la pièce manquante auprès de sa direction des ressources humaines. Parfois, pour telle ou telle autre raison, sa direction des ressources humaines n’a même plus la pièce en question. Le changement qui s’opère est que, si l’agent a la pièce en question, il peut lui-même charger une copie numérique, que la DSA va récupérer pour en même temps engager le dossier sans attendre. Si la pièce se trouve par contre à la direction des ressources humaines (DRH), étant donné que la plateforme permet des échanges avec les différentes DRH, on pourra dans un temps record engager et relancer encore le dossier », détaille M. Ouédraogo.

S’attardant sur les aspects techniques, pratiques et les facilités qu’offre PRISCA, le directeur des services informatiques du ministère, Harouna Ouattara, a indiqué que la plateforme, qui est opérationnelle à partir du 14 juin 2021, est aussi une source d’informations et de conseils pour une retraite sans angoisses.

Le DSA, Jean Hubert Ouédraogo

L’application a été possible grâce à la détermination des travailleurs du ministère, avec comme cheville-ouvrière, la direction des services informatiques, pilotée par Harouna Ouattara, commissaire de police, et son équipe qui ont œuvré pendant 45 jours la mise en place.

PRISCA contient cinq types de comptes : le compte administrateur, le compte DSA (pour initier les dossiers de retraite), le compte DRH, le compte CARFO (Caisse Autonome de Retraite des Fonctionnaires) et l’agent lui-même peut créer son propre compte.

Lire aussi :Ministère de la Fonction publique : « Si on veut s’améliorer, il ne faudrait pas qu’on ait peur de la critique » (ministre Séni Ouédraogo)

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Sécurité : Les responsables de l’Union pour la Libération du Burkina Faso interpellés
Ouagadougou : Plus de 5000 produits alimentaires contrefaits saisis
Développement socio-économique : L’ONG Welt hunger hilfe lance le projet « PRECIS » pour des jeunes et des femmes du Centre-Est
Transport ferroviaire au Burkina : Vers la fin du "hold-up" du groupe Bolloré ?
Sexualité précoce et mariage d’enfants en milieu scolaire : Un nouveau guide pour harmoniser les actions de prévention
Entrepreneuriat : Le Fonds burkinabè de développement économique et social (FBDES) se dévoile aux jeunes des Hauts-Bassins
Bougouriba (région du Sud-Ouest) : Des comités provinciaux pour prévenir et gérer les conflits communautaires
Projet de création d’une Chaire Cheikh Anta DIOP au Burkina : Le Pr Yoporeka Somet reçu par le ministre Séni Ouédraogo
Lâcher de moustiques génétiquement modifiés à Bana : Deux ans après, les habitants du village apprécient
Haute Cour de justice : Les membres consultent Alassane Bala Sakandé
Fermeture des frontières : Le cri de cœur d’un Malien pour l’ouverture des frontières entre le Burkina et le Mali
Menace d’effondrement de la route Bobo-Ouaga : Le trafic de poids lourds momentanément suspendu
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés