Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Restauration des moyens de subsistance : SOMISA SA s’engage aux côtés des populations de Boudry et environs

Accueil > Actualités > Société • Publi-reportage • mardi 8 juin 2021 à 16h40min
Restauration des moyens de subsistance : SOMISA SA s’engage aux côtés des populations de Boudry et environs

La Société minière de Sanbrado (SOMISA), dans la province du Ganzourgou, a officiellement lancé son programme de restauration des moyens de subsistance au bénéfice des populations de la commune de Boudry et des environs. La cérémonie officielle y relative a eu lieu le vendredi 4 juin 2021, dans la marie de ladite commune, en présence des autorités locales, des responsables de la mine et des potentiels bénéficiaires.

« Réduire l’impact négatif du projet sur les moyens de subsistance des populations, au plan agricole, pastorale, et sur les ressources naturelles », c’est l’objectif d’un programme de restauration des moyens de subsistance qui sera mis en œuvre à Boudry au profit des communautés impactées par les activités du projet minier. Prévu pour durer cinq ans, ce programme a été officiellement lancé dans l’enceinte de la mairie de cette commune située à environ 95 km de Ouagadougou, dans la province du Ganzourgou, région du Plateau central.

Hugues Kambiré, coordonnateur du programme, entend mettre tout en œuvre pour le succès des activités

A en croire Hugues Kambiré, Coordonnateur du programme, des partenaires techniques -et pas des moindres- ont été associés à ce programme afin de lui donner un contenu qui prend en compte les besoins fondamentaux des bénéficiaires. « Ont été impliqués dans ce programme des partenaires que sont l’Institut de l’environnement et de recherche agricole du Burkina (INERA) et l’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES) de Koupéla », a dit le coordonnateur du programme.

L’OCADES Koupéla, veillera entre autres à l’amélioration et à la facilitation de l’accès à l’eau potable et à la production agricole et maraîchère. Quant à l’INERA, il lui incombera de structurer les éleveurs en 4 associations, de construire de magasins de stockage, l’aménagement des abreuvoirs, etc. Au total, ce sont 179 personnes qui bénéficieront de ce programme de restauration des moyens de subsistance.
Le directeur national de la SOMISA, Vincent Morel, a exhorté les communautés impactées et qui sont les bénéficiaires de ce programme à s’approprier les activités afin de garantir l’amélioration de leurs moyens de subsistance.

Le Directeur national de SOMISA SA a réitéré l’engagement de sa société à soutenir les initiatives de développement local

Vincent Morel a aussi réitéré l’engagement de sa société à faire du développement de la commune une de ses priorités, à travers des projets et programmes du genre, car dira-t-il, « une société citoyenne comme la nôtre, doit rester à l’écoute des communautés riveraines ».
Séance tenante et comme pour planter le décor, des intrants agricoles ont été remis à quelques agro-pasteur impactés.

Nassiratou DJIELBEOGO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Loi portant délit d’apparence au Burkina : Le CERCOFI fait l’état des lieux de la répression, un seul dossier sur cinq prêt pour jugement
Gouvernance mutualiste : La fédération des mutuelles professionnelles et caisses de solidarité du Burkina renforce les capacités de ses acteurs
Université Nazi Boni : Les étudiants en quête d’un retour aux sources culturelles
Développement du genre : 17 cadres nationaux et internationaux formés en genre par l’Institut supérieur en science de la population (ISSP)
Remboursement des frais du Hadj 2021 : « C’est une question qui se règle entre l’agence et le pèlerin », selon le ministre Clément Sawadogo
Ouagadougou : La Police municipale s’engage dans la lutte contre la vente des boissons frelatées
Développement territorial intégré : Les maires des communes à fort défis sécuritaires du Centre-Nord se concertent
Journées promotionnelles des semences améliorées : La sécurité alimentaire au Burkina Faso, l’enjeu de la 2e édition
Donnons la parole aux enfants : Ils feront notre fierté à l’âge adulte
Burkina Faso : Plus de trois millions d’enfants recevront une supplémentation en vitamine A
Ministère de l’Eau et de l’Assainissement : Le nouveau directeur général de l’AGETEER, Ibrahim Yanogo, a pris fonction
Promotion de la cohésion sociale au Burkina : Le film « recoudre la calebasse » s’y colle à merveille
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés