Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Certaines personnes font bouger les choses, d’autres regardent les choses bouger et d’autres se demandent ce qui s’est passé» Casey Stengel

Norbert Michel Tiendrébéogo dans les Cascades : Les militants du FFS promettent « une gifle électorale »

« Le candidat pour un avenir radieux », Norbert Michel Tiendrébéogo est allé échanger, samedi 29 octobre 2005 en assemblée générale avec les militants du Front des forces sociales (FFS) à Banfora dans les Cascades. Ceux-ci promettent au candidat de donner « une gifle électorale » au soir du 13 novembre au président candidat du CDP.

Norbert Michel Tiendrébéogo fera-t-il un raz-de-marée électoral à Banfora ? C’est en tout cas, la promesse que lui ont faite les militants du Front des forces sociales (FFS) de la région des Cascades. Au cours de cette assemblée tenue le samedi 29 Octobre dernier à Banfora, ils se sont dit mobilisés pour donner « une gifle électorale » au candidat Blaise Compaoré et à son CDP. Selon eux, le mandat de ce dernier serait un échec cuisant. Ils en veulent pour preuve la fermeture des Grands moulins du Burkina (GMB) à Banfora. Pour le secrétaire fédéral du FFS de la région des Cascades, Jean de Dieu Coulibaly, leur désir de voir le changement se réaliser à la magistrature suprême n’a que trop duré.

La fermeture des Grands moulins du Burkina (GMB), la cherté de la vie et des soins de santé, le manque d’ouvrages hydrauliques, la famine ont constitué la substance des récriminations que les militants ont faites au régime Compaoré. Ils ont par ailleurs évoqué l’incertitude de l’avenir de la SN-SOSUCO. Pour toutes ces raisons, ils ont marqué leur engagement à mobiliser l’électorat dans les Cascades. « Nous allons montrer au CDP et à son candidat que petit marteau peut casser grand caillou ». Tout en se disant satisfaits du candidat Tiendrébéogo, les militants du FFS soulignent que la « victoire est déjà gagnée pour l’opposition burkinabè. Malgré nos moyens limités, nous avons affronté des éléphants pour contrer leur gaspillage ».

Selon le candidat Norbert Michel Tiendrébéogo, le septennat de Blaise Compaoré est « un échec cuisant ». Qualifiant la participation de l’opposition à l’élection présidentielle de 1998 d’ « aide candidat », il a appelé ses militants à prouver que « Blaise Compaoré et le CDP ne sont pas les meilleurs ».

Le candidat du FFS a prévenu : « Si vous refusez le changement, c’est tant pis pour vous », avant d’ajouter que « si le Burkinabè qui souffre est incapable de se libérer de la dictature de Blaise Compaoré (...) ». Norbert Tiendrébéogo qui se veut « le candidat pour un avenir radieux » se demande : « Comment les Burkinabè réputés travailleurs peuvent-ils être derniers ? » Pour lui, le parti au pouvoir devrait avoir honte de montrer tant d’opulence au cours de la présente campagne. Voilà pourquoi, il a invité les militants à se débarrasser de ce « vibrion cholérique » par les urnes afin de faire du Burkina une nation fière et prospère. Et d’ajouter : « je vais terrasser Blaise Compaoré grâce à la bénédiction du président Thomas Sankara ».

Les corrompus seront jugés à la Maison du peuple

Afin de réussir son pari électoral, Norbert Michel Tiendrébéogo exhorte ses militants à la vigilance pour éviter d’éventuels cas de fraude le 13 novembre. Pour ce faire, il pense qu’ils doivent se mobiliser, s’impliquer et s’organiser pour être présents, partout en vue de suivre le cheminement des résultats jusqu’au bout. Répondant à ceux qui pensent que l’opposition burkinabè n’est pas suffisamment organisée pour contrer le président sortant, Norbert Michel Tiendrébéogo affirme que la démocratie sous Blaise Compaoré est tronquée. « La constitution a été malaxée, remise en cause par le régime Compaoré », a précisé M. Tiendrébéogo.

Très critique vis-à-vis de la corruption, il a indiqué que les corrompus le trouveront sur leur chemin : « Si je suis élu président du Faso, les corrompus vont répondre de leurs crimes devant le peuple à la Maison du peuple » . Il promet aussi au cours de son quinquennat de vider les dossiers pendants en justice : affaires Norbert Zongo, Clément Oumarou Ouédraogo, David Ouédraogo.

Dans son ambition de reconstruire le Burkina, il s’engage à contraindre les riches à payer une TVA, à prélever un impôt de solidarité pour financer le développement. « Je serai un président qui connaît le prix de l’huile, je vais traquer Blaise Compaoré pour l’amener à fuir le fauteuil présidentiel », souligne le candidat du FFS.

Tout en exposant les trois axes de son programme de reconstruction nationale fondé sur la force de la jeunesse, la fierté du Burkina et la sécurité des Burkinabè, Norbert Tiendrébéogo prône l’apprentissage de la mécanique, de l’agriculture moderne, de la menuiserie à l’école. Ceci, dit-il, est mon remède pour sortir les jeunes de la misère.

S. Nadoun COULIBALY
coulibalynadoun2002@yahoo.fr


Côté cour, côté jardin d’une campagne : Un candidat pas comme les autres

Pour cette campagne présidentielle, Norbert Michel Tiendrébéogo apparaît comme un candidat pas comme les autres. Il sillonne au volant de son véhicule les contrées du Burkina à la rencontre des militants, alors que ses challengers se font conduire à bord de véhicule ou d’hélicoptère. Ainsi, il était lui-même au volant de son véhicule ce samedi 29 octobre 2005. Sur un tronçon d’environ 450 km il a rallié Ouagadougou à Banfora via Bobo-Dioulasso. Et ce n’est certainement pas tout, car il ne fait que commencer sa tournée dans les régions du Burkina à la conquête des électeurs.

S.N.C

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Norbert Michel Tiendrébéogo du FFS au secteur N°1 de Ouagadougou : “J’ai voté pour l’espoir...”
Meeting de clôture de Norbert Michel Tiendrébéogo à Ouagadougou : “L’incapacité ne passera pas...”
Norbert Michel TIENDREBEOGO : Sera-t-il le leader du Sankarisme ?
Norbert Tiendrébéogo à Ouahigouya : « Ils ont livré l’Eléphant aux chacals affamés »
Norbert Michel Tiendrébéogo à Boussé, Yako et à Ouahigouya : “L’éléphant du Yatenga est dompté au parc animalier de Ziniaré ; soyez vigilants...”
Norbert Michel Tiendrébéogo dans le Centre-EST : colère, recueillement et espoir
Norbert Michel Tiendrébéogo dans le Centre-Nord : “Je vais loger dans le palais construit par Blaise...”
Norbert Michel Tiendrébéogo dans la Boucle du Mouhoun : Les militants décident de « renvoyer » Blaise Compaoré...
Norbert Michel Tiendrébéogo dans le Centre-Ouest : Dydir « conquis » par le FFS
Norbert Michel Tiendrébéogo du FFS à Ouidi : Appel « à faire le bon choix le 13 novembre »
Norbert Michel Tiendrébéogo dans le Centre-Sud : Médéga dit oui à la reconstruction du Faso
Norbert Michel Tiendrébéogo dans les Cascades : Les militants du FFS promettent « une gifle électorale »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés