Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «S’il y a un problème, il y a une solution. S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème» Bob Marley

Burkina : Après le PAREN, Michel Béré fonde le Rassemblement pour le développement national (RDN)

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mardi 4 mai 2021 à 22h30min
Burkina : Après le PAREN, Michel Béré fonde le Rassemblement pour le développement national (RDN)

Il s’est fait connaitre au PAREN (Parti pour la renaissance nationale) comme secrétaire général, puis comme président du parti. Après l’avoir quitté, il y a quelques temps, Michel Béré revient au-devant de la scène politique, comme le président fondateur du Rassemblement pour le développement national (RDN). La présentation officielle de ce nouveau parti s’est déroulée le mardi 4 mai 2021 à Ouagadougou.

« Après une belle expérience riche en enseignement et une fin amère avec de nombreuses divergences de point de vue, j’ai décidé de quitter le PAREN. Mais convaincu que je peux apporter quelque chose à mon pays, j’ai décidé de créer le RDN ». Tels sont les propos d’entrée de jeu de Michel Béré, le président du Rassemblement pour le développement national (RDN). S’il reconnait la prolifération des partis politiques d’obédiences différentes, il estime cependant qu’au-delà de la conquête du pouvoir, la création d’un parti contribue à développer, à proposer des méthodes de développement pour l’épanouissement de la population.

Aussi dira-t-il, le RDN qui a reçu son récépissé le 19 avril 2021 a été créé dans l’optique d’apporter un plus à la politique au Burkina, afin d’insuffler un dynamisme nouveau en contribuant au développement du Burkina et de l’Afrique en général à travers une noble cause. Pour Michel Béré, le RDN apporte une nouvelle doctrine qui est l’« Eco-nationalisme africain », plus proche des aspirations des réalités africaines et écologiques.

D’autres acteurs de la vie politique nationale ont rehaussé le niveau de la conférence à travers leur présence

Ainsi pour lui, Eco est relatif à l’écologie où l’homme doit vivre en symbiose avec la nature et Nationalisme africain qui signifie mettre l’intérêt suprême du pays en priorité et lutter avec abnégation et patriotisme pour le développement de la nation. D’où le slogan du parti « un moteur de développement pour un peuple, par le peuple et au profit du peuple » et pour la devise, « le Patriotisme, le Travail et le Développement ».

Le RDN, selon son président, apporte une vision innovante, équilibrée, ouverte et partagée. Ainsi l’emblème du parti est représenté par une main qui tient des épis de maïs et de mil levés sous le soleil rayonnant aux couleurs de la nation. Il entend répondre aux aspirations de la jeunesse burkinabè et œuvrer à la promotion de la femme et agir à un changement de paradigme dans la façon de voir et de faire les choses, en promouvant la culture de la bonne gouvernance et la gestion axée sur les résultats.

Pouswendé Michel Béré, président du Rassemblement pour le développement national

Qu’est -ce que le RDN propose ?

Pour le fondateur du parti, le projet de développement dénommé « EntrePora » qui est une force motrice de développement économique au Burkina est une solution pour motiver et faciliter l’entrepreneuriat de la diaspora. Pour Michel Béré, le projet consiste à promouvoir les Burkinabè vivant à l’extérieur, à les organiser à travers des regroupements par localité pour inventorier leur apport au développement de la mère patrie. Pour le conférencier, de par cette théorie, l’essor d’un pays vient des connaissances acquises d’une localité à une autre en s’appuyant sur ses propres initiatives et moyens de bord.

Outre l’apport de la diaspora, le RDN compte proposer aux Burkinabè une loi sur le consommons qualité, établir un programme d’encadrement social réservé à la jeunesse, œuvrer à la promotion des constructions modernes écologiques et à l’instauration d’une journée écologique.

Le Burkina Faso étant, selon le président fondateur du Rassemblement pour le développement national, un pays agricole, son parti créera des fédérations agricoles par localité dans des spécialités agropastorales avec une mise à disposition des terres aux cultivateurs ; supprimera les frais de dépôt des dossiers de soumissionnement au profit des dépôts électroniques ; reformera l’administration. Le développement étant un ensemble, le RDN, selon son premier responsable, impliquera les femmes à travers les associations et organisations artisanales, développera l’uniforme scolaire en Faso dan fani.

Nouveau-né des partis politiques au pays des hommes intègres, le RDN a pour ambition immédiate de se faire connaitre sur l’échiquier politique national. Ainsi pour son président, les prochains jours serviront à assoir les différentes structures de base du parti dans les différentes localités, à promouvoir la doctrine et le programme de gouvernement à travers des conférences, des ateliers, des colloques et formations. Pour son affiliation politique, la Rassemblement pour le développement national, selon son président Pouswendé Michel Béré, a décidé de se rallier au côté de la majorité présidentielle afin de soutenir le mandat du président Roch Kaboré.

J.E.Z.
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa
Burkina Faso : Le Centre d’études, de formation et de recherche en gestion des risques sociaux a lancé son programme de recherche
Jean-Luc Mélenchon à l’Université Joseph Ki-Zerbo : Une leçon pour les politiciens burkinabè !
ADF-RDA : Rasmané Ilboudo et ses camarades confirment leur démission et défient Me Noël Ouédraogo
Conseil constitutionnel : La prestation de serment des membres de la CENI renvoyée sine die
Burkina : Les syndicats reprennent langue avec le gouvernement
Burkina Faso : « Qui paye les auteurs des actes terroristes ? », s’interroge Jean Luc Mélenchon
Burkina : « La politique doit servir à éviter les minutes de silence dramatique », requiert Pr Abdoulaye Soma
CENI : Une crise caractéristique d’acteurs politiques qui n’ont plus de solution pour leur pays !
Burkina Faso : Concertation sur la réconciliation nationale sur toute l’étendue du territoire du 26 juin au 31 juillet 2021
Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Burkina : La communauté musulmane remplace Newton Ahmed Barry par le magistrat Adama Kafando
Jean Luc Mélenchon attendu ce 18 juillet à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés