Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.» Jésus de Nazareth

La fibre d’Orange : Une nouvelle ère s’ouvre pour le Burkina

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • lundi 14 juin 2021 à 12h03min
La fibre d’Orange : Une nouvelle ère s’ouvre pour le Burkina

La société de téléphonie-mobile, Orange Burkina Faso, a organisé le jeudi 10 juin 2021 à Ouagadougou, une cérémonie de présentation de sa fibre optique, sous la présidence du ministre de l’Economie numérique, des Postes et de la Transformation digitale et en présence de nombreux invités. Selon les responsables de Orange Burkina Faso, c’est une nouvelle ère qui s’ouvre ainsi pour le « pays des hommes intègres » en matière de connexion internet.

Par cette cérémonie officielle de présentation de sa fibre optique, Orange Burkina Faso enclenche son service internet fixe très haut débit. En mettant ainsi le cap sur le déploiement de la fibre optique, Orange Burkina Faso traduit sa volonté d’offrir à ses clients, sur toute l’étendue du territoire, une connexion internet fixe très haut débit de qualité. Tout ceci, pour répondre efficacement aux besoins sans cesse croissants de connectivité pour une interaction digitale plus forte, à la fois pour le domicile et les bureaux (résidentiel et entreprise).

Ici, au premier plan, les ministres Ousséni Tamboura et Fatoumata Ouattara

A en croire le directeur général de Orange Burkina Faso, Mamadou Coulibaly, la puissance de la fibre optique permet des téléchargements, dix fois plus rapides et plus confortables que l’ADSL ; de bénéficier d’une connexion internet stable, insensible aux intempéries ; de connecter en simultanée plusieurs équipements, sans impact sur la qualité de service et d’effectuer de nouveaux usages (télétravail, visio-conférence, domotique, TV HD ou 3D, …).

« Dans un contexte de transformation numérique du pays, accélérée par la crise sanitaire du COVID-19, l’accès à la fibre optique s’impose comme un vecteur de croissance et de développement incontournable. Nous avons investi plus de 300 milliards de FCFA dans le renouvellement et le développement de nouveaux réseaux, surtout le très haut débit aussi bien mobile avec la 4G, que fixe avec la fibre », justifie Mamadou Coulibaly.

Malgré la forte pluie, les invités ont massivement répondu à la soirée de présentation.

Des formules adaptées, souples et alléchantes

Sur les détails techniques de l’offre, le manager marketing & business solutions de Orange Burkina Faso, Hubert Compaoré, a fait ressortir, entre autres, la fiabilité, la résistance, la rapidité et le caractère simultané (tous les membres de la famille peuvent se connecter en même temps, chacun dans sa tâche).
Les différentes formules se déclinent en « Orange fibre essentiel » (40 Mbps illimité) à 24 900 F CFA ; « Orange fibre élite » (100 Mbps illimité) à 49 000 F CFA et « Orange fibre premium » (200 Mbps illimité) à 99 000 F CFA. Et ce, jusqu’au 10 juillet 2021.

Le directeur général d’Orange Burkina Faso, Mamadou Coulibaly, revient sur les nombreux avantages de l’offre.

Avec une technologie de pointe, la fibre d’Orange promet donc une performance inégalée pour faire vivre le plein d’émotions grâce à des débits très élevés, une stabilité incomparable sur le marché, des services innovants, des équipements robustes et performants, convainc M. Compaoré.

Une performance dont témoigne bien le directeur général de SISMEX Burkina Faso, Adam Traoré, dont l’entreprise utilise cette solution en test depuis avril 2020 : « l’expérience de la fibre est unique et incomparable en matière d’efficacité au bureau : plus rapide, plus fiable et plus stable, l’internet avec la fibre d’Orange est une vraie révolution en termes de connectivité ; elle facilite le travail et les échanges à distance dans un contexte marqué par la pandémie de la Covid-19. Le télétravail et les visioconférences deviennent pratiques et faciles à entreprendre ».

Séance d’explications ici avec M. Compaoré (en lunettes à droite).

Comment bénéficier de cette offre ?

De quoi arracher des propos de fierté au ministre de l’Economie numérique, des Postes et de la Transformation digitale, Fatoumata Ouattara, présidente de la cérémonie, qui a exprimé la satisfaction du gouvernement de voir le Burkina se construire également dans le secteur numérique. « Aujourd’hui, nous n’imaginons pas notre vie sans internet », illustre le ministre de tutelle, qui avait à ses côtés, le ministre porte-parole du gouvernement, Ousséni Tamboura. Selon Fatoumata Ouattara, internet est aujourd’hui vital pour les citoyens ; d’où son plaidoyer pour que l’ensemble du territoire national soit rapidement couvert par cette offre Orange.

D’ores et déjà, à son lancement, l’offre couvre la Zone d’aménagement commerciale et administrative (ZACA), le quartier Koulouba, le Camp fonctionnaire, le quartier Ouaga 2000 (zone A, zone B et la cité Azimmo), les quartiers Zone du bois (y compris la cité SOCOGIB) et Zogona, la trame d’accueil et une partie du quartier Dassasgo. Au cours de l’année 2021, de nombreux autres zones et quartiers seront activés, promettent les responsables de la société, confirmant la ferme volonté d’œuvrer en faveur d’un accès à une connectivité de qualité partout et pour tous au Burkina.

Pour bénéficier de l’offre, il faut être dans une zone couverte par la fibre d’Orange, contacter les équipes d’Orange pour confirmer son éligibilité, choisir sa formule d’abonnement et payer le montant correspondant, renseigner le formulaire d’abonnement et le signer. L’installation est effectuée gratuitement par un technicien-maison, après l’acquisition du box à 40 000 francs CFA.
Outre les équipes qui seront déployées à travers la ville (système de porte-à-porte) et les agences Orange, l’offre peut être consultée en appelant le 333.

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 14 juin à 15:52, par Vérité Indiscutable En réponse à : La fibre d’Orange : Une nouvelle ère s’ouvre pour le Burkina

    Et c’est quoi le Burkina Faso gagne en terme de bénéfice économique ? Nous sommes envahis par des entreprises françaises et ils ne sont même pas reconnaissants.
    J’attends pour ma part une entreprise Burkinabè de cette taille sinon même plus, avant de m’engager.
    Au lieu de prendre les miettes chez Orange, que nos intellectuels du domaine se mettent ensemble pour nous proposer quelque chose de solide. Comme ça, la Galette et son Prix restent tous chez nous.
    Génies-chercheurs et entrepreneurs du Faso, à vos marques !

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin à 19:08, par Maria de Ziniaré En réponse à : La fibre d’Orange : Une nouvelle ère s’ouvre pour le Burkina

    Cette société propriétaire de France Télécom (50%) et Côté d’ivoire Télécom (50%) ( Notez au passage que l’état de Côte d’Ivoire est actionnaire de Orange Burkina) fait la pluie et le beau temp au Faso. Notre ONATEL dont on ne possède que 16% (le PF pour 27 milliards a permis en 2018 à Maroc Télécom de passer de 51% à 61% du capital) peine à faire face à la concurrence : sur la 4G il a été devancé par Orange BF et cette fois c’est sur la fibre optique. Quant au maillon faible TELECEL on ne peut pas compter sur lui pour des projets structurants d’avenir car petit nain dans les Télécom il n’a même pas pu mettre en place une offre mobil money un des secteurs majeur de croissance des sociétés de Télécom. Chaque année 100% des bénéfices de Orange BF sont légalement transférés en Cote d’ivoire et en France et 61% des bénéfices de Moov BF sont transférés au Maroc et 16% au Trésor publique Burkinabè. Il n’ya que TELECEL Faso dont les bénéfices restent à 100% au Burkina parce propriété à 100% de notre compatriote Appolinaire COMPAORE.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin à 19:24, par Doyen En réponse à : La fibre d’Orange : Une nouvelle ère s’ouvre pour le Burkina

    En tout cas, un article intéressant, j’espère aussi que l’offre que Orange nous propose sera aussi intéressante. C’est au pied du mur qu’on reconnaîtra le vrai maçon, donc Orange, pouvez-nous !

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin à 19:32, par Kouda En réponse à : La fibre d’Orange : Une nouvelle ère s’ouvre pour le Burkina

    Vérité Indiscutable,
    Vous dites vrai. Merci du rappel.
    Ce que vous recommandez sera possible si nous mettons de côté notre esprit mesquin, nos petitesses.
    Une compagnie de téléphonie, Telecel, appartient bien à un Burkinabè. Elle peut servir de tremplin à ce que vous suggérez et qui est très juste.
    Now, wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 09:22, par LE FORGERON En réponse à : La fibre d’Orange : Une nouvelle ère s’ouvre pour le Burkina

    Bonjour,

    Je pense que l’erreur commise par les pays africains francophones lors de la privatisation est la privation de la connexion SAT3 avec celle des opérateurs de téléphonie historiques comme ONATEL, GABONTELECOM, MALITEL, etc... Les pays africains devaient créer une structure nationale comme ARCEP pour gérer la distribution de la fibre optique aux opérateurs de téléphonie mobile et aux grandes entreprises et le Centre de Transit International. Mais ils ne l’ont pas fait. SAT3 qui devrait rendre la connexion internet rapide et moins chère n’a pas atteint son objectif car gérée par des privés qui n’ont rien payé pour l’acquérir mais la vendent très cher.

    Le développement des entreprises passe nécessairement par le développement de la connexion internet stable et rapide. Mais hélas les décideurs n’ont pas bien consulté les technocrates avant de privatiser les opérateurs nationaux.

    Il est temps pour tous les pays de revoir le projet de SAT3 et créer des structures nationales comme ARCEP pour gérer sa distribution. Cela permettra de diminuer le coût de la connexion internet dans ces pays.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Fonds d’appui à la presse privée (FAPP) : Les bénéficiaires sont rentrés en possession de leurs chèques
Régulation des médias au Burkina : Bientôt un siège régional du CSC à Ouahigouya
Régulation des communications électroniques : L’ARCEP échange avec le monde judiciaire à Koudougou
12es Universités africaines de la Communication de Ouagadougou : Le comité d’organisation et le conseil scientifique installés
Affaire espionnage Pegasus : « Je ne pense pas que le Burkina utilise ce logiciel », rassure l’expert Youn Sanfo
L’Évènement du 25 juillet 2021 est disponible !
Sécurité informatique au Burkina : E-Service SA outille des informaticiens en gestion de menaces
Prix Galian : Voici les réformes attendues pour les prochaines éditions
Code promo 1xBet Burkina Faso - Comment obtenir ?
24e Nuit des Galian : Pas de Super Galian en 2021 !
Burkina Faso : Le ministère en charge de l’Economie numérique passe en revue ses projets et programmes
Développement des compétences en TIC : Un schéma directeur pour de meilleurs résultats dans l’éducation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés