Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Burkina : Des présumés auteurs de fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards FCFA mis aux arrêts

Accueil > Actualités > Société • • mardi 11 mai 2021 à 23h09min
Burkina : Des présumés auteurs de fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards FCFA mis aux arrêts

Ce sont quatre (04) individus qui viennent d’être mis aux arrêts par la Police Nationale, à travers la Division des Investigations Criminelles (DIC) de la Direction de la Police Judiciaire (DPJ). Ils s’étaient spécialisés dans la fraude fiscale, le faux et usage de faux en écriture privée et le blanchiment de capitaux.

En effet, tout est parti d’un constat de la Direction Générale des Impôts (DGI), qui a fait ressortir une vaste fraude à la Taxe à la Valeur Ajoutée (TVA) par le recours à de fausses factures, organisée par trois (03) sociétés de la place, en complicité avec cinquante-neuf (59) autres entreprises.

Grâce à des investigations poussées, la DIC a réussi à investir les sièges de ces sociétés où plusieurs objets ont été saisis, notamment du matériel informatique et un important lot de factures de vente de marchandises, délivrés par lesdites sociétés au bénéfice de cinquante-neuf (59) autres.

Le mode opératoire de ces présumés malfrats consistait à recourir à des facturations croisées, la délivrance de fausses factures sur la base d’opérations fictives entre leurs entreprises et leurs clients complices (au nombre d’une soixantaine de sociétés), dans l’intention manifeste de déduire indument la TVA. Ils utilisaient également les numéros IFU de leurs entreprises pour des importations frauduleuses au profit d’autres entreprises qui ne désiraient pas s’immatriculer auprès de l’administration publique.

Au total, le préjudice subi par le Trésor Public a été évalué à près de 16.953.658.631 FCFA.

La Police Nationale, une force publique au service des citoyens !

Source : Police nationale

Vos commentaires

  • Le 12 mai à 09:32, par Jean MOULIN En réponse à : Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de fraude portant sur plus de 16 milliards de francs CFA mis aux arrêts

    Bravo et bravo à la police nationale.
    Soyons honnêtes et travailleurs.
    La courte échelle ne sert pas.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 09:57, par Birba En réponse à : Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de fraude portant sur plus de 16 milliards de francs CFA mis aux arrêts

    Bonjour. C’est là, on comprend que nombreux sont les Burkinabé qui n’aiment pas leur pays, qui ne sont pas du tout patriotes. Sinon comment comprendre qu’une personne qui a le sang burkinabé soit capable de poser des actions de ce genre contre son pays.Je pense que ces entreprises incriminées doivent être traitées de telle sorte qu’elles remboursent par tous les moyens ce manque à gagner par le trésor de l’Etat. Il n’y a pas d’état d’âme qui vaille pour elles. Au Burkina, les gens n’ont pas peur de se comporter ainsi parce que souvent, il y a des grosses têtes derrière. Aussitôt annoncé dans les médias pour contenter la population, aussitôt le dossier est bouclé. Ainsi rien n’est fait en réalité pour dissuader d’autres fauteurs. Et chaque jour les maquis sont bourrés et leurs parkings remplis d’engins de marque pas possible. Pensez-vous que quelqu’un qui boit de l’eau seulement à la sueur de son front peut se permettre d’aller boire chaque jour au maquis et ne penser qu’à satisfaire logiquement les 3B du Pr. Laurent BADO.

    Ainsi va le Faso.,Allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 10:14, par Bankoula En réponse à : Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de fraude portant sur plus de 16 milliards de francs CFA mis aux arrêts

    Bravo a la police. j aimerais autant en dire des juges mais on verra bien leur verdict. Dans un an (mai 2022), on reviendra sur le dossier pour voir ce que sont devenus ces malfrats. Sacré Burkina, pays pauvre ou des gens meurent de faim et de soif... pendant que d autres...

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 11:21, par JKORO En réponse à : Burkina : Des présumés auteurs de fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards FCFA mis aux arrêts

    bravo à vous,
    mais de grâce donnez, les noms des malfrats et des sociétés en question pour que le bon citoyen puisse se méfier.....

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 11:22, par paul En réponse à : Burkina : Des présumés auteurs de fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards FCFA mis aux arrêts

    Quelles sont les sanctions encourues par les 62 sociétés et leurs DG complices de cette fraude fiscale ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 12:18, par saam En réponse à : Burkina : Des présumés auteurs de fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards FCFA mis aux arrêts

    Les voila tous jeunes, propres et tous beaux. Tous assez intelligents pour réussir honnêtement or ce sont tous des petits vilains mauvais garçons !!!! La précipitation occasionne des retards !!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 13:59, par badiel En réponse à : Burkina : Des présumés auteurs de fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards FCFA mis aux arrêts

    Franchement ; nulle ne doit encourager la fraude. Mais ce qui peut est frustrant, c’est le système de détournement de fonds publics et de vol des ressources de nos caisses publics entretenus pendant plus de trente années par des milliardaires burkinabè (maires, députés, DG, Directeurs centraux, Ministres, SG, hommes politiques...) qui circulent en toutes honneur sans être inquiété, ni interpelés qui sont même applaudis. Certains plus puissants que d’autres en se faisant plus remarqués en dupant les burkinabé, se sont permis de prouver qu’ils ont excellé dans cette pratique ignoble qui consiste à piller les ressources de son pays en « fêtant ses milliards » : vous souvenez-vous ? qu’en pensez-vous ? Laissez des experts de la fraude en liberté et vouloir que la jeunesse reste là à s’interroger sur le comment des V8, des comptes en Suisse, au Maroc, des appartements en France, au Maroc, en Tunisie, des suites et chambres d’Hôtels 5 étoiles à l’étranger réservées depuis plus d’une dizaine d’années par des burkinabé (hommes politiques). Des membres du gouvernements qui deviennent hyper riches subitement et qui savent empêcher pendant ce temps les petites acrobaties de survies de certains agents publics ou privés : voilà tout le système. Ces faudeurs ne sont qu’une goutte d’eau que nous venons de découvrir. Cette pratique était connue mais qui osera en parler de peur que l’on lui demande d’apporter les preuves au lieu de les chercher. Nous sommes dans un système dominé par l’hypocrisie et la mauvaise foi des certaine autorités politique. Lorsque l’on veut les approcher il faut d’abord posséder un CV impressionnant, avoir au préalable des apparences qui puissent attester que vous êtes bien nanties (pouvez voler ou que vous êtes voleurs) avant d’être admis à vous faire entendre. Donc un cercle vicieux. La plupart des voleurs qui n’arrivent pas à satisfaire la volonté de leurs protecteurs, sont lâchés, abandonnés, livrés. Une fraude aussi ingénieuse ne manquera pas d’astuces pour se préserver et se protéger : allez plus loin et vous trouverez de gros bonnets (à la Douane, aux impôts, au trésor et dans certaines banques de la place à travers les diverses transactions effectuées ces quinze dernières années). chaque cinq ans les réseaux ou dispositifs de la fraudes se fragilisent et ont besoin de séreuses réajustement ou de mise à jour : ce qui reste délicat car lorsque qu’ils n’arrivent pas à convaincre un maillon de la chaine qui exige un taux élevé ou une part de gâteaux bien chocolaté, ou une part d’action à la deuxième place, alors quelque fois les négociations prennent beaucoup de temps souvent trois mois avec un bon manager (homme politique) ou même un an voir deux années de négociation pour ficeler un bon réseau de détournement et de fraudes. A SUIVRE...

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 14:12, par Le réaliste En réponse à : Burkina : Des présumés auteurs de fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards FCFA mis aux arrêts

    « »A mon sens, des agents publics dans le circuit du traitement de la TVA peuvent être impliqués dans ce coup. Des investigations plus poussées pourraient nous édifier davantage. Bravo aux enquêteurs des services de la Police. En fait, il faut les gens acceptent de changer de comportement afin que véritablement, rien ne plus comme avant. Ces faits étaient des pratiques jadis sans inquiétudes pendant une certaine époque. Pauvre Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 14:57, par AMADE SANA En réponse à : Burkina : Des présumés auteurs de fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards FCFA mis aux arrêts

    force et courage à la police nationale.le manque à gagner est enorme
    et il bon de crever d’avantage l’abcès

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 16:23, par paul En réponse à : Burkina : Des présumés auteurs de fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards FCFA mis aux arrêts

    Donc, si je comprends bien, les factures normalisées sont du pipeau et ne servent à rien ! Je n’arrive pas à comprendre que l’on puisse arriver à de tels montants stratosphériques pour découvrir cette vaste fraude. A l’heure de l’informatique, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond même au niveau des impôts, douanes. Il y a sans doute des agents impliqués dans ce deal !

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 16:25, par L’indigné En réponse à : Burkina : Des présumés auteurs de fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards FCFA mis aux arrêts

    16 milliards pour un pays pauvre comme le nôtre,c’est énorme...C’est aussi révoltant de constater qu’il y a du laxisme et de l’imputé dans la gestion de ces affaires..Comme l’a dit ’’le realiste...il doit y avoir des agents publics impliqués dans ce scandale de fraude fiscale...S’ils ne sont pas recherchés et arrêtés la fraude continuera...Il y a quelques années des agents des impôts ont été arrétés pour une affaire similaire...ils ont fait quelques mois à la maco pour finalement bénéficier d’un non lieu..Ils ont repris service à la DGI alors que le cerveau, un comptable menaçait de denoncer plus de 50 inspecteurs des impôts complices( a en croire le DGI de la transition)...Avant cela ,des agents ont trafiqué le logiciel de la DGI et délivraient de fausses quittances de paiement..ces derniers ont été arrêtés..A la Direction des moyennes entreprises de bobo,il y un an, des agents ont trafiqué encore le logiciel, cela a été ’’géré’’ en interne par le DGI actuel...Mais récemment des fausses quittances de paiement ont été saisies dans plusieurs directions des impôts à bobo...le fils d’un maire d’arrondissement serait impliqué..la fraude ne finira pas tant que l’on continuera dans l’impunité...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Loi portant délit d’apparence au Burkina : Le CERCOFI fait l’état des lieux de la répression, un seul dossier sur cinq prêt pour jugement
Gouvernance mutualiste : La fédération des mutuelles professionnelles et caisses de solidarité du Burkina renforce les capacités de ses acteurs
Université Nazi Boni : Les étudiants en quête d’un retour aux sources culturelles
Développement du genre : 17 cadres nationaux et internationaux formés en genre par l’Institut supérieur en science de la population (ISSP)
Remboursement des frais du Hadj 2021 : « C’est une question qui se règle entre l’agence et le pèlerin », selon le ministre Clément Sawadogo
Ouagadougou : La Police municipale s’engage dans la lutte contre la vente des boissons frelatées
Développement territorial intégré : Les maires des communes à fort défis sécuritaires du Centre-Nord se concertent
Journées promotionnelles des semences améliorées : La sécurité alimentaire au Burkina Faso, l’enjeu de la 2e édition
Donnons la parole aux enfants : Ils feront notre fierté à l’âge adulte
Burkina Faso : Plus de trois millions d’enfants recevront une supplémentation en vitamine A
Ministère de l’Eau et de l’Assainissement : Le nouveau directeur général de l’AGETEER, Ibrahim Yanogo, a pris fonction
Promotion de la cohésion sociale au Burkina : Le film « recoudre la calebasse » s’y colle à merveille
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés