Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’histoire de l’Afrique a été écrite par d’autres ; Nous devons posséder nos problèmes et nos solutions et écrire notre histoire.» Paul Kagamé

Fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards de FCFA : Le jugement renvoyé au 1er juin 2021

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 18 mai 2021 à 21h30min
Fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards de FCFA : Le jugement renvoyé au 1er juin 2021

Prévue pour ce mardi 18 mai 2021, la première audience de l’affaire dite "fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards de FCFA" a été renvoyée au 1er juin 2021 à la demande de l’agent judiciaire de l’Etat (AJE).

Aussitôt ouvert, aussitôt fermé. L’audience sur l’affaire dite « fraude fiscale » portant sur plus de 16 milliards de FCFA n’a duré que quelques minutes ce 18 mai 2021. Tout juste après son ouverture, l’audience s’est refermée à la demande de l’agent judiciaire de l’Etat. Un renvoi qu’ils (les représentants de l’agent judiciaire de l’Etat) ont motivé par le fait que n’ayant pas eu accès à tout le contenu du dossier, ils ont demandé son renvoi.

« Nous avons demandé le renvoi simplement pour avoir accès à l’ensemble des pièces du dossier, parce que c’est un dossier de procédure et il y a des pièces qui le constitue. Nous estimons que nous avons des intérêts énormes à défendre, parce que l’intérêt de l’Etat, notre Etat à tous et il faut bien qu’on ait accès à l’ensemble des pièces ».

Pour rappel, c’est dans un communiqué rendu public le 14 mai dernier que le procureur du Faso, près le tribunal de grande instance de Ouagadougou, annonçait que quatre présumés auteurs de fraude fiscale, faux et usage de faux en écriture privée et blanchiment de capitaux avaient été arrêtés par la police nationale le 11 mai dernier. Le communiqué précisait également que les quatre individus mis aux arrêtes, deux sont relaxés pour absence d’infraction à leur égard.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 mai à 10:22, par Passakziri En réponse à : Fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards de FCFA : Le jugement renvoyé au 1er juin 2021

    De la manière où on semble se précipiter pour clore ce dossier, on risque d’assister à un travail bâclé.
    A premiére vue, on a affaire à des inconnues alors que je suis persuadé (sans preuves ) qu’un groupiscule ne peut contourner 16 milliards d’impôts sans des complicités au haut Niveau qui pourraient bien avoir un intérêt à ce que des boucs émissaires fassent un tour en prison pour en ressortir bientôt pour qu’ils puissent jouir Ensemble du butin.
    On a du mal à comprendre que les affaires de l’ancien DG de la Douane ou du DG _adjoint de la Douane ou encore de l’ancien ministre de la défense soient toujours quelque part dans les tiroirs.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 11:40, par A qui la faute ? En réponse à : Fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards de FCFA : Le jugement renvoyé au 1er juin 2021

    J’avais écrit ça sur un bout de papier ; impossible que le jugement ne soit pas renvoyé comme toutes les affaires de corruption : mairie de Ouaga, charbon fin, etc. Le temps de s’arranger entre copains. Au milieu les juges jouent le rôle des communicants, pour gagner du temps.
    Entre temps il y aura une affaire pour détourner l’attention sur cette affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 11:52, par Sidpassata Veritas En réponse à : Fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards de FCFA : Le jugement renvoyé au 1er juin 2021

    La véritable réconciliation nationale qui vaille est celle de la Justice nationale (transparente et impartiale) qui consacre la réalité de l’égalité des citoyens devant la loi et le respect strict du bien commun national.
    On ne peut pas parler de réconciliation dans un climat ambiant d’injustice, d’abus, de fraudes de toutes sortes, de corruptions diverses, tout cela protégé par une impunité de voulue ou de fait. C’est cela qui alimente les révoltes sourdes que l’on prend parfois pour de l’incivisme. On ne mobilisera jamais les gens contre leurs intérêts. Les uns mangent le plat commun, les autres regardent, ainsi naissent les insurrections et les révolutions. Réconciliation nationale, réconciliation nationale, réconciliation nationale ! Ces incantations ne produirons rien ! Commençons par le bon bout. Commençons par arrêter ce qui crée la rancœur justifiée des paisibles citoyens.
    Envoyez devant les tribunaux tous les crimes économiques, politiques et de sang ; que le droit soit dit et les criminels sanctionnés conformément à la loi ; qu’ils fassent amande honorable en s’acquittant de leurs peines pour être libre vis-à-vis de la société. Alors, il appartiendra au bourreau de demander pardon à sa victime, s’il désire se réconcilier avec lui et à sa victime de lui pardonner si le cœur lui en dit ! Ce pardon demandé, accordé ou refusé n’est pas une affaire de la nation qui ne peut l’exiger à personne, l’essentiel (le minimum) s’imposant à tous dans notre pays étant que l’affaire ait acquis "l’état de la chose jugée", affaire sur laquelle personne n’aura le droit d’y revenir qu’avec des éléments nouveau qui auraient échappés à la justice et qui sont de nature à modifier le jugement.
    Allons à la justice nationale pour nous réconcilier sérieusement au lieu de tourner en rond sur le thème de réconciliation nationale dans un débat et une méthode qui divisent. C’est mon avis et ma conviction, suite à l’expérience foireuse des journée nationales du pardon... Qui vivra, verra !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 13:09, par Anta En réponse à : Fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards de FCFA : Le jugement renvoyé au 1er juin 2021

    Du 1er ça sera renvoyé au 2 octobre ensuite en février 2022 enfin au retour de Godot. 16 milliards ? Il faut que des gens aient leur part dans ce produit du vol et de la rapine !Nous sommes au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 13:49, par Wendmi En réponse à : Fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards de FCFA : Le jugement renvoyé au 1er juin 2021

    Il y aura à faire dans l’affaire ou bien il y aura affaire dans l’affaire ? Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 20:10, par jeunedame seret En réponse à : Fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards de FCFA : Le jugement renvoyé au 1er juin 2021

    Hayaaa...! Ça commence. La belle mise en scène des magouilles au Faso. Il y a trop de diplomatie à ajouter ou améliorer, pour réussir une impunité au plaisir de tous les auteurs et complices. Quel génie ! Messieurs les juges, il faut souvent redouter votre personnalité. Héé... Dieu, encore un début de copinage ; au secours !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 10:20, par TAXIYAN En réponse à : Fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards de FCFA : Le jugement renvoyé au 1er juin 2021

    Sidpassata Veritas tu as tout dit. Je t’appuies de tout mon coeur. Tout ce que tu as dit c’est la vérité. Depuis qu’on parle de réconciliation moi je ne comprends pas. Il faut une JUSTICE forte à la quelle tout le monde doit respect et obéissance. Personne ne doit etre au dessus de la Justice. Si vous avez fait du mal et que des plaignants vous appellent à comparaitre en justice, vous devez y passer pour mériter ce qui vous revient. On a déjà essayé un simulacre de réconciliation après le massacre du journaliste Norbert Zongo appelé JOURNEE NATIONALE DU PARDON voulu par le Pouvoir de Blaise Compaoré parce qu’il était aux abois mais sans succès. Après ce simulacre de pardon les assassinats et autres exactions ont repris de plus belle pour aboutir à l’insurrection populaire. On dit en moré qu’on ne marche pas sur les testicules de l’aveugle 2 fois. Nous devons faire attention avec cette seconde Réconciliation qui ne veut rien dire que permettre à Blaise Compaoré de rentrer. Lui qui ne laissait aucune chance à ceux qui pensaient autrement que lui de s’expliquer ; de demander pardon. NINKOUD ZOET GOUGOU. Nous, nous sommes des humains et nous considérons que la vie humaine est sacrée. Réconciliation, Réconciliation ? Passons d’abord à la JUSTICE. TAXIAN

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Insécurité au Burkina Faso : Le Mouvement pour la résistance populaire menace de monter au front
Éducation : 25 180 candidats à la conquête du CEP dans le Boulkiemdé
Arrondissement N°2 de Bobo-Dioulasso : Une session pour dresser le bilan des cinq ans de gestion du maire
Ministère de la Fonction publique : Le Syndicat des contrôleurs et inspecteurs du travail dénonce une gestion clientéliste des ressources humaines
Région des Hauts-Bassins : Plus de 57 000 candidats à la conquête du Certificat d’études primaires session 2021
Secteur apicole au Burkina : Deux cents apiculteurs reçoivent des kits de production subventionnés
Région du Sahel : Plus de 7000 candidats composent les examens du CEP et du BEPC
BEPC session 2021 : Plus de 43 000 candidats en lice dans les Hauts-Bassins
Prévention et gestion des conflits agropastoraux : Les capacités des agents des forces de défense et de sécurité, et des magistrats renforcées
Lassané Savadogo, DG CNSS, dans l’émission Tapis d’honneur : « Pour la défense de son territoire, le Burkina compte d’abord sur son armée »
Insécurité au Burkina Faso : Le mouvement pour la résistance populaire menace de monter au front
BEPC 2021 : 43 762 candidats en lice dans les Hauts-Bassins
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés