Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Inondations et sécheresses : L’Autorité du bassin de la Volta à la recherche de solutions fondées sur la nature

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • mardi 15 juin 2021 à 15h00min
Inondations et sécheresses : L’Autorité du bassin de la Volta à la recherche de solutions fondées sur la nature

L’Autorité du bassin de la Volta a initié ce mardi 15 juin 2021 à Ouagadougou, un atelier régional. Les travaux portent sur la restitution des services écosystèmes et environnementaux du bassin de la Volta. Une présentation des lignes directrices pour l’élaboration des projets nationaux bancables est aussi au programme. C’est le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Ousmane Nacro, qui a présidé la cérémonie d’ouverture.

« Les solutions fondées sur la nature comme mécanisme pour répondre aux inondations et aux sécheresses. » C’est sous ce thème que s’est ouvert l’atelier régional de l’autorité du bassin de la Volta à Ouagadougou. Pour le directeur exécutif de l’Autorité du bassin de la Volta, Robert Dessouassi, l’atelier sera l’occasion d’examiner et de procéder à la validation des rapports finaux provisoires de deux études. L’une porte sur la faisabilité de l’application de la « Liste rouge des écosystèmes de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) ». L’autre est en lien avec les « lignes directrices intégrées pour les zones humides du bassin pour promouvoir la durabilité des services écosystémiques ».

Les participants à l’atelier

Il a aussi rappelé que le bassin de la Volta demeure une source incontestable de satisfaction des besoins de sa population largement rurale. Ainsi, il permet les approvisionnements en eau potable, la production hydro-électrique, l’irrigation, la pêche, l’exploitation industrielle, l’éco-tourisme… Les activités et les projets de l’Autorité du bassin de la Volta sont soutenus par plusieurs partenaires dont l’UICN. Le chef de bureau de l’UICN au Burkina, Jacques Somda, a relevé que son organisation est à l’origine des solutions fondées sur la nature. Pour lui, c’est un nouveau concept qui a son sens face aux défis actuels. Il a rassuré que l’UICN est engagée à soutenir l’Autorité du bassin de la Volta dans la restauration des écosystèmes.

Le directeur exécutif de l’Autorité du bassin de la Volta, Robert Dessouassi

C’est le ministre en charge de l’Eau, Ousmane Nacro, qui a présidé la cérémonie d’ouverture. Il a soutenu que la mise en œuvre des solutions fondées sur la nature peut être un facteur de réduction des inégalités de genre et de l’inclusion des personnes vulnérables. Ceci, à travers la restauration et la gestion durable des zones humides et des rivières, la conservation des forêts, la restauration des terres arides, le développement et la mise en œuvre d’infrastructures vertes. Cela, en vue selon lui, de réduire la pollution, de prévenir les inondations et de lutter contre la sécheresse. Il a aussi saisi l’occasion pour remercier l’ensemble des partenaires qui accompagnent l’autorité du bassin.

L’Autorité du bassin de la Volta compte six pays membres. Il s’agit du Burkina Faso, du Benin, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Mali, et du Togo. Il a pour mission de promouvoir une concertation permanente et un meilleur développement durable pour un partage équitable des bénéfices en vue de la réduction de la pauvreté et d’une meilleure intégration socio-économique. L’atelier se tient en présentiel mais aussi en ligne. Ouvert ce mardi 15 juin 2021, il prendra fin demain 16 juin 2021.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Eau et assainissement au Burkina : Une étude pour améliorer l’accès à l’eau des populations
Reboisement au Burkina Faso : L’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique offre 100 plants à l’ENAM
Lutte contre l’insalubrité à Ouagadougou : La police municipale démantèle un abattoir clandestin
Burkina Faso : Les acteurs de la lutte contre les changements climatiques accordent leurs violons pour obtenir les financements du Fonds vert pour le climat
Promotion de l’hygiène et de l’assainissement au Burkina : Le ministère de l’Eau sollicite l’accompagnement des médias
Réhabilitation de la ceinture verte : 1200 plants mis en terre
Campagne de reboisement au Nord : 700 arbres pour contribuer à la reforestation
Reboisement : L’association le Tocsin plante sur son nouveau site à Ouaga 2000
Journée annuelle de reboisement du BUMIGEB : 350 plants mis à terre à Kouba (Koubri)
Agroécologie : Les acteurs plaident pour son intégration dans les politiques agricoles au Burkina
Burkina Faso : Des députés se lancent dans la lutte contre la désertification à travers le reboisement à Komki Ipala
Lutte contre la désertification et la dégradation des terres : Le périmètre bocager de Guiè, une approche aux résultats extraordinaires !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés