Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Jeux de hasard au Burkina : Plus de 2 300 machines à sous non conventionnelles saisies

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • mercredi 9 juin 2021 à 15h30min
Jeux de hasard au Burkina : Plus de 2 300 machines à sous non conventionnelles saisies

Afin d’assainir le secteur des jeux de hasard en proie ces dernières années à la prolifération des machines à sous non conventionnelles, la direction générale du trésor et de la comptabilité publique ainsi que la direction générale de la police nationale ont élaboré une stratégie pour combattre le phénomène. Les actions réalisées dans le cadre de la mise en œuvre de cette stratégie ont été présentées à la presse ce mercredi 9 juin 2021. Les opérations de contrôle menées dans 11 régions du Burkina ont permis de saisir 2 360 machines à sous non conventionnelles à la date du 31 mai 2021.

Le phénomène de la prolifération des machines à sous non conventionnelles a pris des proportions inquiétantes ces dernières années au Burkina Faso. En effet, depuis 2018, de nombreuses zones dites non loties, des villes et villages sont envahis par l’implantation de ses machines, souvent dans des endroits interdits à la pratique de cette activité (écoles, centres de santé, marchés, maquis, caves, etc.). Pourtant, l’exploitation des machines à sous est soumise à une réglementation que plusieurs promoteurs foulent au pied.

Parmi les régions du Burkina, la Boucle du Mouhoun est la plus touchée par le phénomène. Les enfants et les jeunes sont les principales victimes de ces machines non homologuées, car recourant au vol pour avoir de quoi miser. Et parce qu’elles ne disposent pas d’agrément et ne sont pas homologuées, ces machines échappent aux contrôles et donc au payement des impôts. Ce qui constitue un manque à gagner pour l’économie.

Selon Célestin Sanon, directeur général du trésor et de la comptabilité publique, des concertations entre les structures en charge de la supervision du secteur des jeux de hasard et les promoteurs de jeux ont abouti à l’élaboration d’une stratégie nationale de lutte contre la prolifération et l’exploitation illégale des machines à sous non conventionnelles au Burkina Faso, adoptée en 2019. Plusieurs actions ont été menées dans le cadre de la mise en œuvre de cette stratégie. « Bien avant l’adoption de la stratégie, quatre missions de contrôle ont été menées dans la ville de Ouagadougou et ont permis de saisir au moins 210 machines à sous non conventionnelles », a précisé Jean Noël Sawadogo, directeur des études et de la législation financière.

Suspension de la délivrance des autorisations…

La mise en œuvre de la stratégie a permis la réalisation d’actions de communication et de sensibilisation au profit des populations, pour une meilleure connaissance et le respect des textes qui régissent le secteur des jeux de hasard. Les autorités communales ont aussi été touchées par les actions de communication, puisqu’elles interviennent dans le processus de délivrance des autorisations d’exploitation des machines à sous.

Suite aux actions de communication, 11 missions de contrôle ont été menées dans les différentes régions et ont permis de saisir 2 360 machines à sous non conventionnelles. La plupart de ces machines sont stockées au sein de la direction générale du trésor et de la comptabilité publique et dans les commissariats de police au niveau des régions. La délivrance de toute nouvelle autorisation d’exploitation des machines à sous est désormais suspendue, en attendant de pouvoir assainir le secteur.

En termes de perspectives, les acteurs de mise en œuvre de la stratégie comptent poursuivre les missions de contrôle ainsi que la formation des autorités communales et des promoteurs de jeux de hasard sur les différents textes. La finalisation de la relecture des textes encadrant le secteur les jeux de hasard est aussi en ligne de mire, afin de disposer de textes permettant de lutter efficacement contre la prolifération des machines à sous non conventionnelles.

Armelle Ouedraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 10 juin à 13:54, par Tokouma En réponse à : Jeux de hasard au Burkina : Plus de 2 300 machines à sous non conventionnelles saisies

    Savez vous pourquoi les gens ne réagissent plus à ces genres de messages venant des Ministères ou de leurs structures rattachées ?

    EEEH BIEN ! C’est tout simplement parce que c’est du BLOEUF.

    Sinon, ces aberrations que l’on constate sont toujours connues. Tout le monde y compris VOUS Messieurs Les Ministres , vous les voyiez s’installer et vous avez fermé les yeux.

    La raison de cet aveuglement est que ça fera plus tard des missions et beaucoup de missions de contrôles qui ne vont enrichir que "QUI" vous savez.

    Ces soit disant saisies là C’EST DU N’IMPORTE QUOI. On va les revoir en activité tout de suite.

    C’est la même chose pour les contrôles routiers, la divagation des animaux, la qualité et la quantité du carburant, etc.....

    Cessez de vous chatouiller pour rire car ça n’amuse personne.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juin à 18:01, par triste gestion ! En réponse à : Jeux de hasard au Burkina : Plus de 2 300 machines à sous non conventionnelles saisies

    Dans tous les domaines, c’est la fraude qui prime : cas des médicaments de rue, des faux pesticides non homologués, utilisation de carbures ou autres produits pour cuire rapidement des aliments, occupation anarchique des rues, les caniveaux sont des dépotoirs, tout le monde brule ces ordures et bonjour les problèmes pulmonaires et autres problèmes de santé, produits alimentaires douteux ou périmés, alcool frelaté, des démarcheurs plus nombreux pour jouer les intermédiaires afin de se faire immatriculer les véhicules, les dossiers de permis de conduire, vente d’eaux douteuses, etc. Pourquoi en sommes nous arrivés à ce niveau si bas dans notre déchéance sociétale dans tous les domaines de développement ? que dire d’une jeunesse qui va dans les sites d’orpaillage et/ou se faire enrôler par les terroristes ? Nous touchons le fond ! à quand un réveil patriotique salvateur au pays des hommes intègres ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin à 11:07, par lapatriote En réponse à : Jeux de hasard au Burkina : Plus de 2 300 machines à sous non conventionnelles saisies

    Un non evenement pour moi. Plus rien ne m’etonne dans ce pays. on voit, on laisse faire et apres on profite des opportunites que la sityuation cree pour les uns et les autres.
    Pauvre Burkina Faso, un pays ou l’espoir n’est plus permis. Rien que du cinema.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Groupe Bolloré : Les ennuis judiciaires s’accumulent
Passation de marchés publics au Burkina : 128 autorités contractantes auditées, des faiblesses et des insuffisances relevées
Burkina Trade Portal : Faciliter les procédures d’importation et d’exportation pour les commerçants
Burkina Faso : Le FONA-DR se dote d’un nouveau plan stratégique de développement pour la période 2021-2025
Affaire « Centrale électrique de Komsilga » : SOPAM SA saisit les comptes bancaires et les biens du Groupe Bolloré dans cinq pays
Conseil burkinabè de l’anacarde : Une rencontre pour faire le bilan des tournées d’information et de sensibilisation sur l’agrément professionnel
Des ressources pour l’Association internationale pour le développement : Le plaidoyer de l’Administrateur de la Banque mondiale auprès du chef de l’Etat
Entrepreneuriat au Burkina : Les financements alternatifs au cœur d’une conférence-débat
Economie : Le Projet d’appui à l’inclusion financière et l’accès au financement des PME va à la rencontre des parties prenantes
ATLANTIQUE MOBILE : Une application innovante, intégrant des fonctionnalités inédites et exclusives
Agence de crédit pour l’entreprise privée (ACEP) : La 9e agence inaugurée à Ouahigouya
Financement des économies en Afrique de l’Ouest : Le gouverneur de la BCEAO échange avec le président du Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés