Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Eau et Assainissement : Les acteurs du domaine s’approprient le contrat d’objectifs du ministre Ousmane Nacro

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 10 juin 2021 à 14h30min
Eau et Assainissement : Les acteurs du domaine s’approprient le contrat d’objectifs du ministre Ousmane Nacro

Le ministère de l’Eau et de l’Assainissement organise les 10 et 11 juin 2021 à Bobo-Dioulasso, un séminaire de rencontre avec les acteurs du domaine sur l’appropriation du contrat d’objectifs du ministre Ousmane Nacro.

Ce séminaire qui a débuté le jeudi 10 juin 2021, a pour objectif de permettre aux acteurs de s’approprier les réformes et projets dont la réalisation contribuera à la mise en œuvre du programme présidentiel 2021-2025 et du Référentiel national de Développement (RND) 2021-2025.

Lancé en 2019, le RND, dont l’élaboration a été participative, prend en compte la vision du programme du président du Faso « Renforcer l’Etat et l’administration publique pour garantir la sécurité, la stabilité, renforcer la résilience économique au Burkina Faso ».

Les participants

Afin de mieux faire porter le contenu de ce référentiel et du programme présidentiel par les départements ministériels, des contrats d’objectifs ont été assignés aux ministres avec en pièce jointe des investissements et reformes à mettre en œuvre sur la période 2021-2022.

C’est en ce sens que le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Ousmane Nacro, veut réussir à la fin de son ‘’mandat’’ les missions qui lui ont été confiées par le Premier ministre Christophe Dabiré à travers un contrat d’objectifs.

Aussi, il a jugé nécessaire de présenter le contenu dudit contrat ainsi que celui du Référentiel national de Développement (RND) aux responsables de son département afin de leur permettre de mieux s’en approprier, vu qu’ils sont les acteurs clés de la mise en œuvre des actions en matière d’eau et d’assainissement déclinées dans ces différents documents.

C’est dans cette optique qu’il a réuni tous les responsables de projets et programmes, les directeurs centraux et déconcentrés, les membres du cabinet à Bobo-Dioulasso les 10 et 11 juin 2021.

Ousmane Nacro, ministre de l’Eau et de l’Assainissement

Il s’agit donc au cours des travaux, de présenter les réformes et projets dont la réalisation contribuera à la mise en œuvre du programme présidentiel et du RND, présenter et expliquer le projet de contrat d’objectifs du ministre de l’Eau et de l’Assainissement, définir les stratégies pour une bonne mise en œuvre des réformes et projets du ministère sur la période 2021-2025 et du contrat d’objectifs 2021-2022 du ministre. Enfin, il sera question de dégager des pistes de solutions pour la résolution de certaines difficultés que connait le ministère.

Quatre domaines d’intervention

Comme souligné par Alassoum Sori, secrétaire général du ministère de l’Eau et de l’Assainissement, le ministère s’est vu confier quatre domaines d’intervention : L’approvisionnement en eau potable dont le contrat d’objectif est d’accroitre l’accès à l’eau potable des populations, le domaine d’intervention assainissement en milieu urbain où il s’agit de créer dix stations de traitement de déchets issus de la vidange.

Photo de famille

Il y a également la Gestion intégrée des ressources en eau où il s’agit d’élaborer et faire valider deux schémas directeurs d’aménagement et de gestion de l’eau dans les espaces du Liptako et du Gourma, et enfin le domaine de la mobilisation des ressources en eau (construction des barrages) où il s’agit de réaliser environ 25 nouveaux barrages, plus de 35 réhabilitations de barrage. En effet, la problématique de l’accès à l’eau et à l’assainissement au Burkina Faso demeure un enjeu majeur de développement ; les précipitations étant insuffisantes et inégalement réparties sur le territoire.

Pour le ministre Ousmane Nacro, les attentes sont nombreuses au regard du caractère social et économique des services que fournissent le sous-secteur de l’eau et de l’assainissement. Ainsi, il a invité l’ensemble des acteurs et les participants à ne ménager aucun effort pour que les points inscrits à l’ordre du jour soient examinés avec la plus grande attention à l’issue de la rencontre.

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Balolé (Tanghin Dassouri) : Incertitude sur l’arrêt des activités de l’abattoir des ânes
Droits humains et stabilité au Burkina : Le projet de renforcement des capacités de la société civile fait son bilan
Projet « confiance » : Le bilan jugé satisfaisant après 27 mois de mise en œuvre
Burkina Faso : SOS Villages d’enfants et ses partenaires réfléchissent sur le référentiel de prise en charge des jeunes
Province du Bam : Catholic Relief Services offre des infrastructures éducatives dans les communes de Bourzanga et de Kongoussi
Education : Le président du Faso veut mettre fin à la faim à l’école
Insécurité dans la région de l’Est : Les populations de la commune de Madjoari veulent des armes pour se défendre
Situation sécuritaire : « Le plus gros mensonge qui est développé au sommet de l’État va bouffer tout le monde », avertit une coalition d’organisations de la société civile
Journée de l’enfant africain 2021 : Un panel intergénérationnel pour discuter de l’avenir des enfants
Burkina Faso : Une nouvelle enquête STEPS pour évaluer la prévalence des facteurs de risque communs aux maladies transmissibles
Promotion de l’entrepreneuriat féminin : L’association African Women Leaders a cinq ans
Santé sexuelle et reproductive : Vers l’élaboration d’une plateforme de transfert de connaissances
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés