Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.» Jésus de Nazareth

Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

Accueil > Actualités > International • • samedi 29 mai 2021 à 11h00min
Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

Dans un arrêté publié ce vendredi 28 mai 2021, la Cour constitutionnelle a confirmé le colonel Assimi Goita, comme président de la Transition malienne.

Après l’éviction du président et du premier ministre malien par l’armée, il était de nouveau à la une des médias. Tout comme après le départ de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keita. Celui qui était officiellement jusque là numéro 2 de la Transition malienne vient d’être confirmé au poste de président de la Transition malienne.

Ainsi en ont décidé les membres de la Cour constitutionnelle réunis autour de leur président, Amadou Ousmane, après avoir constaté la vacance de poste de président, après la démission du président Bah N’Daw. Une démission qui a entraîné « la paralysie et le dysfonctionnement des organes de la Transition ».

Nous vous proposons l’intégralité de l’arrêté.

Lefaso.net





Vos commentaires

  • Le 29 mai à 09:11, par Vérité Indiscutable En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

    Je suis tellement en joie quand je vois ça. Ouais, vives les défenseurs de leur Peuple ! Bon Vent Cher GOITA. Mais il faut savoir que la lutte sera très âpre : ils ont tellement sucé votre Or que s’en aller le laisser sera difficile. Nous allons vous soutenir par toutes nos forces.
    La Patrie ou la Mort, nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 09:47, par Un Burkinabê En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

    Gooma saamei ! La Cour Constitutionnelle du Mali a décidé. La CEDEAO et l’UA n’auront plus rien à dire.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 10:23, par Schan Djyt En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

    Mettez fin svp MALIENS à cette situation chaotique, le pays souffre, soufre et encore pendant que vos egos s’illustrent dans un ballet étouffant.
    Il y’a assez de bonnes têtes pensantes dans ce pays, je dirai même beaucoup mais le hic c’est le manque de coordination.
    C’est toute l’Afrique qui souffre de ce passage difficile, vous avez un passé glorieux et pourquoi ne tirez vous pas profit de CELA ?????
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 10:48, par songdo En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

    Nous voulons que nos Présidents se libèrent de cette domination impérialiste et traité d’égale à égale avec les pays.Tout le temps communauté internationale ,est-ce-que la communauté internationale est plus légitime que le peuple souverain ?
    Chers Présidents c’est un vent nouveau qui commence ,sachez lire le temps sinon vous serez supris.Nous ne voulons plus les dicktats de la France,pour un clic de Macron vous tremblez,regarder le cas de Bah N’Daw , après le sommet de Paris ,remaniement ministériel,c’est pour ça on vous appelle les sous- Préfets de Macron.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 10:55, par Ka En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

    Enfin la transition Malienne pour une vraie démocratie en gestation démarre avec ce jeune militaire hors pair du commun. Si le Mali d’IBK était arrivé en un point non-retour, c’est la classe politique qui était à l’origine de ce qui ne pouvait pas faire avancer le pays.

    Avec IBK dont la mauvaise gouvernance venait de la corruption à ciel ouvert panaché des imams radicaux qui tenaient coute que coute à rendre le pays en un état Islamique, et qui jouait les serpents sous-marin, a fini par mettre le pays dans une stupéfiante amnésie totale, surtout que l’arrivée du président de la transition Bah Ndaw et de son Premier ministre Moctar Ouané, complices objectifs de la forfaiture, voulaient profiter une occasion en or pour s’aligner a autre chose que de conduire cette transition a une alternance politique saine, dont le colonel Assimi Goïta, au premier putsch, président du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) ne digère pas les manœuvres imaginés dans les salons la nuit.

    Ce qui est certain, ce jeune colonel semblable à Emeka Ojukwu responsable de la guerre Biafraise, est soutenu par la société civile malienne et le M5 sans oublié les chefs coutumiers qui ne jurent que par leur prodige. Oui une vrais transition pour déboucher a des élections crédibles et transparente comme ce fut en 2015 au Burkina commence avec le jeune colonel un copier-coller d’un certain colonel Denise Barry qui balayait tout sur son passage pour mieux enraciner l’alternance politique voulu par le peuple Burkinabé.

    La question qui se pose maintenant est de savoir quelle sera la réaction de l’UA ? Car l’UA s’occupe davantage de la longévité des dictatures africaines qui ont banalisé le crime de leurs citoyens. Tout mon souhait est que ce jeune colonel soit soutenu par le peuple Malien, car les chefs d’Etat de l’UA sont les premiers génocidaires de leurs propres peuples, on n’a vu le cas de Thomas Sankara et ses compagnons.

    Répondre à ce message

    • Le 30 mai à 09:37, par Yako En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

      Bjr mon frère ka,merci pour ton commentaire l’armée maliennes est dans la bonne direction afin d’éviter au Mali les conséquences catastrophiques d’une transition mal pilotée au profit d’une caste qui pourrait s’avérer maléfique au sortir de la transition. La où tu dérapes c’est lorsque tu compares ou fais allusion aux protagonistes de notre transition tel couple Kafando/Zida, Denise Barry... véritables hommes de paille qui sont en partie responsables de la situation dramatique qui frappe notre pays aujourd’hui.Avec un peu du recul je peux dire que les Maliens ont compris l’erreur de pilotage chez le voisin Burkinabe il y a quelques années, erreur que le rsp en 2015 a tenté d’arrêter hélas sans succès.Bref,les frères Maliens ne veulent pas connaître les mêmes gouailles.

      Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 12:11, par caca En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

    Avec le Mali on a les coups d’états légitimes dans le continent africain. Au moment où le coup d’état tchadien a été validé par les mêmes chancelleries pour accorder leurs bénédictions au fils du Maréchal Déby. Quand qu’il y a un, la logique de mats confirme car il faut deux. D’un coup d’état militaire validé, le deuxième sera aussi validé.
    J’en veux au RSP du Faso pour l’impatience dans la transition bâtarde de 2014. Aujourd’hui, les coup d’états sont devenus légitimes et reçoivent la bénédiction de la France alors que mon Général purge 20 ans de prison. Quelle injustice africaine de châtier les uns et de bénir les autres.
    Cependant, Dieu bénira le RSP d’avoir eu l’intention.

    Répondre à ce message

    • Le 30 mai à 11:14, par Yako En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

      Cher Caca, en 2015 les chefs d’état de la cedeao étaient conscients des difficultés et les incertitudes que la transition de paille fait planer sur notre sous-region sauf que l’ex président nigerien M.Issoufou était dans une telle disposition d’esprit amical qu’il obligéa les chefs d’état à s’aligner sur sa position pour une transition avec le couple Kafando/Zida au profit de Salif Diallo et donc du mpp.A huis clos lors de la celebre rencontre de sortie de crise la discussion fut très houleuse les chefs d’état les plus raisonnables avaient même prédit l’avenir rien n’y fit le vieux Haoussa est resté accroché à son cocotier pour le grand bonheur de son ami Salif Diallo.Conclusion:Les patriotes du rsp non pas péché par impatience c’est plutôt le parti de l’étranger qui a pris le dessus. Dommage dommage la suite on la connaît. Yako

      Répondre à ce message

    • Le 30 mai à 14:45, par Yabila En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

      Caca, même si un coup d’Etat n’est ni à encourager ni à faire, il y a coup d’Etat et coup d’Etat car dans certains cas de figure et cela reste une exception, des coups d’Etat ont pu s’avérer salvateurs pour le pays. C’est par Ex, celui de ATT au mali qui ensuite a remis le pouvoir aux civils. Sa démarche avait paru sincère. Je ne suis pas contre que l’armée mettre de l’ordre et se retire quand les civils se montrent laxistes et corrompus et trop asservis par les occidentaux surtout la France qui au demeurant n’a jamais rien proscrit en Afrique mais fait toujours pression sur nos dirigeants asservis pour ses intérêts et pour avoir constamment le contrôle sur l’Afrique.
      Cependant, disons-nous la vérité et aucun burkinabè n’est dupe sur ce point, le coup d’Etat de ton général Diendéré n’était pas du tout destiné au bien du pays mais aux égos démesurés des Gilbert Diendéré, Djibril Bassolet et leurs cliques et clacs du RSP, tous, serviteurs serviles de l’égo démesuré de Blaise Kouassi compaoré et de l’égo démesuré de François compaoré, de sa belle-mère et de toute cette Cie...
      1 - Le Burkina n’était pas en danger au point d’attendre un coup d’Etat salvateur. Un processus démocratique était en négociation et en cours malgré le contexte très difficile du moment. Toute la soldatesque devait repartir en caserne.
      2 - Le coup d’Etat bête et prétentieux de Diendéré n’était que pour se venger du peuple burkinabè qui venait de chasser Blaise Kouassi compaoré, en réinstaurant la terreur dictatoriale déchue et les tueries dont ils ont l’habitude et en transformant de nouveau les deniers du pays en leurs propriétés avec en fanfare et en exhibition comme 1ère dame Mme Fatou Diendéré qui n’attendait que ça, harcelant son mari pour y arriver à ce qu’on dit.
      3 - Le coup d’Etat bête, inutile et fanfaron de Diendéré et Cie était ourdi avec la bénédiction de la françafrique et leur princial valet local tapis à Abidjan, j’ai nommé ADO à qui leur maître la France venait de confier Blaise Kouassi après l’avoir extirpé avec sa clique du Burkina lors de l’insurrection.
      Excuse-moi mais ton Diendéré et ton Bassolet (en passant), auraient dû être passés par les armes immédiatement dès lors que leur coup était avéré et que Diendéré l’avait reconnu car eux en leur temps, pour se débarrasser des gens, les ont seulement soupçonnés de préparer un coup contre eux et pour un simple soupçon, les ont tués froidement sans procès.
      Donc, merci de ne pas mélanger serviette et torchon car malgré tout, il y a coup d’Etat et coup d’Etat même si, je le répète, je n’approuve pas le principe du coup de force quel qu’il soit dans la gestion de l’Etat.
      Et, estimez vous heureux que votre Diendéré n’ait pris que 20 ans de tôle en continuant à respirer, à boire, à manger, à dormir tranquillement aux frais du contribuable burkinabè avec autant de sang sur les mains. Alors, bonne chance nous tous.
      Espérons vivement qu’au Mali, Assimi Goïta ait l’intelligence de s’affranchir du dictat de Paris et de ses espions françafricains pour remettre un peu d’ordre dans la situation du pays et passer la main à un gouvernement civil dans un temps raisonnable. Cela suppose qu’il est sincère dans sa démarche sans une intention d’instituer une dictature militaire pour s’éterniser au pouvoir. Le temps nous le dira. wait and see.

      Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 12:54, par Passakziri En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

    Mais que vaut une cour constitutionnelle sous nos tropiques ? Ce ne sont que dès caisses à résonance des hommes forts du moment. Du Mali à la côte d ivoire, du Burkina Faso à la Guinée, ces cours n ont de constitutionnel que la théorie. En réalité ce sont même ces juges sans courage qui constituent le vrai barrage à l encrage démocratique dans nos pays parce qu entérinant toutes les décisions de leurs « mentors ». On a même vu un président d une cour légitimer deux présidents issus de la même élection.
    Bref , ça n engage que les maliens. Ce qu on ne souhaite plus voir c est un seul soldat burkinabé blessé ou tombé au Mali pendant que Goita et sa bande se sucre à Kati .

    Passakziri
    _

    Répondre à ce message

    • Le 29 mai à 14:20, par Un Burkinabê En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

      Mon frère ou ma soeur, savez vous que la paix au Burkina dépend de la paix au Mali ? Donc c’est au Mali que nos soldats doivent bien mouiller le maillot car le Mali est le nid de ceux qui nous attaquent ici. Dès lors qu’ils seront anéantis au Mali, alors au Faso, ils seront maïs !

      Répondre à ce message

      • Le 30 mai à 06:45, par SOME En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

        Oooh MERCI mon frère vraiment merci tu es le seul qui a de la vision. Dans tous ces egosillements, les plus niais se prétendant ceux qui ont le plus compris’, tues le seul qui a compris les vrais enjeux et implications de ce qui se passe au Mali. J’affirme que c’est de la haute géopolitique et géostratégies mondiales qui se jouent là au Mali. Elles décideront de notre avenir pour le reste des siècles. L,Afrique est à nouveau face au défi de son avenir. Il faut se poser la question pourquoi envahir le Mali ? Pourquoi ce qui s’est passé au Tchad ? Pourquoi la situation en Centrafrique ? Pourquoi Gbagbo a été éliminé du circuit suite à une guerre civile creee de toute pièce etqu’un Ouattara tue pour rester au pouvoir ? Pourquoi un Dadis camara en Guinée a été éliminé du circuit ? Et pourquoi un Alpha conde trahit toute sa vie pour se retourner contre son peuple ? Pourquoi un Thomas Sankara ne pouvait pas survivre ?
        Oui la prochaine victime sera le Burkina. Roch ne peut pas continuer à jouer au caméléon équilibriste longtemps. Contrairement à toi, défaire les terroristes au Mali ne fera que que préciser le sort du Burkina. Au delà du pillage de l’or dont regorgent le Mali et le Burkina, il y a la position géopolitique hautement stratégique du Burkina qui en fait une victime de choix. La seule chance du Burkina est la mobilisation populaire pour défendre le pays.
        Quand le peuple se met debout l’impérialisme tremble et essaie de reprendre les choses en main. C’est e qui a été tenté au Mali mais les vrais militaires patriotes sont restés vigilants. Bien peu de chance au Burkina
        SOME

        Répondre à ce message

    • Le 29 mai à 20:36, par Jean MOULIN En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

      M. Passakziri, le cas tchadien nous a beaucoup édifiés. Le respect des textes, c’est du pipo pour dire comme quoi la démocratie "c’est une minorité qui manipule une majorité qui pense que c’est elle la dernière qui décide".

      Répondre à ce message

      • Le 30 mai à 14:45, par Passakziri En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

        @ Jean Moulin
        Je suis d’accord avec vous quand vous dites : " le respect des textes c’est du pipo pour dire comme quoi la démocratie "c’est une minorité qui manipule une majorité qui pense que c’est elle la dernière qui décide". Oui c’est le constat que nous faisons malheureusement avec nos présidents francophones depuis des décenies qui n’arrêtent de violer les constitutions : Blaise Compaoré, Ouattara, Condé, Kagamé, Sassou Nguesso etc. Mais si on voit au fnd, c’est nous même les responsables parce que selon nos intérêts, nous trouverons toujours assez de vuvuzelas pour accompagner ces derniers dans leurs manoeuvres. Au Burkina c’etait le cas, en Guinée c’était idem.
        Mais sur la situation tchadienne , bien qu’il ait été évident que ca donnerait des arguments à des aprentis putschistes , elles est difficilement comparable á celle malienne , parce qu’on avait là une rebellion qui ménacait imminement la capitale, donc le président de l’assemblée s’il ne s’est pas senti en mésure de gérer la situation et remets ces responsabilités entre les mains d’un comité militaire, on ne peut pas accuser qui que ce soit, sauf celui qui a fui ses responsabilités. Par contre de l ’autre côté, nous avons un groupiscule de militaire qui s’est spécialisé dans la prise d’otage et le chantage. Si cette situation malienne passe, bonjour le recul démocratique partout dans la sous région, et il n’est pas exclu que ce qui semble impossible depuis 2015 au Burkina résurgisse à nos portes plus tôt qu’on ne s’y attend. Pas besoin de se faire d’illusions la dessus. Mais je reste quant même confiant que le peuple burkinabè fera toujours l’exeption encore et encore et saura se debrouiller sans attendre l’action hypothétique de la communauté internationale.

        Passakziri

        Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 13:26, par SOME En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

    Le vrai Mali de samory Ture et autres renaît chez le vrai mandinka qui n,à pas oublié l’hymne du Wasulu.

    Si tu ne peux organiser, diriger et défendre le pays de tes pères, fais appel aux hommes les plus valeureux ;
    Si tu ne peux dire la vérité, en tout lieu et en tout temps, fais appel aux hommes les plus courageux ;
    Si tu ne peux être impartial, cède le trône aux hommes justes ;
    Si tu ne peux protéger le fer pour braver l’ennemi, donne ton sabre de guerre aux femmes qui t’indiqueront le chemin de l’honneur ;
    Si tu ne peux exprimer courageusement tes pensées, donne la parole aux griots.
    Oh Fama ! Le peuple te fait confiance, il te fait confiance parce que tu incarnes ses vertus.”

    Ces belles paroles ont été composées par les griots de l’empire Wassoulou (ou empire Mandingue), à la gloire du Fama d’alors : Almamy Samory TOURE.

    C’est un regard sur le passé qui nous indique la voix, ainsi que la voie de la sagesse et surtout un enseignement pour les leaders de tout âge. Par conséquent, il convient que tous les dirigeants s’en inspirent, en toute sincérité. « Si tu ne peux, », « tu Dégage ! ».

    Voilà une vraie armée patriote et soucieuse du peuple

    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 17:05, par Bakker En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

    C’est pathétique de voir des internautes ici soutenir une prise illégale du pouvoir mais c’est leur droit. Avec ce coup d’état (dans un coup d’état ), la situation se clarifie au Mali mais dans le mauvais sens , juste quelques semaines ou mois pour que les Maliens se rendent compte que ce colonel ne fera pas de miracles comme d’autres avant lui. Pauvre Mali, dans tous les sens !

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 18:05, par Kenichi En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

    Ce qui est sûr, si la CEDEAO et l’UA acceptent ça , je parie 1millions de dollars qu’il y aura un ou plusieurs autres coups d’état ailleurs sur notre continent d’ici la fin de l’année. Qui veut parier ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 19:02, par Lom-Lom En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

    Le M5= Imam DICKO et donc la voie est ouverte aux islamistes de tous poils pour faire maintenant basse sur le Mali. Je demande aux contingents Burkinabè de rentrer pour qu’on défende nos frontières contre cette horde de barbares de Djihadistes arabisants. La.patrie ou la Mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 00:55, par Sacksida En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

    En outre, le President de la Transition Malienne Goita Assimi a ete tres clair, "Dans la gestion d’un pays, les sentiments n’ont pas leurs places". Bien dit. Il est question qu’il demande depart de l’Armee Francaise au Mali ; ce qui serait une tres bonne chose. Il faut que la CEDEAO et l’Union Africaine devenues bien sur des Caisses de Resonances des imperialistes comme l’agite de l’Elysee E. Macron parle de sanction. Des questions : Le Mali est il une region, un departement ou la Propriete de ce Pede ? Mais non. Alors foutez la paix au President legitime et legal de la Transition Malienne qui est reconnu evidemment par la Cour Constitutionnel d’un pays independant et souverain. Si Macron ne fait pas attention dans cette affaire, il risque de perdre toute credibilite en Afrique. Ce n’est pas parce que l’Union Europenne finance la CEDEAO et l’UA qu’il faut les infantiliser car l’Autodetermination du Peuple Malien et des Peuples d’Afrique ne saurait etre negociable car c’est un droit acquit de longue date. L’avenir et la Liberation politique et economique de l’Afrique se joue au Mali. Courage aux Patriotes Maliens Militaire et Civils. La Revolution Africaine en Marche ; n’en deplaise aux exploiteurs imperialistes et neocolonialistes. Que Dieu Sauve l’Afrique. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 04:48, par Zimm En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

    @ Kenichi / Internaute 10.
    ``je parie 1millions... Qui veut parier ?``
    Faites aussi un pari sur l’ordre des pays dans lesquels il y aura un coup d’état classique ou prise illégale du pouvoir ou tripatouillages constitutionnels pour rester au pouvoir en Afrique. C’est Terrifiant le tout dans une Tristesse Déprimante !

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 17:57, par Pascal O En réponse à : Mali : Le colonel Assimi Goita désormais président de la Transition

    Dommage, le militaire, c’est pour faire la guerre, défendre son pays contre les malfrats. Laissons la politique aux politiciens. Un coup d’état reste un coup d’état.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : La CPI abandonne les poursuites contre Simone Gbagbo
Condamnation du fils du Président équato guinéen : Six millitaires français retenus à l’aéroport de Bata en réponse
Guinée équatoriale : Le fils du président définitivement condamné pour « bien mal acquis » en France
Rencontre Ouattara-Gbagbo : Une décrispation de la situation pour la réconciliation nationale ?
Allemagne/Leverkusen : Explosion sur un site chimique
Mali : L’agresseur de Assimi Goïta est mort en garde à vue
Madagascar : Un projet d’assassinat du président avorté, deux Français arrêtés
Mali : Assimi Goita échappe à une attaque au couteau
Afrique : Patrice Talon interpelle les dirigeants à ne pas se prendre pour "Dieu tout-puissant" !
Sénégal : Le nouveau Code électoral fait monter le mercure, de quoi raviver le débat au Burkina
Afrique du Sud : Jacob Zuma face à son destin
Assassinat du Président haïtien : L’un des cerveaux presumés du meurtre arrêté
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés