Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Poésie : Une conférence publique pour expliquer son rôle au sein de la société

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • mardi 11 mai 2021 à 11h15min
Poésie : Une conférence publique pour expliquer son rôle au sein de la société

Le Centre International de Recherche et de Création Artistique (CIRC’ART) a organisé ce mardi 11 mai 2021 à Ouagadougou, une conférence publique sur le rôle de la poésie au sein de la société. Cette activité rentre dans le cadre de l’organisation du concours « Prix international de poésie Jacques Prosper Bazié ». C’est Dr Landry Yaméogo qui a décortiqué le sujet sous la modération de Pr Yves Dakuo.

« Le poète dans la société : regards croisés ». C’est sous ce thème que le CIRC’ART a initié sa conférence publique sur la poésie. Pour l’occasion, c’est Dr Landry Yaméogo, Maître de conférences en Sciences du langage à l’université Norbert Zongo, qui a décortiqué le sujet au profit des participants. Le spécialiste a indiqué que la poésie, c’est l’art du langage. C’est l’art verbal, un travail artistique. Pour lui, ce genre littéraire est un art qui émeut, qui charme au moyen de matériel que le poète utilise. Il a expliqué que le poète a une utilité, une importance. Son art s’adresse selon lui à l’humanité.

Les participants à la conférence

Le conférencier du jour a laissé entendre que la poésie a des formes variées. Ceci, à travers les ressources linguistiques. Peu importe, au sein de la société, indique-t-il, le poète est un guide. Il sait plus que les autres. Ce n’est pas tout. Selon lui, la poésie éveille les consciences. C’est aussi un artisan de la paix. La poésie, c’est aussi la beauté des vers. Le poème véhicule aussi l’amour dans la société. Aujourd’hui, cet art est bien pratiqué au Burkina. Il en veut pour preuve le rap et le Slam qui sont bien pratiqués.

Stanislas Drabo, administrateur du CIRC’ART

Cette activité rentre dans le cadre du prix international de poésie Jacques Prosper Bazié, selon Stanislas Drabo, administrateur CIRC’ART. Elle vise selon lui à faire la promotion de l’art de la poésie. C’est pourquoi, les écoles doctorales, les professeurs d’universités qui font des études scientifiques sur ces œuvres sont invités pour animer la conférence. Il a relevé que d’aucuns estiment que c’est un art élitique. Ces échanges vont donc amener le public à savoir que la poésie, « c’est notre façon de communiquer, ce sont les griots que nous voyons… »

Les activités ne se limiteront pas à Ouagadougou. A Bobo Dioulasso, il y aura une conférence sur le rôle de l’écrivain dans la société, un atelier d’écriture, une soirée de restitution de mise en espace de textes poétiques les 14 et 15 mai 2021.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
SO WOK : Le nouvel opus d’Alif Naaba
Culture : Les acteurs du théâtre burkinabè peuvent désormais bénéficier du droit d’auteur et des droits voisins
Salia l’artiste, la nouvelle voix de la musique burkinabè
Humour : Les Homotokés, l’imam et le muezzin qui dénoncent le comportement de certains religieux
Musique : Le roi de la Maouland se produira en concert le 12 juin 2021
Gestion des structures culturelles : « Le ministre doit s’impliquer davantage… », implore Gaston Hounhouenou de Fédération du Cartel
Culture : Le cinéma européen à l’honneur du 13 au 15 juin 2021 au ciné Neerwaya
« God’s love », le nouvel album de la chorale Sacré-Cœur de la CCB Saint André
Ouagadougou : C’est parti pour la deuxième édition du Festival des musiques traditionnelles et religieuses
Danse contemporaine : Salimata Kobré dépeint la problématique de la non-assistance de l’humain avec son spectacle « Moom »
Voyage en culture, les masques du Burkina Faso
Culture : Le théâtre Soleil initie 427 élèves aux arts
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés