Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Embellissement des édifices publics et privés : Des œuvres d’art désormais disponibles par achat ou par location

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 10 juin 2021 à 14h30min
Embellissement des édifices publics et privés :  Des œuvres d’art désormais disponibles par achat ou par location

L’Association nationale des artistes professionnels des arts plastiques (ANAPAP) a procédé ce jeudi 10 juin 2021 au sein du ministère de la Culture, au lancement du « programme embellissement public et privé ». Ceci, à travers la location et la vente d’œuvres d’art. Cette activité se tient en collaboration avec l’Agence pour le rayonnement des arts plastiques (ARAP).

Les acteurs des arts plastiques veulent relancer leurs activités dans un contexte marqué par la pandémie du Covid-19. Ce jeudi 10 juin 2021, l’ANAPAP a lancé un programme d’embellissement des édifices publics et privés. Pour son président Souleymane Nikiema, ce projet à long terme contribuera à renforcer la résilience des artistes plasticiens face à la maladie. Ce qui leur permettra de mieux vivre de leur travail.

Souleymane Nikiema, président de l’ANAPAP

Il a indiqué que pour la première phase du programme, il a été décidé d’embellir gratuitement les édifices publics et privés de la ville de Ouagadougou pour une période de trois mois. Après, ce sera le tour de la ville de Bobo-Dioulasso d’accueillir le programme. « Nous proposons des formules adaptées à toutes les bourses, avec un suivi régulier », a-t-il indiqué. Après, les clients pourront obtenir les objets d’art soit en achetant ou bien en louant.

Ces œuvres peuvent par exemple être achetées ou louées

C’est la ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Elyse Ilboudo/Thiombiano, qui a présidé la cérémonie de lancement. Elle a salué une belle initiative. La ministre est convaincue que cette activité va créer le besoin et inciter à la consommation des œuvres. Elle a constaté que les œuvres sont belles et variées. Elles traitent de plusieurs thématiques comme la santé, l’économie, l’éducation et la vie quotidienne.

Des structures partenaires ont reçu des bons d’œuvres d’art

La ministre de la Culture a invité les Burkinabè ainsi que les structures privées et publiques à acheter et louer les œuvres. Il faut le faire, selon elle, pour soutenir les créateurs car leurs activités sont impactées négativement par le Covid-19. Ils ne peuvent plus voyager. Elle a conclu en faisant remarquer qu’il serait bien qu’on retrouve dans les couloirs des œuvres d’artistes burkinabè que d’autres objets. Les structures partenaires ont reçu sur place leurs bons d’œuvres d’art.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Groupe Bolloré : Les ennuis judiciaires s’accumulent
Balolé (Tanghin Dassouri) : Incertitude sur l’arrêt des activités de l’abattoir des ânes
Droits humains et stabilité au Burkina : Le projet de renforcement des capacités de la société civile fait son bilan
Projet « confiance » : Le bilan jugé satisfaisant après 27 mois de mise en œuvre
Burkina Faso : SOS Villages d’enfants et ses partenaires réfléchissent sur le référentiel de prise en charge des jeunes
Province du Bam : Catholic Relief Services offre des infrastructures éducatives dans les communes de Bourzanga et de Kongoussi
Education : Le président du Faso veut mettre fin à la faim à l’école
Insécurité dans la région de l’Est : Les populations de la commune de Madjoari veulent des armes pour se défendre
Situation sécuritaire : « Le plus gros mensonge qui est développé au sommet de l’État va bouffer tout le monde », avertit une coalition d’organisations de la société civile
Journée de l’enfant africain 2021 : Un panel intergénérationnel pour discuter de l’avenir des enfants
Burkina Faso : Une nouvelle enquête STEPS pour évaluer la prévalence des facteurs de risque communs aux maladies transmissibles
Promotion de l’entrepreneuriat féminin : L’association African Women Leaders a cinq ans
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés