Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Tribune • dimanche 6 juin 2021 à 23h00min
Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

« Rien de ce qui est humain, ne m’est étranger », disent les humanistes. Aujourd’hui, aucune personne digne d’appartenir à l’espèce humaine ne peut rester indifférent à l’attaque terroriste survenue à l’aube du 5 mai 2021 dans la commune de Solhan située à une quinzaine de kilomètres de la commune de Sebba dans la province du Yagha.

L’acte, plus qu’effroyable et abject, qui a fait plus de 100 morts avec des habitations et marché incendiés, interpelle nos consciences et a fait annuler par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, sa visite à Lomé au Togo. Depuis hier, au même titre que le drapeau national, notre moral est en berne et le pays tout entier retient son souffle.

Quelle hécatombe ! Quelle barbarie inouïe et innommable ! Même dans les bagnes de Cayenne et de Tataouine où les geôliers avaient le droit de vie et de mort sur les prisonniers, on n’assistait pas à une telle barbarie.

Au-delà du factuel, on comprend bien le côté émotif qui s’est ensuivi chez certains, notamment des femmes de la société civile qui envisagent de s’habiller toutes en blanc ce lundi 7 juin. Mais l’heure est plutôt propice à d’autres choses. En effet, il convient d’aller au-delà, de se poser des vraies questions et d’agir en conséquence.

J’entends certains chanter l’incompétence du gouvernement, et d’autres appeler au rappel des ambassadeurs militaires sur le théâtre des opérations. Les uns et les autres ont certainement leur part de raison, mais je pense qu’il faut avoir une lecture plus large des choses. En cela, c’est une lapalissade de dire que l’État a lui seul ne peut pas tout faire et que chacun de nous doit jouer sa partition. Et c’est en cela que le rôle des Volontaires pour la défense de la patrie est salutaire.

Mais l’attaque odieuse de Solhan vient nous rappeler que nous devons encore explorer d’autres voies de résolution de la question de l’hydre terroriste. Que de prières à travers la Bible et le coran avec nos leaders religieux, que de dons financiers d’institutions et d’anonymes, de contributions financières des députés et des membres du gouvernement, que de loi de programmation militaire, que de budget "rehaussé" pour renforcer l’équipement des forces de défense et de sécurité pour la sécurité du pays, que d’invitations à la collaboration en terme de renseignements faites à l’endroit des populations, que de déplacements à Sotchi, Paris, Berlin, etc. Alors, on ne peut donc pas dire que le gouvernement dort sur son dossier sécuritaire. Mais que nenni !

L’hydre terroriste qui n’en a cure, tel le phénix, ne fait que renaître de ses cendres et nous fait un insolent pied de nez.

Pour ma part, je me pose la question de savoir la contribution des génies de nos ancêtres dans cette guerre asymétrique. Quelle a été la plus-value qu’ils ont pu apporter dans cette lutte antiterroriste ? Avons-nous suffisamment exploré cette voie de résolution endogène du péril ?

Nos chefs traditionnels doivent coopérer

Quand je me rappelle qu’à l’entrée de Ouahigouya où j’étais en déplacement, on me raconta les prouesses d’un ressortissant d’un village de la région qui, pour lutter contre le terrorisme, rend mystiquement le village invisible à chaque projet d’attaque terroriste, je me dis que ce génie de nos ancêtres doit être partagé avec les autres localités et il aurait pu nous servir de rempart pour éviter ou amoindrir le drame de Solhan.

Nous connaissons aujourd’hui dans certaines de nos communes des boutiquiers qui n’ont pas besoin d’agent de sécurité pour leurs boutiques. Nous y avons également des propriétaires de troupeaux de bœufs qui les laissent sans surveillance la nuit tombée. Et dans l’un ou l’autre de ces cas, le malfaiteur ou voleur qui s’y rend la nuit, repart bredouilles étant donné qu’une fois sur les lieux, il ne retrouve même plus sa cible.
C’est aussi cela que j’ai appelé « Les drones de Saaga » dans mon livre Possibo la Diabolaise en guise de suggestion comme piste endogène de résolution de cette spirale de la violence.

Malheureusement, aujourd’hui, avec l’assimilation des valeurs occidentales et notre esprit qui se trouve à Washington ou à Paris, même certains enfants des dépositaires de ce génie africain ont parfois un esprit inculte, en jachère, sur les connaissances y afférentes. Eux qui devaient en être les héritiers. Il va falloir une renaissance africaine au risque de disparaître sur la carte du monde.

Pour certains, cette question doit demeurer tabou. Mais on ne peut pas promouvoir la médecine traditionnelle et refuser paradoxalement de promouvoir le « wac utile » africain. Sur cette question, nos chefs traditionnels ont une grande partition à jouer. Chacun se considérant garant de la sécurité des populations relevant de son ressort territorial, doit faire en sorte que sa circonscription soit une zone inaccessible ou invisible pour l’ennemi.

C’est un devoir impérieux pour ces chefs, car on le sait tous : l’État ne peut pas par exemple avoir au même moment dans toutes les zones crisogènes du pays, des forces de sécurité présentes dans tous les 10 ou 15 villages d’une commune rurale. Seuls nos chefs traditionnels, avec les dozos, doivent avoir le monopole sur ce sujet, mais à condition qu’ils soient des vrais héritiers de nos traditions africaines et coopèrent entre eux sur la question pour un partage des savoirs.

On pourrait me rétorquer que 200 volontaires pour la défense de la patrie qui sont wackés, sont morts dans cette lutte mais a-t-on malgré tout réellement et suffisamment exploré cette piste ? Là est la question. Ayons le courage d’approfondir notre recours en la matière au risque d’être traité de paganiste par certains de nos compatriotes à l’esprit assimilé. Mais pourvu que ce paganisme nous soit utile en préservant des vies comme dans ce village de la région du Nord. Restons profondément africains !

Cbs L’iconoclaste
L’écrivain chroniqueur

Vos commentaires

  • Le 6 juin à 13:16, par Gwandba En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    Hormis la photo qui est inadaptée à la sagesse votre proposition, le fond de la suggestion est à saluer et à prendre avec un sérieux le plus profond. Il serait bénéfique dans cette situation d’explorer toutes pistes pouvant permettre de faire face à ces crimes.
    Il serait même judicieux que la communauté musulman, chrétienne, protestante etc... apporte chacun des suggestions pour trouver des solutions. Après tout, on est tous responsables.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 14:00, par Jonassan En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    Vous avez raison, il est temps de décréter la guerre populaire généralisée au pays des hommes intègres
    Quand on est ainsi attaqué il est temps de réfléchir aux stratégies à court et moyen terme. Il y’a moyen à ce que ces vomis d’Allah cessent de divaguer en terrain conquis. Il en est temps.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 14:20, par Nop En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    Il n’y a pas de mystere il faut fabriquer nos armes et cooperer avec les Russes.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 16:12, par Juste En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    Vous avez tout fait en disant : "mais à condition qu’ils soient des vrais héritiers de nos traditions africaines" ; le fond du problème est là bas. Les pouvoirs ancestrales n’aiment pas être souillés, combien sont ces chefs traditionnels qui peuvent évoquer les noms de leurs ancêtres pour résoudre un problème sérieux dans ce pays ? La politique du Touk Guili a embarqué beaucoup de personnes à un moment donné dont les Chefs traditionnels aussi. Tant que nous serons sous le règne de l’argent, le gain facile, la courte échelle... il ne faut pas s’attendre à grand chose du côté des chefs traditionnels, donc des ancêtres. A moins d’une autre passerelle d’intercession. Il est d’ailleurs dit dans certaines écritures que lorsque dans une société le pillage, la malhonnêteté, la roublardise... prennent certaines proportions, cette société ne peut plus bénéficier de la protection divine. Nous sommes en plein dedans.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 16:14, par Hado En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    Quand on perd son chameau, on le recherche partout. Même dans les nids des poules ! Nos ancêtres savaient se battre, pas se cacher ! Ils n’invoquaient pas Dieu à tout moment (Dieu sauve le Burkina ! ) mais ils juraient plutôt par leurs aïeux qui, disaient-ils, n’ont pas connu la honte ! Car nos ancêtres avaient horreur de la honte. Ce n’est pas notre cas ! C’est l’évolution qui a fait les choses ainsi !

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 16:37, par peuple En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    c’est difficile pour nous de retourner vers nos ancêtres ; nous les avons renié il y a plus de 100 ans pour suivre les ancêtres d’autres peuples. il n’y a plus de répondant, le fétiche s’il n’est pas brulé par ... est là mais personne ne s’en occupe, nous refusons de donner la chèvre au fétiche et nous pouvons offrir la dime à ....on ne peut même pas compter sur nos chefs traditionnels, car beaucoup ne connaissent même pas le nom de leur grand père,

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 17:19, par Primed En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    Accepter que nous ne savons pas tout, ni ne comprenons pas tout est une première étape.
    L’esprit communautaire est une voie réelle à chercher pour lutter contre des assaillants qui n’ont rien à voir avec la religion. Cessons déjà de parler de djhadistes car on leur rend service en les regroupant dans une même et seule appellation qui se réfère à la religion. Ce sont des pillards ou des assassins. Rien d’autre.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 19:13, par toubabou ecoeuré En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    il faut laisser la glorieuse armée burkinabé gérer ça toute seule, et retirer tous les soldats français de ce pays corrompu jusqu’à l’os, où les imams vendent leurs sujets aux djihadistes pour en faire des esclaves, où les enfants de 8 ans sont vendus par leurs familles pour aller travailler dans les mines à l’autre bout du continent, et les burkinabé trouvent ça normal parce qu’ils font ça depuis des siècles, bien avant que les negriers européens arrivent par bateau les peuplades africaines se vendaient entre elles aux musulmans. Et nous les contribuables français on en a marre de payer des impôts pour verser des aides à ce pays, des aides qui sont détournées par leurs dirigeants corrompus pour se construire villas et piscines, et nous en avons marre de payer nos soldats qui se font tuer à la place des soudards burkinabé, pendant que ceux-ci rackettent leur propre peuple. Laissons la place aux chinois, aux arabes et aux russes.

    Répondre à ce message

    • Le 7 juin à 08:11, par kwiliga En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

      @ toubabou ecoeuré
      Cher ami français.
      Vos propos, même s’ils sont parfois durs et quelque peu caricaturaux, ne sont pas dénués de bon sens.
      Laissez donc l’Afrique aux africains.
      Alors évidemment, en l’état actuel des choses, cela engendrerait sans doute de terribles massacres, des exécutions, des génocides, et peut-être durant des décennies.
      Mais ensuite, l’Afrique s’en relèvera, plus forte, plus libre, plus autonome et plus sage que jamais.
      Alors, s’il faut en passer par là, pour que nous accédions enfin à notre émancipation, pourquoi pas, retirez-vous.
      Hélas, tout ces propos ne sont que fariboles, élucubrations sans fondement, cette décision ne vous appartient pas, ni à moi non plus d’ailleurs.
      Cette décision appartient à vos chefs. Je ne parle pas ici d’Emmanuel Macron, non, je pense à vos vrais chefs, ceux qui exercent leur contrôle en France comme en Afrique, ceux qui s’en foutent bien que de jeunes soldats français viennent perdre leur vie à 6000km de chez eux, dans une guerre qui leur est parfaitement absconse, car eux, les puissants, y trouvent leur intérêt.
      Allez donc demander à AREVA, à Messieurs Bouygues, Bolloré Castel,... pour ne citer qu’eux, s’ils souhaitent que la France abandonne l’Afrique.

      Répondre à ce message

    • Le 7 juin à 14:40, par Gwandba En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

      @ Toubabou écoeuré !!!
      Au delà de l’euphémisme caractérisant votre intervention, le qualificatif qui complète votre pseudo traduit avec raison, votre irritation face à la situation que vivent ses populations. Je suis également persuadé que par ces lignes, c’est votre humanité qui s’exprime et qui cachent mal la désolation que vous ressentez au vu de ces actions qui sont les fruits de la bassesse de l’homme en général, et celui de l’Afrique en particulier.
      Je ne tomberai pas dans la polémique avant d’inviter mes frères africains à saisir la substance qui est dans vos propos même émotifs. Nous avons des problèmes et les causes sont connues. Il nous reste de trouver rapidement les solutions.
      pour ce qui est des efforts consenti par le contribuable français, permettez moi d’aborder ce sujet en second étape si voulez bien répondre à ce poste.
      Cordialement.

      Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 20:32, par Paco En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    Sugestion : que le PF invite les empereurs, rois et autres chefs traditionnels à se réunir pour trouver des solutions "coutumières, traditionnelles" à ce fléau du terrorisme. Ils ne sont pas suffisamment impliqués dans le dispositif de lutte anti-terroriste. Par ailleurs je suggère que le président Mélégué Traoré soit désigné pour l’organisation, la coordination et la facilitation de cette Rencontre. Contre le terrorisme, pas d’appartenance politique qui tienne !

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 21:47, par Passakziri En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    Ecoutez, il ne faut pas s’attendre aux miracles : Le village de votre héro n’a pas été attaqué juste parce que les terroristes ne sont pas allés là bas. Point barre. Si ces gris gris faisaient disparaitre les village du viseur des assaillants, aucun colons à la grande gueule comme ce Toubabou Lepeniste qui se pavanne ici n’aurait mis pied dans nos pays. Donc sachons raison gardé.
    Le salut du Burkina ne vendra pas de gardiens de la traditions mouillés dans les magouilles et la politique jusqu’au bonnet. Ne dit-on pas que le wak n’aime pas la saleté ( morale ) ? Donc allons tranquilos.
    Notre sursaut viendra d’un sursaut national, d’un renforcement du sentiment d#appartenir à une Nation quelle qu’en soit notre ethnie, notre réligion, notre lieu de r´seidence. Si les jours à venir on ne voit pas une marche pacifique qui va drainer des millions à Ouaga pour dénoncer ces attaques et dire à ceux qui tuent nos concitoyens que nous les rejettons , alors notre éveil n’aura plus jamais lieu. Pour celà , que les associations musulmanes prennent l#initiative d’une telle manifestation pour montrer clairement que ces maudits ne peuvent prétendre défendre quelque forme de ’islam qu’elle soit. Les autres réligions s’y joindrons, et les partis politiques de tous bord, pour montrer que le Burkina Faso est un , indivisible et restera debout quels qu#en soient les coups qu’il recevra.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 22:37, par Narie Emboussa En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    Prenez garde, c’est un pouvoir bien trop dangereux à utiliser ! Notre chef nous a mis en garde, il y a trois générations, les Anciens de notre village ont cherché quelqu’un capable de faire disparaitre notre village face à des attaques de brigands. C’était une catastrophe ! Les trois premiers n’ont réussi qu’à se faire disparaître eux-mêmes (ce qui a plutôt fait rigoler tout le monde), et le quatrième est brusquement devenu muet (ce nigaud a fait disparaitre sa propre parole !). Mais le cinquième a fait disparaitre deux champs, trois vaches, et la femme de l’épicier, et là plus personne n’a rigolé (l’épicier un peu, quand même, mais à cette époque les gens étaient encore un peu décents). Alors ils ont préféré le bâillonner, ainsi que le dernier, et les jeter dans la rivière par mesure de sécurité.
    Méfiez-vous de ce pouvoir ! Rien n’a jamais été retrouvé !!

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 01:29, par Gohoga En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    Bonjour à tous. À mon avis ni Dieu ni nos ancêtres ne veulent venir à notre secours parce que l’essentiel de nos biens provient de haram (rakettes, corruption, détournement, mensonge, dilation....) vivre dans des maisons construites avec argent haram, manger haram rouler dans un véhicule haram et vouloir que Dieu ou nos ancêtres nous aident. C’est difficile. salut à vous tous.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 01:34, par QUIDAM En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    BONJOUR,
    MERCI POUR TOUTES LES CONTRIBUTIONS APPORTEES PAR LES UNS ET LES AUTRES POUR ESSAYER DE FAIRE BOUGER LES CHOSES.
    C’EST VRAIMENT INACCEPTABLE DE CONTINUER DANS CETTE LANCEE...
    LA TRISTE REALITE C’EST QUE NOUS SOMMES EN GUERRE CONTRE LA FRANCE QUI N’EST RIEN D’AUTRE QUE LE PION AVANCE DE L’UE ET DES US AU SAHEL...
    LA PARADE POUR SORTIR DE CET ENGRENAGE S’IMPOSE D’ELLE MEME (PARTENAIRE RUSSE SANS LEQUEL TOUTE AUTRE TENTATIVE SERA NUL ET DE NUL EFFET) JE REPETE NUL ET DE NUL EFFET.
    C’EST UNE QUESTION DE RENSEIGNEMENT.
    SVP PRESERVONS LA VIE DES PERSONNES INNOCENTES (VDP, CIVILS, MILITAIRES)

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 05:51, par HUG En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    Nos ancetres etaient justes et avaient une dignité forte.De nos jours ce qui interesse beaucoup c est avoir de l argent rien que de l argent donc allez y comprendre.En plus il ne suffit pas de dire on ne negocie pas avec les terroristes et on n est en mesure de liberer son genie createur pour les combattre. C est cela le veritable probleme.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 07:05, par Pourri Faso En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    N’ importe quoi ! Pendant qu’ n nous tuent a balles reelles, des illumines veulent nous illuminer avec des idees surrealistes. N’ importe quoi ! Achetons des armes et defendons- nous nous memes. Notre armee s’ est embourgeoisee et ne rentre plus du drapeau pour mourir mais pour grossir du venrtre. Aligner nos commandants et autres colonels. Ils sont combien a pouvoir faire 4 kils aujourd’ hui ? Je ne dis meme pas 8 kils. Et puis leurs multiples villas, leurs maitresses en quinconce, ils vons se battre vraiment mourir laisser tout ca ? Le pays, ils s’ en foutent. Rock, vous avez chaud. Memem vos ministres ne sont meme pas des exemples avec la course irreflechie vers la construction de des villas de 65 chambres et des villas aux Esopaces Aplanis et la Corniche de Dakar. On est foutus seulement. Dans village de gate tout est gate !

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 07:29, par Nabayouga En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    Il faut arrêter de penser que quelqu’un dautre viendra nous sauver. Ni les ancêtres, ni les religion (voir le ministre de la défense habillé en djellaba) ne nous sauveront. Si les ancêtres étaient aussi puissants, nous n’aurons pas subi la traitre arabo-musulman pendant 13 siècles,la traitre négriére des blancs,la colonisation, le neocolonialisme ....toutes les souffrances qu’endurent les noirs . Je comprends le sentiment d’échec, mais les solutions ne sont pas dans les mythes et les histoires à dormir debout.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 09:59, par toutpetit En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    Toute cette puissance supposée mystique de nos ancêtres était où lorsque que le colon est venu occuper nos territoires ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 10:17, par KPODA En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    C’est une très bonne idée. Du temps ou les religions importées n’avaient pas encore pris racine dans nos villes et villages, nos ancêtres avaient effectivement la solution pour protéger les habitants de tout mal. Nous avons tellement diabolisé nos traditions que nous avons fini par jeter le bébé avec l’eau du bain. Remettons la Bible et le Coran a leur place, c’est à dire, après nos traditions.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 10:23, par TANGA En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    Merci Cbs L’iconoclaste,
    Je suis sûr que :
    - Si J’insulte publiquement un de ces grands prêtres de l’église catholique, tous les catholiques croyants vont se baquer contre moi, le moindre mal qui puisse m’arriver sera une convocation à la police. Certains croyants anonymement vont m’agresser, j’aurai des dossiers bloqués partout ou besoin sera et je serai même excommunié,
    - Si j’insulte, je manque de respect à un chef coutumier très puissant, je risque la mort par les mains de tiers mais pas du chef,
    - Si je me balade pour casser les fétiches des uns et des autres, c’est la mort assurée,
    - Si je me met à insulter les grands leaders musulmans et les cheiks de tout ordre, un sympathisant m’éliminera ou une maladie mystérieuse m’éliminera,
    - Si j’insulte certains pasteurs ou leurs prophètes, le moindre mal pour moi sera qu’un sympathisant me fasse ma peau.
    Oui, ça se sait. Ne me dites pas le contraire.
    Alors, calculons ce que ces fous barbus assoiffés de sang et dont les âmes ont été vendues au diable pour des broutilles et cela pour le bien être d’autres êtres sataniques assoiffés de sang humain ont fait à notre pays ; n’est ce pas pire que ce qui est cité plus haut ?
    Qu’attendons nous ?
    Chefs traditionnels de tout ethnie, religieux, autres coutumiers, on dit que quand on soigne le mal on sait le donné aussi. Il ne s’agit pas de faire du mal mais de croiser le mal par lui même.
    Qu’est ce que nous voulons que nos enfants disent plus tard si ils existent ? Que il nous avait été menti que nos grands parents étaient capables de X et Y ; c’est ça ?
    Vous, responsables des traditions, faites travailler les fétiches, Vous, pasteurs et ’’prophètes’’ faiseurs de miracles, sortez le grand jeu de votre éternel des armées,
    Vous, cheik aux grands boubou qui avez des milliers de personnes capables de se sacrifier pour vous, faites vos miracles,
    Vous, prêtres catholiques, faites vos miracles.
    JE SUIS SÛR QUE L’ENTITÉ QUI AURA RÉALISÉ LE MIRACLE POUR SAUVER LE PAYS AURA CENT POUR CENT DES BURKINABÈ DANS SA CROYANCE !
    A vous maintenant dirigeants de ce pays, Nous Burkinabè avons essayé seuls sans succes, nous avons accepté l’aide de la france et de ces amis. Ca ne marche toujours pas ; DONC DEMANDONS OUVERTEMENT A QUI A FAIT CES PREUVES DE VENIR NOUS AIDER ; c’est à dire la Russie et point barre !

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 11:32, par yambia En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    Tout ce qui nous arrive de mal, viens de la fabrication de nos mains. Le seul protecteur, c’est Dieu. Un ancêtre qui n’a pas pu se protéger quand il était en vie, c’est pas mort qu’il pourra quelque chose.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 11:37, par sylas En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    Je me suis posé la question de savoir pourquoi mon pays jadis havre de paix et que depuis toujours l’étranger se sent en sécurité devient brusquement un repère de démons assoiffés de sang humain. Et spirituellement la réponse que j’ai reçue est logique ! Nous récoltons ce que nous avons semé ? La destructions horribles des opposants, les guerres dans les pays voisins qui ont endeuillées des milliers de familles, la formation de rebelles qui ont détruit plus de 3000 âmes dont les instigateurs se sont servi des emblèmes du pays ! ces démons puissants et sanguinaires ont pris pieds de grue sur notre pays, il faut ensemble nous repentir et demander pardon au créateur pour qu’il apaise sa colère. Car le fleuve de sang des innocents crient vengeance ! Après comme un seul homme nous pourrons bouter hors de nos frontières ces esprits méchants.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 13:17, par Jean-Michel Estord En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    "Il n’y a pas de pierre plus précieuse
    Que le désir de venger l’innocent
    Il n’y a pas de ciel plus éclatant
    Que le matin où les traîtres succombent
    Il n’y a pas de salut sur terre
    Tant que l’on peut pardonner aux bourreaux"
    Je laisse Paul Eluard exprimer mon indignation et ma colère...

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 13:27, par Lepeul En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    Je comprends l’émotion qu’a suscité ce drame et présente mes condoléances :
    Mais je crois que le problème il est ailleurs et pour cela on devrait profiter (comme une chance )de cette montée d’insécurité pour redéfinir les pays de l’Afrique de l’ouest :
    - Créer des États fédéraux
    - Un programme d’aménagement territorial créer des métropoles pour se faire il faut définir un plan par exemple en créant une autoroute autour de la quelle les villes seront créés, les pays occidentaux ont fait ainsi autour des fleuves à l’époque des Rois.
    - Redéfinir le système agricole par exemple former des fermiers 5% de la population, investir dans des outils mécaniques, ces fermiers auront pour tâches de nourrir la population et aussi exporter ce qui permet de créer de l’emploi(agro-industrielle) c’était la politique de De Gaulle après la deuxième guerre sous le conseil des américains . Aujourd’hui nous avons une population composée de 80% de paysans pour quel résultat misère, pauvreté.
    - Construire un marché commun, reforme sur le travail,
    Par ailleurs il faut aussi revoir le système de répartition des ressources : l’écart de salaire et un salaire minimum.
    ça parait naïf de ma part mais je crois que la solution n’est pas que militaire . d’autant plus que quand je lis les commentaires qu’est ce que je vois : on veut les RUSSES, Dehors les Français. Qui va venir mourir pour vous gratuitement, je suis allé a GOMA j’ ai vu de mes propres yeux le quartier de l’ONU( Villa, piscine, terrain de GOLF au bord du lac KIVU, aéroport privé, ma conclusion avec tout le luxes qu’ils ont, sans parler de leur salaires, la guerre pour l’ONU à GOMA est une bénédiction). Les amis se sont des burkinabés qui tuent des burkinabés. Moi je crois tout cela est lié à la misère sociale et à la misère économique.
    Sankara pour reformer l’agriculture et l’élevage et aussi lutter contre le conflit éleveur agriculteur :
    Avait dans un premier temps dit aux éleveurs :
    Vous avez en votre possession, certains, des milliers de tête de bœufs, qu’est ce que on a remarqué :
    - Que d’une part la gestion de ces bœufs avait un coût tant avec les voisins et aussi sur l’écologie (coupe des arbres)
    - D’Autre part cela n’apporte rien à l’État pas d’impôt, pas d’activité créée. En plus s’il y’ a une épidémie non seulement vous perdez tous vos bœufs et personne n’aurait profiter.
    Donc faut définir une politique commerciale d’exportation de de vente d’une partie des troupeaux, tout en renouvelant le nombre, aucun intérêt d’avoir des bœufs en quantité pour dire je suis riche. Le problème aujourd’hui du terrorisme en Afrique est d’abord la misère qui pousse à la religion. c’était ma modeste contribution.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin à 14:55, par Sam En réponse à : Drame de Solhan : Le génie de nos ancêtres aurait pu nous servir de rempart

    Le Sapeur pompier arrive toujour en retard pour brouiller les pistes de leur forfait au KOsyam. Dénonçons haut et fort le coupable que nous connaissions tous.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Silvère Salga, chercheur-écrivain, sur la lutte contre le terrorisme : « Avec mon plan OBAR, on peut inverser la tendance en six mois »
Burkina : L’armée attristée par la disparition d’un « vaillant guerrier » de l’Unité spéciale de la gendarmerie
Création de Forces spéciales : Des organisations redoutent un escadron de la mort
Lutte contre le terrorisme : L’Union européenne réaffirme son engagement aux côtés des pays du Sahel
Burkina : Une dizaine de terroristes neutralisés dans les environs de Solhan, selon l’armée
Opération Barkhane : Le point des actions menées dans la période du 1er mai au 8 juin 2021
Lutte contre le terrorisme : La France ne va pas installer de base militaire au Burkina, selon Jean Yves Le Drian
Tueries de Solhan : La région du Sahel exprime son ras-le-bol à travers une marche pacifique
Situation sécuritaire : A quoi servent les bases militaires nationales et étrangères, s’interrogent les évêques du Burkina et du Niger
Burkina : 5 otages libérés après 3 mois de captivité
Région de l’Est : Réaménagement des horaires d’interdiction de circuler
Drame de Solhan : Des femmes expriment leur compassion et leur solidarité à l’endroit des familles des victimes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés