Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «S’il y a un problème, il y a une solution. S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème» Bob Marley

Commune de Saaba : Les habitants de Kalsin exigent un franc jeu de la part de la SONATUR

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 15 juin 2021 à 15h40min
Commune de Saaba : Les habitants de Kalsin exigent un franc jeu de la part de la SONATUR

Les habitants de Kalsin, dans la commune rurale de Saaba, province du Kadiogo, ont exprimé, le dimanche 13 juin 2021 au cours d’une assemblée générale, leur mécontentement face aux « agissements » de la SONATUR qui soutient que leur zone lui appartient. Ils ont exigé les preuves de cette propriété avant tout déguerpissement des lieux qui devra se faire selon les procédures normales régies par les textes.

Les habitants du quartier Kalsin sont depuis plusieurs mois à couteaux tirés avec la SONATUR. Pour cause, en plus de la zone d’élevage, elle dit être propriétaire de la zone d’habitation et demande que les habitants quittent les lieux. Une pilule difficile à avaler par ces occupants qui trouvent que la structure veut juste leur faire la force et agrandir sa zone d’élevage. D’où la tenue de cette assemblée générale pour informer tous les habitants de la situation qui prévaut et exprimer leur mécontentement face aux « agissements » de la SONATUR. En effet, elle dit avoir obtenu ce terrain par un décret ministériel et que c’est par incivisme que la population s’y est installée.

Mais pour les habitants, il s’agit d’un coup de force pour leur retirer leur propriété. Car selon le porte-parole du jour, Daouda Zakaria, les habitants ont à plusieurs reprises demandé que la SONATUR apporte la preuve qu’elle est propriétaire, mais jusque-là silence radio. « Ils veulent nous faire la force, c’est pourquoi ils ne veulent pas être clair avec nous. Sinon, vous nous apporterez les preuves que notre zone vous a été donnée et nous aussi nous allons vérifier parce qu’il ne s’agit pas d’aller écrire des choses sur des feuilles blanches et venir montrer comme preuve », a-t-il déclaré tout en soulignant que ladite zone d’élevage est toujours intacte.

Daouda Zakaria, le porte-parole des habitants.

A propos des mesures annoncées par la SONATUR et la Mairie pour que les populations soient délogées dans de meilleures conditions, il a indiqué qu’il s’agit d’un recensement qui avait été fait depuis 2018, par une commission mise en place par la SONATUR et la Mairie. « Mais la commission n’a pas bien fait son travail et nous avons dénoncé cela et demandé qu’il y ait une rectification. En son temps, le PCA de la SONATUR nous a assurés qu’une commission ad’hoc sera mise en place pour reprendre le travail et rectifier. Mais cette commission n’a jamais vu le jour et les habitants ne savent pas comment les choses sont faites jusqu’à l’heure où nous tenons cette rencontre », a-t-il retracé.

Une plainte déposée en justice

Face à cette situation et pour leur permettre de vivre sereinement, les habitants de la zone demandent que la SONATUR envoie les preuves que la zone lui appartient. Et si cela est vrai, que les choses se fassent selon les procédures normales comme l’indiquent les textes. « On ne peut pas nous dire de quitter nos lieux d’habitation et nous jeter à 15 km dans une brousse comme des animaux. Même l’arbre que tu plantes devant ta porte, tu prends le soin de lui trouver une clôture pour prendre soin de lui, n’en parlons pas des humains », s’est-il indigné. Toutefois, il a indiqué qu’une plainte a déjà été déposée en justice avec l’aide de Me Farama qui suit le dossier, et un mémorandum comportant les revendications a aussi été déposé.

Judith SANOU
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Sécurité : Les responsables de l’Union pour la Libération du Burkina Faso interpellés
Ouagadougou : Plus de 5000 produits alimentaires contrefaits saisis
Développement socio-économique : L’ONG Welt hunger hilfe lance le projet « PRECIS » pour des jeunes et des femmes du Centre-Est
Transport ferroviaire au Burkina : Vers la fin du "hold-up" du groupe Bolloré ?
Sexualité précoce et mariage d’enfants en milieu scolaire : Un nouveau guide pour harmoniser les actions de prévention
Entrepreneuriat : Le Fonds burkinabè de développement économique et social (FBDES) se dévoile aux jeunes des Hauts-Bassins
Bougouriba (région du Sud-Ouest) : Des comités provinciaux pour prévenir et gérer les conflits communautaires
Projet de création d’une Chaire Cheikh Anta DIOP au Burkina : Le Pr Yoporeka Somet reçu par le ministre Séni Ouédraogo
Lâcher de moustiques génétiquement modifiés à Bana : Deux ans après, les habitants du village apprécient
Haute Cour de justice : Les membres consultent Alassane Bala Sakandé
Fermeture des frontières : Le cri de cœur d’un Malien pour l’ouverture des frontières entre le Burkina et le Mali
Menace d’effondrement de la route Bobo-Ouaga : Le trafic de poids lourds momentanément suspendu
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés