Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 29 avril 2021 à 23h35min
ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

Les responsables de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) ont, ce jeudi 29 avril 2021 à Ouagadougou, animé une conférence de presse sur les activités de la société, particulièrement sur le système de facturation bimestriel, qui est en passe d’être revu.

"En ce qui concerne la facturation, l’ONEA enregistre, depuis 2010, une croissance annuelle de 40 000 abonnés environ, contre 3 500 abonnés par an en moyenne entre 1960 et 2010. Au cours de l’année 2020, le nombre de Burkinabè disposant d’un branchement à domicile a franchi la barre des 510 000 abonnés. L’ONEA est ainsi passé de 185 000 abonnés en 2010 à 510 000 abonnés en 2020, soit une croissance de 275% en dix ans, ce qui est conséquent.

Selon les projections, le nombre de clients atteindrait 1 000 000 d’abonnés à l’horizon 2030. Pour des impératifs de gestion, il est évident que l’ONEA ne peut pas augmenter indéfiniment l’effectif de son personnel et spécifiquement le nombre de releveurs. C’est ainsi qu’il a entrepris le passage d’un système de relevé mensuel à un système de relevé bimestriel à l’instar des autres sociétés gérant le même nombre d’abonnés", a présenté dans la déclaration liminaire, le président du Conseil d’administration de l’ONEA, Alassoun Sori.

Après une année de fonctionnement de ce système de facturation (qui est appliqué dans 26 des 58 centres que compte l’ONEA), les insatisfactions et la persistance des plaintes ont nécessité une démarche consensuelle des acteurs, internes et externes, en vue de perfectionner et améliorer les performances techniques, financières et satisfaire les objectifs des clients.

Ainsi est-il proposé un nouveau scénario qui supprime les estimations et retient que les relevés se feront une fois tous les deux mois ; la consommation réelle de ces deux mois est simplement divisée en deux pour être facturée chaque mois ; les deux factures auront des dates limites de paiement différentes pour tenir compte du pouvoir d’achat des consommateurs ; les tranches sociales sont maintenues et le consommateur retrouve ses habitudes de consommation à partir de la lecture du compteur.

Le directeur général de l’ONEA, Frédéric François Kaboré

Réagissant à des préoccupations de journalistes, les responsables de l’ONEA ont levé des équivoques sur certains volets qui nourrissent les plaintes. Ainsi note-t-on que l’ONEA n’a pas de déficit au niveau de son bilan financier ; la société a même un bilan excédentaire. "La société se porte bien au niveau financier", a affirmé le président du Conseil d’administration, M. Sori, par ailleurs secrétaire général du ministère de l’eau et de l’assainissement. "Depuis plus de dix ans, l’ONEA n’a pas enregistré de déficit", a appuyé le directeur général de l’ONEA, Frédéric François Kaboré.

LONEA n’a pas non plus augmenté la tarification ; les prix actuels sont ceux en vigueur depuis 2014, rassurent-ils également.

Cependant informent-ils, sur ce point, que la révision de la tarification est en perspective.

Parlant de la flambée des plaintes depuis l’instauration du relevé bimestriel, les conférenciers ont expliqué qu’elle n’est pas liée au système, mais plutôt au cumul que des consommateurs enregistrent (les agents releveurs n’ayant souvent pas accès à des domiciles, du fait de l’absence des occupants).

Les cas de fuite sont un autre facteur soulevé pour justifier les plaintes (il y a souvent des fuites après le compteur, ce qui joue sur les factures ; d’où la recommandation à la vigilance pour signaler toute anomalie).

Selon les responsables de l’ONEA, certains clients ont, bien qu’ayant été avertis de fuite, traîné les pieds, gonflant ainsi leur facture. D’autres font également appel à des bricoleurs pour les installations, ce qui impacte sur leur consommation.

Les responsables de l’ONEA ont également relevé la mauvaise foi de consommateurs, qui consiste pour ces derniers à frauder et/ou se livrer à des pratiques de corruption des agents releveurs pour porter de faux indexes sur leurs factures.

C’est instruit de toutes ces expériences que la société envisage, dans sa dynamique de l’innovation, l’instauration des compteurs pré-payés. "C’est la solution à laquelle nous partons", annonce le président du Conseil d’administration, Alassoun Sori.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 avril à 16:00, par changeons En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    Sieur directeur de l’ONEA, si vous connaissez les projections en termes d’abonné-es au réseau, pourquoi ne pas anticiper et trouver une solution acceptable ? Un bon manager ne s’assoit pas et les problèmes viennent le trouver. cela s’appelle de du bricolage et si on n’est pas capable, on jette l’éponge et partir dignement. Comment expliquer qu’un consommateur qui a l’habitude de payer 4500FCFA par mois se retrouve avec une facture de de 80 000 FCFA le mois ? Vous avez estimé que ce consommateur a creusé subitement une piscine ? Soyez sérieux et reconnaitre que le système n’est pas fiable et solliciter de l’aide. Une faute reconnue est pardonnable. Que Dieu bénisse le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril à 16:12, par PAYSAN NOIR En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    Moi je comprends pas le burkinabè, on t’a dit que ce tu fais n’est pas bien ; ramène l’ancien système et tu es là tu veux expliquer. (expliquer quoi ?).
    SVP DG. ONEA ramène nous notre ancien système. on veut rien ramène nous où on était c’est tout . un point un —.

    Répondre à ce message

    • Le 30 avril à 07:41, par kwiliga En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

      Hé non, ils ne veulent rien entendre, et surtout pas revenir à l’ancien système, car, d’après le DG, cela engendrerait un surcout trop important en terme de releveurs (ceci dit, sans avancer aucun chiffre).
      Non, leur projet réside : "dans sa dynamique de l’innovation," et pour cela, ce qui leur apparait comme étant le summum de la modernité c’est : "l’instauration des compteurs pré-payés.", d’où, conclusion du DG en bon français du village : "C’est la solution à laquelle nous partons".
      Hé oui, on nous parle informatique, numérisation et en même temps, on voudrait nous ramener aux principes les plus archaïques de la gestion.
      Mais, Monsieur le DG, si l’on passe tous au prépayé, qu’allez-vous donc pouvoir faire de vos agents releveurs ?

      Répondre à ce message

  • Le 29 avril à 16:48, par Veritas En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    "Parlant de la flambée des plaintes depuis l’instauration du relevé bimestriel.......(les agents releveurs n’ayant souvent pas accès à des domiciles, du fait de l’absence des occupants)".
    Ne nous prenez pas pour des nez percés. Cela voudrait donc dire que depuis l’instauration de la nouvelle formule de facturation, subitement tous les abonnés ont changé d’habitude et ont décidé de fermer leurs portes aux agents releveurs !
    Prenez nous un peu au serieux ! pourquoi vous continuez à adopter ce comportement d’autruche et à ne pas vouloir regarder la réalité en face quand subitement toutes vos agences sont pleines de plaignants !

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril à 17:09, par Razack En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    Désolé, si vos agents ne font pas bien leur travail, ce n’est pas aux consommateurs de payer les pots cassés. Vous dites que la flambée des plaintes n’est pas du au nouveau système, pourtant elle coincide avec l’entrée en vigueur du nouveau système. Ce n’est quand meme pas une coincidence ?
    Vous parlez de fuite après le compteur : C’est une fuite invisible ? même si c’est invisible, en fermant mon robinet, je devrais donc voir mon compteur entrain de tourner.
    De grâce, n’énerver pas davantage les gens.
    Il ya de l’incompétence voire du laxisme dans cette boite et cela ne concerne pas seulement les questions de facturation. Ce laxisme concerne aussi les abonnements et les travaux d’extension de réseau. Voila 22 mois que des travaux d’extension ont ete réalisé à Ouidtenga pour desservir cette zone lotie. Depuis, les tuyaux placés ne sont pas raccordées. les bouts des tuyaux sont a l’air libre, nids des souris, musaraignes et autres déchets plastiques.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril à 17:48, par Horus En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    Cela s’appelle de la provocation. Je ne répèterai pas ce qu’ont dit les précédents internautes. J’ai l’impression que les gens de l’ONEA sont aveuglés par une arrogance qui les perdra

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril à 18:07, par Daniel Kab En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    Il y a un problème de compétence dans le service chargé de la facturation de l’ONEA. Les techniciens n’ont qu’à s’inspirer du système de la SONABEL où on a beaucoup moins de problème. Une facture de 7000f par exemple à un mois et qui monte à 70.000 F au mois t+1 et pour de nombreux consommateurs ! Le service de facturation, s’il était futé il saurait qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond ! Pas besoin d’attendre que vos bureaux soient pris d’assaut par les plaintes ! Et pire on a tendance à narguer les plaignants !
    On ne peut pas imaginer des factures basées sur des volumes d’eau consommés estimés pendant que le compteur est posé là ! Il faut nécessairement aller au compteur prépayé
    au lieu de vouloir mettre vos difficultés de gestion sur le dos des clients ! La SONABEL a compris ça depuis au moins une décennie ! L’ONEA doit comprendre que ce n’est pas en sortant des chiffres sur l’augmentation exponentielle du nombre d’abonnés qu’il pourra s’excuser et convaincre les consommateurs du bien-fondé du système de sur-facturation. Il faut plutôt devancer les problèmes par l’innovation car la mayonnaise ne va jamais prendre, au risque même de créer des problèmes aux gouvernants car l’eau c’est la vie ! A défaut de la donner gratuitement, il serait dommage de la vendre plus chère que l’électricité déjà très onéreuse au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril à 18:16, par Foka ik En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    Ah oui tous les abonnés ne peuvent pas avoir les mêmes soucis en même temps.soyons sérieux.on en a marre.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril à 21:39, par Frank En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    Je trouve que le véritable problème qui fait courir les Dirigeants dans les justifications du nouveau système est probablement le coût du système sinon c’est trivial qu’il y a des soucis.
    De facon caricaturale ,tu envoies ton engin pour un simple vidage et le mécanicien te dit qu’il a profit fait un réglage de consommation. Les 15l qui te faisaient le trajet habituel te demande maintenant 24l. Tu dis au mécanicien que le réglage n’est pas bien et il veut t’expliquer que c’est à cause du feu et de ta façon de rouler, pourtant le feu était là et tu roulait de la même façon avant son réglage.
    Acceptez que le système est défaillant et tirez les conséquences. Si des gens doivent justifier leur quitus donné pour l’acquisition du nouveau système, qu’ils aient le courage de le faire. Une faute ou erreur est humaine mais de la à regarder les autres avec une suffisance de hauteur dans des explications tirées par les cheveux, c’est excessif.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 08:08, par Bangbèda En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    Quand tu vois visage du DG là même tu sais que le gars n’est au courant de rien et ne maitrise rien.

    Sans rancune

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 08:38, par Le Financier En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    J’ai suivi un intervention du Ministre Nacro expliquant le nouveau système de facturation de l’ONEA. Ce que j’ai compris c’est que désormais le relévé du compteur sera fait à la fin du deuxième mois, exemple en février pour le cumul de janvier et février. Il y a une question IMPORTANTE qui reste en suspens. Nous savions tous que la facturation est faite par tranche. Trance 1 à 188F, tranche 2 à 463F et tranche 3 et tout ce qui suit à 663F. Prenons un exemple : pour un ménage qui consomme chaque mois 20 M3 d’eau. Le montant de la consommation de chaque mois (février et janvier) sera de 8060 FCFA ( soit 8x188+7x463+5x663). Lorsque l’on facture sur la base de la consommation cumulée de deux mois, le montant de la consommation sera de 21320 FCFA (8x188+7x463+25x663) soit un trop payé de 13200F. Après ce raisonnement logique que l’ONEA explique au Burkinabè que techniquement, le consommateur ne va pas payer 21320 FCFA pour les deux factures cumulées mais 16120 FCFA (8060x2). Par ailleurs, nous estimons qu’il y a un sérieux problème d’expertise au sein de nos entreprises. N’y a-t-il pas de compétences requises au sein de l’ONEA et au Burkina Faso pour analyser l’efficacité et la conformité d’un Simple système de facturation avant son opérationalisation, jusqu’à ce que ce soit un ministre qui sort pour donner des explications. N’y a t’il pas un organe de gouvernance et de direction au sein de l’ONEA pour répondre en son nom ou expliquer quoique ce soit. Que le gouvernement arrête cette gestion politicienne des établissements publics. Si le CA, la direction de l’ONEA et les techniciens ne sont pas capables, que le gouvernement prenne les mesures nécessaires, mais que ce ne soit pas le gouvernement qui se croit tellement impliquer dans la gestion opérationnelle de l’ONEA pour venir expliquer son système de facturation même si c’est une société d’Etat. Un peu de sérieux quand même.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 09:08, par BAFO Polycarpe En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    Je suis peiné de m’en prendre à M. le directeur général de l’ONEA. Lorsque une réforme ne soulève que des plaintes, des mécontentements, il faut reconnaître qu’elle n’est pas bonne et faire profil bas. Vouloir se justifier à tout prix ne vous honore pas. Bien au contraire, sous d’autres cieux vous auriez du tirer les conséquences pour vous retirer avant que votre tutelle ne vous retire.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 11:00, par Nekre En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    On dit que quand l’âne veut te terrasser, tu ne vois pas ses oreilles. Il ne faut pas chauffer coeur des gens hein. Moi qui n’ai jamais payé plus de 100 000 CFA, je me retrouve à 500 000 CFA. Et vous voulez me convaincre que non, tout est normal. Hey, Hey, Hey
    Quelqu’un nous avait dit un jour que lui, il modiferait l’article 37. On l’a supplié de ne pas le faire et il nous a ignoré. Quand il a compris que nous etions au serieux, il dit qu’il ne va plus modifier. On lui a repondu : Trop tard. c’est toi même on veut plus. Attention à vous ONEA.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 12:03, par Anakpenina En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    Chers responsables de ONEA, prenez le citoyen au sérieux. Il vous faut recruter des informaticiens de haut niveau. Penchez vous sur le cas des payement mobile. Beaucoup d’attente. Vous avez toujours porté un numéro au bas des la facture, que faites vous quand on vous fait signe ?
    Sauf erreur, recrutée des compétents.
    Bonnet à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 14:08, par Mogo En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    Mais, pourquoi ce DG s’entête t-il a vouloir justifier ce qui n’est pas justifiable ? Tout le monde dit que c’est mauvais et lui seul insiste. Y’a quel problème ? Le problème dans tout ça, le gouvernement est muet. C’est parce que c’est un KABORE ? On est dans quel pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 17:05, par epi En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    vraiment incompétent. Ma facture passe de 6000 a 38000F et l’ ONEA me dit d’accepter seulement. je suis pas le jardinier de la présidence du Faso. nous on ne s amuse pas avec l’eau

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 17:06, par paul En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    Ce DG est un incompétent. C’est tout ! Même si le nombre de compteur augmente, où est le problème ! Relevé un compteur vous coûte combien ? Cette charge est de toute façon payée par le consommateur. Et, vous vous en foutez !
    Si vous voulez nous prendre au sérieux, donnez nous ce chiffre ! S’il vous faut 9 mois pour enfin comprendre qu’il y a un problème, je suis désolé, ailleurs, vous et votre staff seraient déjà licenciée pour INCOMPÉTENCE MANAGÉRIALE ! Si vous n’aviez pas le monopole de l’eau,, vous auriez déjà perdu 95% de vos clients qui seraient partis chez vos concurrents. Faites très attention, car vos explications et vos communications sont nulles. Pire, vous risquez un jour de vous retrouver avec une foule qui risque de créer de sérieux dégâts ! J’invite le gouvernement a se réveiller pour faire sauter cette bande d’incapable et de créti.. au sein de l’ONEA.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 08:07, par Le patriote En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    L ONEA est toujours à l écoute du client.
    Allez y chercher à comprendre votre facture d eau. Si vos plaintes sont fondées, il y aura toujours une solution.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 12:07, par Très Intrigué En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    Messieurs les responsables de l’ONEA, nous avons bien compris que ce ne sera jamais de votre faute. Vous dites que parfois les releveurs n’ont pas accès aux domiciles. Mais quid des numéros de portable qui se trouvent sur les factures et même de l’application Onea clientèle sur lesquels ont envoie les relevés qui ne sont presque jamais pris en compte ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 16:01, par la conscience tranquille En réponse à : ONEA : Les plaintes ne sont pas liées au système, relativise le directeur général, Frédéric François Kaboré

    L’ONEA semble ne pas comprendre elle même le système qu’elle expérimente, j’en suis convaincu.Moi qui vous parle étais surpris comme tous les burkinabés qui se plaignent de cette cacophonie orchestrée.Je n’ai jamais fait une consommation de plus de 3000f mais juste après le soit disant gratuité, après corona, on me présente une facture de 21000f que j’ai payé.Après s’en suit une facture de 80000f et là j’ai cherché à comprendre, ils ont reconnu l’erreur mais ils n’ont pas pu déterminer ma consommation exacte et c’est sur la base des estimations ils ont fait la correction qui n’était pas de mon point de vue satisfaisant.Pour finir, ils m’ont tout simplement rassuré que les prochaines factures ne connaitront pas de cas similaires."ONEA MAMè PINGDYAN".

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Eglise évangélique Baptiste de Bobo-Dioulasso : Le torchon brûle entre des fidèles et leur pasteur
Gaoua : L’Agence nationale de biosécurité sensibilise les étudiants sur la biotechnologie
Santé animale : Les vétérinaires se penchent sur la réglementation du secteur
Colonel-major Pierre Tiendrébéogo, premier DG de l’ONI : « Les exigences de la technique ne sont pas toujours en synergie avec les contraintes financières »
Ministère en charge de la Femme : Les organisations syndicales dénoncent au Premier ministre la « dégradation du climat social »
Éducation : Le personnel du Lycée Philippe Zinda Kaboré manifeste ce 10 mai 2021
Religions : Le chrétien face aux sectes et aux sociétés ésotériques
UEMOA : Le président de la commission et ses sept commissaires prennent fonction
Burkina Faso : Des associations formées sur la promotion du don de sang
Affaire de Pazani : Selon le ministre Clément Sawadogo, le propriétaire légal a cédé volontairement son terrain
Affaire "mosquée de Pazani " : L’Union des jeunes avocats dénonce une remise en cause du principe de laïcité de l’Etat
Ziniaré : La campagne de souscription aux parcelles de la cité des forces vives ouverte du 10 au 16 mai 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés