Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Burkina Faso : L’OIM remet des équipements i-Civil d’environ 28 millions de FCFA au gouvernement

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 6 mai 2021 à 16h50min
Burkina Faso : L’OIM remet des équipements i-Civil d’environ 28 millions de FCFA au gouvernement

Accompagner le gouvernement burkinabè dans la modernisation du système national d’enregistrement des naissances afin d’améliorer l’offre des services d’état civil, c’est le cheval de bataille de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), qui fait un don de matériels informatiques d’une valeur d’environ 28 millions de FCFA à la Direction générale de la modernisation de l’état civil (DGMEC). Le présent don est réceptionné par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Clément P. Sawadogo, ce jeudi 6 mai 2021 à Ouagadougou.

Dans le cadre de la modernisation de l’état civil du Burkina Faso, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) apporte un soutien aux efforts du gouvernement dans son processus de mise à l’échelle de la solution intégrée « i-Civil », débutée en janvier 2020. Pour ce faire, l’OIM offre ce jeudi 6 mai 2021, un ensemble de matériel informatique destiné à rehausser le nombre de centres d’enregistrement numérique opérationnels des naissances, mais aussi des décès.

Une action qui permettra l’enregistrement des actes d’état civil et facilitera l’accès des populations vulnérables aux services d’état civil ainsi qu’à la justice.
De ce fait, six zones d’intervention de l’OIM sont principalement ciblées ; il s’agit des communes de Sangha, Soudougui, Yargatenga (région du Centre-Est) et Pama, Kompienga, Madjoari (région de l’Est) qui vont être connectées au registre numérique national basé à la Direction générale de la modernisation de l’état civil (DGMEC).

Allocution du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Clément P. Sawadogo

Ce geste de l’OIM, qui vient à point nommé pour appuyer l’action gouvernementale, est salué par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Clément P. Sawadogo, qui a reçu symboliquement le don de l’Agence intergouvernementale en leur traduisant sa reconnaissance pour leur engagement au développement du Burkina Faso.

« Je reste persuadé que c’est en partenaire convaincu et déterminé que vous apportez cet appui au gouvernement burkinabè, dans l’espoir que chaque Burkinabè soit à mesure de se prévaloir des droits inhérents à son identité sécurisée. Je me réjouis de cette coopération et vous rassure de notre détermination à en respecter les clauses, pour non seulement le bien-être de nos populations mais aussi pour le développement de notre pays. »

Aïssatou Guisse Gaspar, cheffe de mission de l’OIM au Burkina Faso

En outre, l’OIM avec le soutien financier du Fonds de consolidation de la paix des Nations-unies, dit vouloir accompagner l’Etat burkinabè dans son objectif d’offrir des services d’état civil de qualité aux populations. « Comme l’a dit monsieur le ministre, toute personne qui naît a droit à être reconnue par un Etat, et l’OIM et ses partenaires sont ici pour accompagner le Burkina Faso à offrir des services de qualité à tous les citoyens quelle que soit leur localité. »

D’une valeur de près de 28 millions de FCFA, le matériel informatique offert par l’OIM, se compose comme suit :
- 21750 identifiants uniques i-Civil avec support carte pour l’enregistrement des nouveau-nés

- 31 smartphones i-Civil pour la déclaration des naissances et des décès

- 07 ordinateurs pour les centres principaux et les tribunaux de grandes instances (TGI)

- 07 clés de cryptage sécurisées i-Civil

- 07 imprimantes HP Laserjet

- 07 douchettes pour lecture électronique

- 06 box de connexion

- 72 cartes de recharge

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Loi portant délit d’apparence au Burkina : Le CERCOFI fait l’état des lieux de la répression, un seul dossier sur cinq prêt pour jugement
Gouvernance mutualiste : La fédération des mutuelles professionnelles et caisses de solidarité du Burkina renforce les capacités de ses acteurs
Université Nazi Boni : Les étudiants en quête d’un retour aux sources culturelles
Développement du genre : 17 cadres nationaux et internationaux formés en genre par l’Institut supérieur en science de la population (ISSP)
Remboursement des frais du Hadj 2021 : « C’est une question qui se règle entre l’agence et le pèlerin », selon le ministre Clément Sawadogo
Ouagadougou : La Police municipale s’engage dans la lutte contre la vente des boissons frelatées
Développement territorial intégré : Les maires des communes à fort défis sécuritaires du Centre-Nord se concertent
Journées promotionnelles des semences améliorées : La sécurité alimentaire au Burkina Faso, l’enjeu de la 2e édition
Donnons la parole aux enfants : Ils feront notre fierté à l’âge adulte
Burkina Faso : Plus de trois millions d’enfants recevront une supplémentation en vitamine A
Ministère de l’Eau et de l’Assainissement : Le nouveau directeur général de l’AGETEER, Ibrahim Yanogo, a pris fonction
Promotion de la cohésion sociale au Burkina : Le film « recoudre la calebasse » s’y colle à merveille
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés