Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Téléphone-portable et vie de famille : Comment trouver le juste milieu ?

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 12 mai 2021 à 12h01min
Téléphone-portable et vie de famille : Comment trouver le juste milieu ?

Les téléphones-portables se multiplient de nos jours sur nos différents marchés. Nous en avons de toutes les formes et de toutes les qualités. Le téléphone-portable était à la base destinée à nous faire gagner du temps, à permettre aux autres de nous avoir partout où nous sommes et à nous permettre également de joindre les autres à tout moment.

Pourtant, le téléphone-portable est devenu aujourd’hui, à cause de l’usage que nous en faisons, cet outil qui dévore notre temps à longueur de journée. Le téléphone-portable nous empêche d’être efficaces, tout en nous amenant à perdre du temps et de l’énergie sur des choses parfois inutiles. L’irruption de l’Internet dans les années 1950-1960 et, du web 2.0 avec le début des réseaux sociaux en 2004, a occasionné une explosion de cette technologie. Désormais, le monde entier communique à travers les réseaux sociaux, en longueur de journée.

En effet, nous n’avons plus besoin, de nos jours, d’être au même endroit qu’une personne pour communiquer avec elle. Ces outils de communication se créent pour la satisfaction des utilisateurs. Ces outils qui sont supposés nous servir, sont parfois à la base de nos défis quotidiens. Avec l’arrivée des réseaux sociaux, surtout leur explosion, aujourd’hui, nous sommes plus proches du téléphone et de ceux qui sont hors de notre zone de présence que de ceux qui sont près de nous. Dans certaines familles, le téléphone-portable et les réseaux sociaux ont tellement pris le dessus que les membres d’une même famille, se retrouvant dans la même pièce, communiquent souvent via le téléphone-portable et les réseaux sociaux étant assis l’un à côté de l’autre.

Le téléphone-portable et les réseaux sociaux remplacent ainsi la famille !

Cette attitude nous déconnecte de la réalité, du monde physique. Nous restons dans le monde virtuel et il nous est parfois difficile de voir la détresse de la personne qui est juste assise à côté de nous. Le téléphone-portable et les réseaux sociaux remplacent ainsi la famille. Parfois, nous sommes en compagnie de nos enfants, de notre épouse ou de notre époux et au même moment, nous sommes déconnectés d’eux. Cela s’explique par le fait que nous sommes scotchés à notre téléphone au point d’oublier leur présence. Les enfants sont abandonnés physiquement et psychologiquement parfois. Ils sont amenés à grandir seuls. En famille parfois, nous parlons seul avec notre téléphone-portable à haute voix sans tenir compte de la présence qui est juste à nos côtés. Par ces attitudes, pour la plupart inconscientes, nous contribuons à la « fabrication » des adultes qui ne feront que reproduire ce que nous leur avons montré.

Par la suite, nous serons étonnés de voir des adolescents qui ne participent pas ou qui participent peu à la vie de famille et des adolescents collés à leur téléphone-portable. Comme nous les appelons, la « génération tête baissée ». En ayant permanemment la tête dans nos téléphones-portables, notamment en famille, nous manquons énormément de choses surtout dans la vie de nos enfants. Les enfants grandissent sans nous et nous sommes surpris de les voir, le moment venu, partir de la maison familiale.

Changez l’ambiance de votre famille de manière positive !

Nous devons prendre conscience de l’importance de la famille et lui donner la place qui lui revient. Pour y arriver, nous pouvons adopter la démarche suivante. La liste de chose proposée ici n’est pas exhaustive. Nous avons choisi ce qui nous semble plus important à appliquer dès les premiers moments. Ainsi, nous pouvons :

- Eviter de prendre le téléphone-portable dès le réveil le matin : notre premier geste dès le réveil après une nuit de sommeil est très susceptible de diriger ce que nous ferons au cours de la journée ;

- Prendre un moment avec la famille, surtout les enfants, dès le matin : autant que faire se peut, participons à la préparation des enfants avant de les amener à l’école ou de rejoindre le lieu de travail ;

- Prévoir des moments pour le téléphone. De préférence, des moments courts. Cette limitation permet d’aller à l’essentiel, une fois en face du téléphone ou une fois sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, avec l’évolution de la technologie, nous avons la possibilité de limiter notre temps sur nos smartphone. Alors, n’hésitons pas à abuser de cette possibilité. En prenant des décisions concernant la limitation du temps sur notre smartphone, ayons le courage et la volonté de respecter le temps convenu. En agissant de la sorte, ça serait un signe de respect vis-à-vis de notre personne ;

- Prévoir des moments pour la famille. Ce point peut paraître évident et en même temps dans la réalité, il n’est pas évident de donner la place qui revient à la famille à l’ère du téléphone et des réseaux sociaux. Nous sommes plus proches des individus qui sont très loin de nous et nous devenons de plus en plus loin de ceux qui partagent la même pièce que nous ;

- Faire en sorte d’être pleinement présent lorsque nous sommes à la maison : dîner par exemple sans le téléphone tous en famille. À la maison lorsque nous nous retrouvons en présence d’un membre de la famille ou tout simplement d’une personne, accordons toute notre attention à cette personne, notamment lorsqu’elle nous parle.

Nous venons de partager avec vous quelques astuces qui nous aideront à concilier téléphone-portable et vie de famille. Au début de cette résolution, comme au début de presque toutes les résolutions, nous aurons à fournir des efforts afin de ne pas abandonner. Pour y arriver, pensons au bien que cette nouvelle relation entre le téléphone-portable et nous pourrait apporter à notre vie de famille. Le téléphone-portable, en lui-même, n’est pas une mauvaise chose. C’est l’utilisation que nous en faisons qui le rend utile ou pas. Alors, choisissons d’en faire un bon usage. Nous vous encourageons à mettre en pratique les éléments contenus dans cet article. Cela pourrait changer l’ambiance de votre famille de manière positive.

Hierbine Aïcha PALÉ
Spécialiste en droits humains, notamment en droit de l’enfant et de la femme (À propos – Famille et Communication NonViolente (CNV) (family.blog)

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 mai à 12:19, par Kouda En réponse à : Téléphone-portable et vie de famille : Comment trouver le juste milieu ?

    Hierbine Aïcha PALÉ,
    Merci pour cette contribution positive. Tous vos conseils constituent un bon premier pas pour redonner à la famille et autres êtres humains toute leur place dans notre vie quotidienne.
    Cependant, la démarche proposée ne peut s’appliquer et réussir que pour qui veut vraiment construire et maintenir une vie familliale, pour qui veut construire une vie sociale saine tout court. Pour cela, il faudrait d’abord accepter se remettre régulièrement en cause, savoir ce qu’on veut dans la vie, ce qui est le plus important dans la vie. Sinon, impossible de changer les habitudes et les façons de faire.
    De nombreuses personnes à qui on explique que la présence du téléphone portable allumé et utilisé dans la chambre à coucher n’est pas bonne ne l’accepte pas et continuent à n’en faire qu’à leur tête. Regardez le nombre de personnes qui confient leurs enfants en bas âge à la télé et au téléphone portable, tout simplement pour ne pas avoir à s’en occuper. Après on s’étonne des dégâts impossibles à réparer car trop profonds...

    Répondre à ce message

    • Le 14 mai à 09:23, par GREEK En réponse à : Téléphone-portable et vie de famille : Comment trouver le juste milieu ?

      Très bel article ! J’ai apprécié cette partie de KOUDA qui dit ceci : "Cependant, la démarche proposée ne peut s’appliquer et réussir que pour qui veut vraiment construire et maintenir une vie familiale, pour qui veut construire une vie sociale saine tout court. Pour cela, il faudrait d’abord accepter se remettre régulièrement en cause, savoir ce qu’on veut dans la vie, ce qui est le plus important dans la vie. Sinon, impossible de changer les habitudes et les façons de faire". Comme pour dire que tout est PRIORITE dans la vie ! Le téléphone et les amis virtuels rendent aveugle ; mais la cassure du foyer et le divorce rendent la vue ! Et c’est dommage pour les enfants qui prennent le plus souvent les grands coups !

      Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 14:07, par changeons En réponse à : Téléphone-portable et vie de famille : Comment trouver le juste milieu ?

    Bel article qui soulève un problème de société. En effet, dans certaines famille, on prête plus d’attention au téléphone qu’aux enfants et conjoint-es. Combien de couples sont partis en éclat à cause de la mauvaise utilisation du téléphone. Lors d’une de nos enquêtes, une mère de famille nous relatait avec amertume que sa rivale féroce, c’est le téléphone de son conjoint : Monsieur n’a plus de temps pour elle à la maison et une partie de l’argent de la popote est "mangée" par le téléphone (achat d’unités). Cette dame n’est certainement pas la seule à avoir ce ressenti et si n’ y prend garde, nous serons des aliéné-es du téléphone,, devenu plus intime que nos intimités.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Loi portant délit d’apparence au Burkina : Le CERCOFI fait l’état des lieux de la répression, un seul dossier sur cinq prêt pour jugement
Gouvernance mutualiste : La fédération des mutuelles professionnelles et caisses de solidarité du Burkina renforce les capacités de ses acteurs
Université Nazi Boni : Les étudiants en quête d’un retour aux sources culturelles
Développement du genre : 17 cadres nationaux et internationaux formés en genre par l’Institut supérieur en science de la population (ISSP)
Remboursement des frais du Hadj 2021 : « C’est une question qui se règle entre l’agence et le pèlerin », selon le ministre Clément Sawadogo
Ouagadougou : La Police municipale s’engage dans la lutte contre la vente des boissons frelatées
Développement territorial intégré : Les maires des communes à fort défis sécuritaires du Centre-Nord se concertent
Journées promotionnelles des semences améliorées : La sécurité alimentaire au Burkina Faso, l’enjeu de la 2e édition
Donnons la parole aux enfants : Ils feront notre fierté à l’âge adulte
Burkina Faso : Plus de trois millions d’enfants recevront une supplémentation en vitamine A
Ministère de l’Eau et de l’Assainissement : Le nouveau directeur général de l’AGETEER, Ibrahim Yanogo, a pris fonction
Promotion de la cohésion sociale au Burkina : Le film « recoudre la calebasse » s’y colle à merveille
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés