Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’histoire de l’Afrique a été écrite par d’autres ; Nous devons posséder nos problèmes et nos solutions et écrire notre histoire.» Paul Kagamé

Nouveau référentiel de développement du Burkina : La société civile apporte sa part contributive

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 7 mai 2021 à 12h30min
Nouveau référentiel de développement du Burkina :  La société civile apporte sa part contributive

Le Conseil national des organisations de la société civile (OSC) a procédé le 6 mai 2021 à Ouagadougou, au lancement de sa 3e conférence nationale sur la redevabilité sociale. Les acteurs veulent ainsi apporter leur contribution afin d’influencer le contenu du nouveau Plan national de développement du Burkina.

« Contribution de la société civile à l’élaboration du nouveau référentiel national en matière de développement au Burkina Faso ». C’est sous ce thème que s’est ouvert la 3e conférence nationale sur la redevabilité sociale du conseil national des organisations de la société civile. Cette activité se tient au moment où la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) est sa fin. Il était le référentiel sur la base duquel le gouvernement a travaillé durant les cinq dernières années. Maintenant, c’est l’heure donc de la phase d’élaboration d’un nouveau référentiel. Pour une réussite de ce nouveau document, l’implication de la Société civile est de mise.

Jonas Hien, président du conseil national des OSC

Pour le président du Conseil national des OSC, Jonas Hien, au cours de cette rencontre, il s’agit d’apporter leur contribution au contenu du nouveau référentiel qui sera adopté. A l’en croire, ce n’est pas la première fois. Il a indiqué que tous les référentiels nationaux en matière de développement qui ont été élaborés et mis en œuvre dans le pays, la société civile a toujours contribué du début jusqu’à sa finalisation. Il soutient : « Au fur et à mesure que nous tirons les expériences des référentiels passés, il devient de plus en plus pertinent d’approfondir la réflexion pour voir quels devraient être désormais les contenus de ces référentiels pour refléter aussi les besoins des populations à la base. »

Pour le nouveau référentiel, selon Jonas Hien, le conseil a jugé utile de faire un tour dans les 13 régions du pays pour recueillir des contributions des organisations de la société civile. L’ensemble des réflexions permettront d’en tirer une synthèse pertinente. Cela sera reversé pour la suite du processus d’élaboration et d’adoption du nouveau référentiel.

Salifo Tiemtoré, Ministre en charge de la jeunesse

C’est le ministre de la Jeunesse, Salifo Tiemtoré, représentant le Premier ministre Christophe Dabiré, qui a présidé la cérémonie d’ouverture. Il a estimé que la démarche du Conseil national des OSC cadre bien avec les dix chantiers du président du Faso pour réformer l’Etat, l’administration publique afin de garantir la sécurité et renforcer la stabilité économique du Burkina Faso. Il a tenu donc à féliciter et encourager l’ensemble des acteurs.

Le Conseil national des organisations de la société civile met en œuvre des actions de promotion de la bonne gouvernance et de la redevabilité sociale. Il a institué en 2018, une conférence annuelle qui sert de cadre de rencontre et de réflexions entre les OSC et les structures de l’Etat. Cela a pour vocation de consolider les acquis et à améliorer les actions de développement et de gouvernance au Burkina Faso.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°2 de Bobo-Dioulasso : Une session pour dresser le bilan des cinq ans de gestion du maire
Ministère de la Fonction publique : Le Syndicat des contrôleurs et inspecteurs du travail dénonce une gestion clientéliste des ressources humaines
Région des Hauts-Bassins : Plus de 57 000 candidats à la conquête du Certificat d’études primaires session 2021
Secteur apicole au Burkina : Deux cents apiculteurs reçoivent des kits de production subventionnés
Insécurité au Burkina Faso : Le Mouvement pour la résistance populaire menace de monter au front
Région du Sahel : Plus de 7000 candidats composent les examens du CEP et du BEPC
BEPC session 2021 : Plus de 43 000 candidats en lice dans les Hauts-Bassins
Prévention et gestion des conflits agropastoraux : Les capacités des agents des forces de défense et de sécurité, et des magistrats renforcées
Lassané Savadogo, DG CNSS, dans l’émission Tapis d’honneur : « Pour la défense de son territoire, le Burkina compte d’abord sur son armée »
Insécurité au Burkina Faso : Le mouvement pour la résistance populaire menace de monter au front
BEPC 2021 : 43 762 candidats en lice dans les Hauts-Bassins
Fraude de marchandises : Six présumés délinquants dans les filets de la Police et la Douane
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés