Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Burkina Faso : Tiko solutions SARL lance ses activités

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 2 mai 2021 à 19h12min
Burkina Faso : Tiko solutions SARL lance ses activités

L’experte en communication, Régina Bandé, était la marraine de la cérémonie de lancement des activités de Tiko solutions SARL qui a eu lieu le samedi 1er mai 2021, dans les locaux de l’entreprise sis à Gounghin, non loin de l’échangeur de l’Ouest. Etaient présents à cette cérémonie des responsables d’institutions de l’administration publique et du privée, des partenaires, parents, amis ainsi que les employés de Tiko solutions.

Créée le 1er février 2020, Tiko solutions SARL est une entreprise mise en place par Francine Kongo/Guigma. Située à Gounghin non loin de l’échangeur de l’Ouest, cette société composée d’une équipe très jeune mais très engagée intervient dans six domaines stratégiques à savoir l’accompagnement en entrepreneuriat, le marketing et la gestion commerciale, la communication institutionnelle et digitale, l’assistance administrative, le renforcement des capacités, les prestations et fourniture diverses…

Le cœur de métier de Tiko solutions est d’accompagner particulièrement les femmes et les jeunes aspirants à l’entrepreneuriat en leur apportant son expertise à travers des solutions innovantes pour la mise en place de leurs projets d’entreprises. Ces soutiens intègrent notamment l’appui-conseil en marketing, gestion financière et commerciale, communication et secrétariat ; la recherche de financements ; la tenue d’une comptabilité ; le renforcement de capacités et la mise à disposition de bureaux et salles de formations équipées pour leurs activités. Le samedi 1er mai 2021, Tiko solutions SARL a officiellement lancé ses activités.

La responsable de Tiko solutions, Francine KongoGuigma en noir (assise à la première rangée)

A cette occasion, la responsable Kongo a présenté la marque FifineG (Femmes Inspirantes financièrement indépendantes nobles élégantes et généreuses) au public sorti nombreux pour la circonstance. L’on retient que cette marque intervient dans les domaines de la santé intime, de la mode et du bien-être. Elle propose deux produits qui s’adressent exclusivement aux femmes et aux filles.

Le premier produit, c’est FifineG Protect Anion, il s’agit de serviettes hygiéniques à usage unique à base de coton biologique et d’anion. Le second, c’est FifineG Protect Lavable. Il s’agit des serviettes hygiéniques lavables et réutilisables. Ces deux types de serviettes offrent un confort et une discrétion optimum pendant la période de menstruations. Mais cela a un coût. « Les serviettes hygiéniques lavables coûtent 6000 F CFA pour les petits formats et 7000 F CFA pour les grands formats. Quant aux serviettes hygiéniques à usage unique, le paquet de 14 pièces coûte 2500 F CFA », a indiqué Mme Kongo.

Des officiels

Les chiffres qui parlent

Malgré sa jeunesse, Tiko solutions SARL a réalisé un paquet d’activités qui font la fierté de la responsable. « En 15 mois d’existence, Tiko a déjà créée 18 entreprises, formé plus de 100 personnes sur la gestion de leurs micro-entreprises et sur la gestion de leurs communications digitales notamment Facebook. Egalement, elle a déjà élaboré près 1000 visuels pour promouvoir la visibilité de ses clients et accompagné cinq femmes démunies à mettre en place des activités génératrices de revenus à titre gracieux », a confié l’entrepreneure burkinabè.

Cette dynamique dame comptabilise 20 ans dans le domaine de l’entrepreneuriat. Ce qui témoigne de sa riche expérience dans ce domaine. « J’ai eu la chance de vivre pas mal de difficultés. Je peux accompagner mes clients à éviter ces difficultés ou à les surmonter sans trop perdre du temps. C’est ce qui fait la particularité de Tiko. Notre approche n’est pas purement théorique, c’est surtout de la pratique », poursuit-elle.

Ils étaient là, parents, anciens collègues et amis

Mme Kongo projette d’ici la fin de 2021 accompagner 100 femmes et jeunes à mettre en place des mini-projets, et signer des partenariats stratégiques avec d’autres structures. Régina Bandé, experte en communication, affectueusement appelée « grando paracétamol », était la marraine de la cérémonie.

« C’est avec une grande joie et un honneur que j’ai accepté d’accompagner Tiko solutions au regard déjà de leur volonté de réussir et surtout au regard des solutions qu’ils apportent en terme de besoin d’entreprises. Ce n’est pas facile d’entreprendre et vouloir accompagner les jeunes, les adultes et même des retraités dans des perspectives entrepreneuriales. Je crois que c’est louable. Elle l’a dit, elle a beaucoup d’années d’expériences. Elle est tombée, elle s’est relevée. Aujourd’hui, elle est mieux habilitée à pouvoir accompagner tous ceux qui veulent s’engager dans l’entrepreneuriat », a déclaré Mme Bandé.

La marraine a salué la combativité de la responsable de Tiko solutions

Avant de prodiguer de précieux conseils à ses filleuls. Elle leur demande de garder le cap du professionnalisme et de toujours rester proche des entreprises et des clients. Parce que « c’est en étant dans leur environnement qu’ils pourront au mieux satisfaire et comprendre les besoins que les clients pourront exprimer ».

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : SOPAM SA saisit les créances et le matériel des filiales du groupe Bolloré
Burkina Faso : Renforcement du Système de Mesurage, de Rapportage et de Vérification (MRV) avec l’application KoboCollect
Arrondissement 3 de Ouagadougou : Des jeunes bouchent les nids de poule par leurs propres moyens, la maire félicite
Balolé (Tanghin Dassouri) : Incertitude sur l’arrêt des activités de l’abattoir des ânes
Droits humains et stabilité au Burkina : Le projet de renforcement des capacités de la société civile fait son bilan
Projet « confiance » : Le bilan jugé satisfaisant après 27 mois de mise en œuvre
Burkina Faso : SOS Villages d’enfants et ses partenaires réfléchissent sur le référentiel de prise en charge des jeunes
Province du Bam : Catholic Relief Services offre des infrastructures éducatives dans les communes de Bourzanga et de Kongoussi
Education : Le président du Faso veut mettre fin à la faim à l’école
Insécurité dans la région de l’Est : Les populations de la commune de Madjoari veulent des armes pour se défendre
Situation sécuritaire : « Le plus gros mensonge qui est développé au sommet de l’État va bouffer tout le monde », avertit une coalition d’organisations de la société civile
Journée de l’enfant africain 2021 : Un panel intergénérationnel pour discuter de l’avenir des enfants
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés