Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La chose la plus commune, dès qu’on nous la cасhе, dеviеnt un déliсе.» Oscar Wilde

Toubé Dakio Clément : Le candidat qui reçoit à domicile

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 > Les candidats déclarés > Clément Dakio • • mercredi 26 octobre 2005 à 08h24min

La fièvre électorale est en train de monter petit à petit. Les différents candidats en lice ont pris d’assaut les quatre coins du pays. Pour sa part, l’état-major de l’Union pour la démocratie et le développement (UDD) de Toubé Clément Dakio a opté pour la campagne de proximité à Ouaga avant de s’attaquer aux autres localités.

C’est d’ailleurs ce que nous a confié dans cette interview le candidat Dakio, très heureux de l’engouement que la population du secteur 15 manifeste pour sa candidature.

• Comment va la campagne chez le candidat de l’Union pour la démocratie et le développement ?

Vous savez que l’UDD est un jeune parti (créé en février 2002) qui n’est pas bien implanté dans notre capitale. Or, à l’occasion de cette campagne présidentielle, nous nous sommes rendu compte que l’UDD présente beaucoup d’intérêt pour les Ouagalais notamment la frange jeune. Ce qui fait que nous avons été obligé de modifier notre programme pour intégrer Ouagadougou, où nous n’avions pas prévu quelque chose au départ.

• Vous êtes plutôt discret dans cette campagne. Pourquoi cette réserve ?

C’est exact que cela peut paraître discret, mais nous sommes actif à notre façon. Vous savez, lorsque nous avons décidé de nous attaquer à la ville de Ouaga, il fallait forcément retoucher le programme. Nous faisons une campagne de proximité, et actuellement, nous recevons des groupes de jeunes (du secteur 15) à la maison. Contrairement à ce que nous pensions, les jeunes s’intéressent beaucoup à notre parti et à la candidature du président de l’UDD.

• Quand comptez-vous allez au charbon ?

En raison du décalage occasionné dans notre programmation, nous consulterons notre état-major, et dès la fin de la semaine, nous serons dehors.

• Etes-vous confiant ?

Evidemment. Quand je vois l’ardeur des jeunes et de la population toute entière pour connaître le candidat de l’UDD, je deviens très confiant. Au départ, nous n’avions pas prévu quoi que ce soit à Ouagadougou, car on trouvait très audacieux de vouloir s’attaquer à cette ville. Le bureau exécutif du parti m’a conseillé de concentrer la campagne dans ma région à moi. C’est ce que nous avons fait lors des législatives de 2002.

Propos recueillis par Kader Traoré
L’Observateur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Toubé Clément Dakio dans la Kossi : Le retour du “chef de terre”
Toubé Clément Dakio dans la Kossi : “Je connais vos problèmes mieux que quiconque”
Toubé Dakio Clément : Le candidat qui reçoit à domicile
Clément Dakio de l’UDD : Pour le renforcement de la démocratie au Burkina
Clément Toubé Dakuyo : Le candadat indépendant est de l’UDD
Qui est le candidat Dakio ?
Toubè Clément Dakio : Un "BICI" présidentiable
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés