Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les nations sont nées dans le cœur des poètes, elles prospèrent et meurent dans les mains des politiciens.» Mohamed Itqbal (poète, barrister et philosophe de l’époque de l’Inde britannique)

Développement de l’industrie du cinéma africain : La contribution des festivals scrutée à Ouagadougou

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • mardi 25 mai 2021 à 15h07min
Développement de l’industrie du cinéma africain : La contribution des festivals scrutée à Ouagadougou

Le Centre régional pour les arts vivants en Afrique (CERAV/Afrique) a initié ce mardi 25 mai 2021 à Ouagadougou, un atelier régional sur la contribution des festivals au développement de l’industrie du cinéma. Les participants vont se pencher également sur la résilience de la culture en Afrique sous un contexte Covid-19.

Ouagadougou, la capitale du cinéma africain, abrite depuis ce mardi 25 mai 2021, un atelier régional sur la contribution des festivals au développement de l’industrie du cinéma. L’initiative vient du CERAV /Afrique. Selon son délégué général, Michel Saba, l’objectif de cette activité est de contribuer à renforcer l’impact des festivals sur l’industrie du cinéma en Afrique. Au cours de cette rencontre, les participants vont donc passer en revue les questions qui touchent à la gouvernance, à l’organisation des festivals. Ils vont aussi évaluer l’impact des festivals de cinéma africain sur la chaîne des valeurs et sur l’économie de la culture.

Pour le délégué général, il s’agira aussi de faire en sorte que les recommandations qui vont sortir puissent permettre au cours des cinq, dix années à venir, d’avoir une vision commune sur les stratégies à mettre en place par les politiques pour faire en sorte que les festivals contribuent réellement à développer en Afrique une véritable industrie du cinéma et que le secteur de l’industrie culturelle contribue au développement du continent.

Le délégué général du CERAV/Afrique

La CEDEAO se félicite de la pertinence de cet atelier. Dr Emile Zida, au nom du représentant résidant, a indiqué que cette activité rentre dans le cadre de la nouvelle politique régionale. A son axe 2, elle se consacre selon lui au développement de l’industrie culturelle créative. C’est pourquoi l’institution régionale soutient le Fespaco avec deux prix. Il s’agit du prix de l’intégration et celui de la meilleure réalisatrice. La Fédération panafricaine des cinéastes se réjouit également de l’initiative.

C’est le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Elise Ilboudo /Thiombiano qui a présidé la cérémonie d’ouverture. Elle a salué une dynamique régionale qui traduit selon elle, la disponibilité des acteurs et parties prenantes majeures du cinéma africain, ainsi que leur engagement à fédérer leurs intelligences pour faire face aux importants défis conjoncturels et structurels que pose le développement du 7e art en Afrique.

Les participants sont venus de plusieurs pays

Pour la ministre, il est indéniable que dans le contexte international actuel marqué par la persistance de la crise sanitaire qui affecte plus durement le secteur des industries culturelles, l’état des performances des modèles économiques des festivals, leur contribution à la chaîne des valeurs, à l’industrie, à l’économie et au développement de manière générale, commandent de réfléchir ensemble, afin de dégager des solutions et des stratégies globales idoines, à l’échelle sous régionale et régionale.

L’atelier se tient avec le soutien de l’UNESCO et bien d’autres partenaires. Débuté ce mardi 25 mai 2021, il prendra fin le 27 mai prochain.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
SO WOK : Le nouvel opus d’Alif Naaba
Culture : Les acteurs du théâtre burkinabè peuvent désormais bénéficier du droit d’auteur et des droits voisins
Salia l’artiste, la nouvelle voix de la musique burkinabè
Humour : Les Homotokés, l’imam et le muezzin qui dénoncent le comportement de certains religieux
Musique : Le roi de la Maouland se produira en concert le 12 juin 2021
Gestion des structures culturelles : « Le ministre doit s’impliquer davantage… », implore Gaston Hounhouenou de Fédération du Cartel
Culture : Le cinéma européen à l’honneur du 13 au 15 juin 2021 au ciné Neerwaya
« God’s love », le nouvel album de la chorale Sacré-Cœur de la CCB Saint André
Ouagadougou : C’est parti pour la deuxième édition du Festival des musiques traditionnelles et religieuses
Danse contemporaine : Salimata Kobré dépeint la problématique de la non-assistance de l’humain avec son spectacle « Moom »
Voyage en culture, les masques du Burkina Faso
Culture : Le théâtre Soleil initie 427 élèves aux arts
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés