Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Tueries de Solhan : "Il devient urgent de situer les responsabilités", interpelle le MBDHP

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • mardi 8 juin 2021 à 23h00min
Tueries de Solhan :

Ceci est une déclaration du Mouvement burkinabè des droits de l’Homme et des peuples (MBDHP) relative à l’attaque terroriste de Solhan. Pour le Mouvement, "cette attaque, qui est l’une des plus meurtrières que notre pays ait connues, constitue le point culminant d’une série d’attaques enregistrée ces dernières semaines". Remontant à l’année 2015, début du terrorisme au Burkina, et les interpellations "vaines" des autorités, celles-ci "préférant s’emmurer dans un véritable négationnisme suicidaire", le MBDHP estimé qu’"il devient urgent de situer les responsabilités".

Dans la nuit du 4 au 5 juin 2021, des hommes non identifiés, lourdement armés, ont fait irruption dans la commune rurale de Solhan dans la province du Yagha. Ils y ont attaqué, à l’arme de guerre, des populations civiles, tuant au moins 132 personnes, de sources officielles, dont des enfants. Durant plus de quatre (04) heures, les assaillants ont attaqué successivement le site d’orpaillage de Mossiga, le village de Gountouré, la base des volontaires pour la défense de la patrie (VDP) de Solhan, avant d’achever leur sale besogne sur un second site d’orpaillage de Solhan.

Plus d’une centaine de blessés dont des enfants ont été admis au Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Sebba. Les cas les plus graves ont été transférés au Centre Hospitalier Régional (CHR) de Dori. D’importants dégâts matériels ont également été enregistrés : véhicules, tricycles et maisons incendiés, boutiques pillées et incendiées, etc.

En ces circonstances particulièrement douloureuses et choquantes, le MBDHP présente ses condoléances à l’ensemble des familles des victimes de ces tueries et formule ses vœux de prompt rétablissement aux blessés.
Cette attaque, qui est l’une des plus meurtrières que notre pays ait connues, constitue le point culminant d’une série d’attaques enregistrée ces dernières semaines. Ces derniers mois ont, en effet, été caractérisés par une reprise sanglante des attaques terroristes qui ont particulièrement visé des populations de plusieurs localités reculées de notre pays. Cette situation suscite l’indignation et les condamnations légitimes de nombre de Burkinabè, qui expriment de plus en plus un sentiment légitime de colère et de révolte.

La persistance des attaques terroristes depuis 2015, selon des modes opératoires bien connus, indique clairement l’incapacité du gouvernement à assurer rigoureusement la sécurité des populations et de leurs biens, par des mesures d’orientation et des méthodes d’actions efficaces. Pour preuve, des pans de plus en plus importants du territoire national sont de fait sous le contrôle de groupes terroristes. De façon progressive et méthodique, ces derniers étendent leurs tentacules dans plusieurs localités du pays, notamment dans les Régions de l’Est, du Nord et du Sahel où les populations sont à la merci de hordes de hors-la-loi qui pillent et tuent sans retenue.

Cette situation a provoqué un déplacement massif de populations vers des zones qu’elles jugent plus sûres. Ainsi, à la date du 31 mars 2021, notre pays comptait 1.147.699 personnes déplacées internes. Les évènements de ces dernières semaines ont accru ce nombre.

Face à cette situation qui se dégrade de jour en jour, il devient urgent et nécessaire de situer les responsabilités. En effet, depuis le début des attaques terroristes, le MBDHP ainsi que plusieurs autres organisations, n’ont eu de cesse d’interpeller les autorités actuelles sur la nécessité de prendre des mesures urgentes et concrètes pour rendre effectif le droit des populations à la sécurité. Jusqu’ici, ces interpellations sont restées vaines ; nos autorités préférant s’emmurer dans un véritable négationnisme suicidaire.

Déjà, à travers une déclaration parue le 17 mai 2019 et consécutive à plusieurs attaques terroristes contre des populations civiles ainsi que les Forces de défense et de sécurité (FDS), notre Mouvement appelait les autorités à « asseoir une stratégie de lutte antiterroriste qui favorise une large adhésion et une implication effective et efficiente des populations sur l’ensemble du territoire national ». Ce n’est qu’au mois de février 2021 (soit plus de 6 ans après la première attaque terroriste marquante) que le Chef de l’Etat a mis en place un comité d’experts en vue d’élaborer (enfin !) une stratégie nationale de lutte contre le terrorisme.

Jusqu’ici hélas, en lieu et place d’une stratégie coordonnée, impliquant une participation active des populations à la réalisation de leur droit à la sécurité, nos autorités ont privilégié des actions d’éclat à travers notamment des exécutions sommaires et extrajudiciaires qui étalent aujourd’hui toutes leurs limites.
Par ailleurs, l’un des faits marquants des attaques terroristes est l’absence de réaction rapide de la part des FDS.

Ce fut le cas à Yirgou, à Koutougou, à Arbinda, à Barga et dans bien d’autres localités. Cette situation met à nue la faible capacité de réaction rapide de nos FDS. Elle indique surtout que l’amélioration effective et soutenue des conditions de vie et de travail des éléments des FDS constitue aujourd’hui et plus que jamais, un impératif de premier ordre !

Face à cette situation, le MBDHP appelle instamment nos autorités à :
o Œuvrer de manière plus efficace à assurer la sécurité des personnes et de leurs biens, sans discrimination sur toute l’étendue du territoire national ;
o Améliorer les conditions de vie et de travail des éléments des FDS (policiers, gendarmes, soldats de tous les corps militaires et paramilitaires) ;
o Faire cesser les exécutions sommaires et extrajudiciaires pratiquées dans plusieurs localités de notre pays, afin d’évacuer la peur et la méfiance des populations civiles à l’égard des éléments des FDS ;

o Prendre en charge de façon adéquate les blessés des attaques terroristes ainsi que les personnes déplacées internes et à créer les conditions de sécurité pour leur retour dans leurs villages et foyers.

Ensemble, disons non au terrorisme !
Exigeons de l’Etat la prise de mesures sérieuses pour l’effectivité de notre droit à la sécurité !

Fait à Ouagadougou le 07 juin 2021

Le Comité exécutif national

Vos commentaires

  • Le 9 juin à 02:16, par Toto le Neuf En réponse à : Tueries de Solhan : "Il devient urgent de situer les responsabilités", interpelle le MBDHP

    Évitons surtout de nous battre alors que la pluie nous bât déjà. Avant de vous en prendre au Gouvernement et à l’armée, commencez par nous dire clairement qui sont ceux qui nous attaquent, qui sont ceux qui les financent et quel est leur visée ultime. Tous ceux qui prétendent lutter contre le terrorisme devraient au préalable répondre clairement et publiquement à cette question triple. L’ignorance et/ou la lâcheté nous handicapent.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin à 07:49, par ali baba En réponse à : Tueries de Solhan : "Il devient urgent de situer les responsabilités", interpelle le MBDHP

    Il faut grandir en maturité d’analyse et de discernement et sortir des sentiers battus par l’occident, votre guide spirituel.
    Nous devons voir les choses autrement maintenant. Chers MBDHP, si vous avez des recettes miracles pour combattre en respectant les droits de l’homme, le ministère de la défense vous reçoit a bras ouvert au front et ensemble, et vous allez combattre l’ennemi aux cotés des soldats !!
    C’est tes facile de s’asseoir dans un coin paisible et pondre des analyses d’un autre âge !

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin à 09:27, par Passakziri En réponse à : Tueries de Solhan : "Il devient urgent de situer les responsabilités", interpelle le MBDHP

    Je pense que le MBDHP devrait putôt proposer des Solutions concrètes puisque quand nos FDS font leur travail c’est lui qui Avec ce fameux CISC qui crient au massacre comme si les terroristes descendaient de Mars pour commetre leur forfaits et y repartir. Tant que vous aller rester dans les accusations sans preuves, vous n allez pas être crédibles avec de telles déclarations de routine. Le MBDHP devrait se concentrer sur la défense des droits de l’homme en commencant par nous expliquer ce qu’elle comprend par droits de l Homme et des peuples. Est-ce que les peuples ont juste le droit de subir les massacres sans que ceux qui attaquent ne puissent être inquiétés ? Le MBDHP des années 90-2000 devient méconnaissable de nos jours, et je ne le voit pas contribuer à plus de sécurité pour les peuples .

    Passakziri

    Répondre à ce message

    • Le 9 juin à 11:41, par Matt En réponse à : Tueries de Solhan : "Il devient urgent de situer les responsabilités", interpelle le MBDHP

      Mon cher "Passak...", Là vous faites exprès de vous tromper d’adresse et d’interlocuteur. En attendant, c’est vous du MPP qui gouvernez et non MDBHB. C’est à cause de votre incapacité notoire que nos populations meurent par dizaines de milliers. C’est un simple constat que fait cette association. C’est à vous de nous dire ce que vous comptez faire à présent pour arrêter le massacre. Pas aux autres. C’est pas une affaire de gros cœur, mais de remise en question de Votre Gouvernance. On n’y peut rien !

      Répondre à ce message

  • Le 9 juin à 09:37, par Le Sage En réponse à : Tueries de Solhan : "Il devient urgent de situer les responsabilités", interpelle le MBDHP

    J’ai lu ce message avec beaucoup d’attention et j’en suis entièrement comblé. Effectivement il faut à présent situer les responsabilités et tirer toutes les conséquences qui s’imposent. Bravo à vous. On peut ne pas aimer cette association, mais il faut lui reconnaître la pertinence de ce message !

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin à 10:20, par J’ai pas bien compris En réponse à : Tueries de Solhan : "Il devient urgent de situer les responsabilités", interpelle le MBDHP

    Bonjour le MBDHP
    En lisant le texte j’ai vu les interpellations du MBDHP envers l’Etat et c’est bien.
    je n’ai vu nulle part une condamnation des attaques terroristes à proprement parlé.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin à 10:36, par koh En réponse à : Tueries de Solhan : "Il devient urgent de situer les responsabilités", interpelle le MBDHP

    mr du MBDHP vous avez fait quoi ou vous faites quoi pour prtéger ceux que l’on tue ? Ou bien ceux qui sont assassinés n’ont pas de droit ? par contre ceux que les FDS dans leur professionnalisme éliminent ceux qui commettent ces atrocités ont des droits.
    pour être impartiales il faut que ce que vous dites au pouvoir MPP comme les appeler doit être dit au terroristes pour que eux aussi ils sachent que tout le monde a le même droit à la vie

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin à 10:56, par kwiliga En réponse à : Tueries de Solhan : "Il devient urgent de situer les responsabilités", interpelle le MBDHP

    "o Améliorer les conditions de vie et de travail des éléments des FDS (policiers, gendarmes, soldats de tous les corps militaires et paramilitaires)"... qui sont effectivement au front

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin à 14:58, par Laafia En réponse à : Tueries de Solhan : "Il devient urgent de situer les responsabilités", interpelle le MBDHP

    Au Burkina du MPP et alliés, lorsque quelqu’un émet une critique de bonne foi pour secouer l’équipage endormi et sans aucune intelligence politique, ils se réveillent aussitôt non pas pour redresser le navire qui coule mais pour s’en prendre à ceux qui les réveillent. Quel dommage ! La politique de l’autruche qui consiste à mettre sa tête dans le sable pour être dans le déni du danger est beaucoup plus confortable que de se réveiller et y faire face.
    Ne rêvons pas, ce pays est en péril avec un tel équipage. IL faut bien se rendre à l’évidence, les terroristes ont compris que ce peuple est vulnérable eu égard à ses gouvernants où on maintient les gens à leur poste par amitié que par efficacité. Nous avons certes, des institutions fortes mais, il nous manque des hommes forts pour les incarner. IL faut oser le dire à qui veut bien l’entendre, tant que Rock ne revoie pas sa copie des hommes qui l’entourent par peur de froisser ses amis qu’il idéalise, le pire reste à venir... et je souhaite que cela n’arrive pas parce que l’équipage se serait enfin réveillé.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Silvère Salga, chercheur-écrivain, sur la lutte contre le terrorisme : « Avec mon plan OBAR, on peut inverser la tendance en six mois »
Burkina : L’armée attristée par la disparition d’un « vaillant guerrier » de l’Unité spéciale de la gendarmerie
Création de Forces spéciales : Des organisations redoutent un escadron de la mort
Lutte contre le terrorisme : L’Union européenne réaffirme son engagement aux côtés des pays du Sahel
Burkina : Une dizaine de terroristes neutralisés dans les environs de Solhan, selon l’armée
Opération Barkhane : Le point des actions menées dans la période du 1er mai au 8 juin 2021
Lutte contre le terrorisme : La France ne va pas installer de base militaire au Burkina, selon Jean Yves Le Drian
Tueries de Solhan : La région du Sahel exprime son ras-le-bol à travers une marche pacifique
Situation sécuritaire : A quoi servent les bases militaires nationales et étrangères, s’interrogent les évêques du Burkina et du Niger
Burkina : 5 otages libérés après 3 mois de captivité
Région de l’Est : Réaménagement des horaires d’interdiction de circuler
Drame de Solhan : Des femmes expriment leur compassion et leur solidarité à l’endroit des familles des victimes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés