Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Tchad : 71 Organisations africaines contre la mise en place du Conseil militaire de transition

Accueil > Actualités > International • • mercredi 28 avril 2021 à 13h15min
Tchad :  71 Organisations africaines contre la mise en place du Conseil militaire de transition

A travers cette déclaration des organisations citoyennes du Tchad, des panafricanistes et des amis d’Afrique marquent leur opposition à la mise en place du Conseil Militaire de la transition intervenu le 21 avril 2021, après la mort du Maréchal Idriss Déby Itno. Selon ces organisations, la mort de l’ancien chef d’Etat tchadien doit marquer un tournant dans l’histoire du pays après 3 décennies de règne sans partage du maréchal.

DÉCLARATION DES ORGANISATIONS CITOYENNES DU TCHAD, DES PANAFRICANISTES ET DES AMIS D’AFRIQUE

Nous, organisations de la société civile du Tchad, en partenariat avec des organisations sœur d’Afrique et de la diaspora africaine, unis pour la défense de la démocratie, des droits et libertés, déclarons ce qui suit :

1. La mort tragique du Maréchal Idriss Deby Itno le 20 Avril 2021 marque un grand tournant dans la vie politique du Tchad, après 63 ans d’indépendance. Les 30 années de règne sans partage d’Idriss Deby ont été marquées par des entorses multiples à l’État de droit et à la démocratie, la personnalisation excessive des forces de défense et de sécurité, des atteintes aux libertés et la violation continue des droits de l’homme.

2. Depuis les années 1990, le peuple tchadien a opté pour la démocratie, en adoptant la Constitution de 1996 qui garantit les libertés publiques et individuelles. Ces règles et principes ont été violés à maintes reprises ces trois dernières décennies, avec des effets néfastes sur la cohésion nationale, l’équilibre des institutions et les conditions de vie des populations.

3. Malgré plusieurs appels à la mobilisation nationale et à un processus électoral et politique inclusif, le régime du Maréchal Idriss Deby est resté sourd en organisant toujours des élections présidentielles dont les résultats proclamés par la CENI ne reflètent pas la réalité sociologique politique du pays, encore moins la vérité des urnes.

4. Un front armé vient de s’ouvrir à nouveau au Nord du pays depuis quelques semaines, avec le Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad (FACT), et les combats entre ce groupe et les forces régulières ont causé la perte de vie à des centaines de tchadiens et des milliers d’autres blessés et victimes de tout genre.

5. Certains voulant que l’histoire douloureuse du peuple Tchadien se répète comme lors de la naissance du régime actuel une trentaine d’années plus tôt, une transition armée vient de se mettre en place en dehors de tout ordre constitutionnel et aux mépris des engagements internationaux du Tchad.

Après analyse de la situation sociopolitique et sécuritaire, nous, les organisations de la société civile Tchadienne et Africaine, exigeons :
i) Le respect de l’ordre constitutionnel et la mise en place immédiate d’une transition civile qui favorise l’adoption de nouvelles réformes politiques profondes.

ii) Que les institutions sous régionales et africaines exigent des militaires, le retour à l’ordre constitutionnel conformément à la Charte de l’Union Africaine et aux instruments juridiques nationaux et internationaux.

iii) Que tout pays ou institution qui serait amené à reconnaître ou à soutenir d’une quelconque manière le pouvoir de fait de la junte militaire qui tente de ravir les prérogatives du peuple Tchadien soit mise en garde contre cette forfaiture.

iv) La suspension des hostilités entre les forces armées tchadiennes et les groupes armés.

v) L’ouverture immédiate d’une concertation nationale avec toutes les forces politiques, la société civile, les groupes armés et les institutions de la République pour engager des réformes institutionnelles et politiques inclusives en vue d’assurer la stabilité, la paix et le développement du Tchad.

Fait à N’Djamena le 21 Avril 2021

Ont signé, les organisations tchadiennes et africaines et amis d’Afrique :

1. Coordination des actions citoyennes - Tchad
2. Coalition de la société civile Tchadienne - Tchad
3. Collectif des Diasporas Tchadiennes du Monde
4. Ras le Bol Citoyen-Diaspora - Tchad
5. Wake Up for Your rights - Tchad
6. MCT-Mouvement Citoyen le Temps - Tchad
7. ATPDH- Association Tchadienne pour la Promotion et la Défense des Droits de l’Homme - Tchad
8. ASD-JDT-Action des Serviteurs de Dieu pour la Justice et le Droit au Tchad
9. CTDDH- Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme - Tchad
10. LTDH- Ligue Tchadienne des Droits de l’Homme – Tchad
11. Association des victimes de crimes du régime de Hisseine Habré - Tchad
12. CAMOJET – Collectif des Associations et Mouvements de Jeunes du Tchad
13. Patriotes de la Diaspora Tchadienne de France
14. Groupe d’Action pour l’Alternance au Tchad (GRAAL-Tchad)
15. Solidarité Tchado-Suisse - Suisse
16. Tournons-La-Page (TLP) - Tchad
17. Tournons-La-Page (TLP) - Burundi
18. Tournons-La-Page (TLP) - Togo
19. Tournons-La-Page (TLP) - Niger
20. Tournons-La-Page (TLP) - Côte d’Ivoire
21. Tournons-La-Page (TLP) - Guinée
22. Tournons-La-Page (TLP) - Cameroun
23. Tournons-La-Page (TLP) - RDC
24. Tournons-La-Page (TLP) - Gabon
25. Tournons-La-Page (TLP) - République du Congo
26. Fondation Abechoise- France
27. Groupe de réflexion pour l’Afrique et le Congo
28. LTDH- Ligue Togolaise des Droits de l’Homme - Togo
29. PACT- Projet pour une Alternance Crédible au Tchad - Tchad
30. Utopie Nord-Sud - Suisse
31. Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC) - Afrique Centrale
32. Le Balai Citoyen - Burkina Faso
33. Le Conseil Gabonais de la Résistance - New York
34. Réseau des Organisations Libres de la Société civile pour la Bonne Gouvernance - Gabon
35. Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC) - RDC
36. Mouvement Citoyen Compte à Rebours - RDC
37. Lutte pour le Changement (LUCHA) - RDC
38. Engagement citoyen pour le changement (ECCHA) - RDC
39. Mouvement citoyen FILIMBI - RDC
40. Action congolaise pour l’accès à la Justice (ACAJ) - RDC
41. ASBL Umuntu - RDC
42. Réseau citoyen Notre Togo - Togo
43. Front Citoyen TOGO DEBOUT - Togo
44. AfricTivistes -Afrique
45. Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO)
46. ONG Action Humanitaire Africaine (AHA) - Afrique
47. ONG un Monde Avenir - Cameroun
48. Réseau Ivoirien pour la Défense des Droits de l’Enfant et de la Femme (RIDDEF) - Côte d’Ivoire
49. La Ligue de Défense Noire Africaine
50. La Web Radio Tchadienne “Le Réseau des Citoyens” - Canada
51. Ébène-TV - France
52. Blog Makaila.fr - France
53. Nayil.info - France
54. Tchadanthropus Tribune Web TV - France
55. Tchad Haguina-WebMagazine-Tchad

56. Groupe de Réflexion et d’Action pour le Tchad (GRAT)
57. Organisation des Jeunes pour la Promotion et le Développement
58. Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme (LCDH) - Centrafrique
59. Réseau panafricain de lutte contre la corruption - Afrique
60. ONG Panafricaine Waraba Afrique - Niger
61. Collectif Tchadien contre la Vie Chère (CTVC)
62. Action africaine pour l’unité et le développement (AFRUD)
63. Collectif des tchadiens Indignés/ Burkina Faso
64. Association des jeunes pour le développement de la Région du Ouaddai AJDRO - Tchad
65. Organisation des Jeunes pour la Promotion et le Développement - Tchad
66. Action africaine pour l’unité et le développement (AFRUD)
67. Association de la Communauté Tchadienne en Rhône-Alpes (ACTRA) - France
68. Mouvement Marthyrs, Mouvement des patriotes Togolais
69. Plateforme de la société civile EXIGENCE CITOYENNE – RDC
70. FOSCAO - Forum de la civile de l’Afrique de l’Ouest, section Côte d’Ivoire
71. POECI - Plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire

Vos commentaires

  • Le 28 avril à 15:38, par DM En réponse à : Tchad : 71 Organisations africaines contre la mise en place du Conseil militaire de transition

    Tous des vendus.
    En tout cas concernant ceux du Burkina Faso, on vous a vu vous mettre en colonne par un pour aller dans une ambassade prendre des choses.
    Vous croyez qu’avec la situation du TCHAD on peut laisser le pays et faire des élections encore alors qu’il y a eu des tentative d’invasion de djihadistes de tout bords ?
    Connaissez vous l’univers social du TCHAD ?
    Quand on dit que les Africains sont de grands enfants, ce sont des comportement pareils des ces groupes pareils qui dépeignent le tableau. Et puis, voilà, chacun n’a qu’à rester dans son pays et redresser son pays en un premier temps.
    Vous avez reçu le mot d’ordre de votre mentor et vous vous excitez ; allons seulement. L’histoire nous dira.
    Vous n’avez rien appris de bon à l’école, vous ne savez rien faire, vous ne voulez rien faire, et vous voulez l’argent à gogo donc vous vous vendez et vous voulez mettre notre population en danger. Oui, en danger car si tiers plus fort se décide d’aller contre le pouvoir de transition, nous serons en danger. Alors, allons y donc comme vous avez dit que vous pouvez !
    Même si c’étaient deux cent décennies de pouvoir de DEBY ça fait quoi ? Quel autre dirigeant vous avez vu aller victorieusement contre les djihadistes ? Allez y dire aux familles des personnes sauvées par DEBY que vous ne l’aimiez pas et que vous étiez contre lui et aussi que vous êtes contre la continuation de son œuvre. Sachez que l’on ne change pas une équipe qui gagne. La priorité de nos pays c’est de défaire les terroristes.Vous, vous voulez que nos pays s’occupent plutôt de choses qui nous échappent pour que pendant ce temps les terroristes gagnent. VOUS ÊTES DONC CONTRE L’AFRIQUE car la démocratie dont vous voulez parler nous échappe. Nous voulons la tranquillité et là on pourra chercher à connaitre et à appliquer cette chose appelée démocratie.
    Si on fouille bien, ces associations sont menées par des bi nationaux. Si ça les chauffe, ils fuient vers l’occident et laisse les enfants de pauvres se faire prendre.
    Hey, vous les suiveurs d’intérêts contre l’Afrique.
    Ce sont là les créations de soros à travers l’Afrique qui s’expriment contre l’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 28 avril à 16:05, par Lepeul En réponse à : Tchad : 71 Organisations africaines contre la mise en place du Conseil militaire de transition

    Merci à la nouvelle génération consciente, ce n’est pas seulement un problème tchadien mais un problème africain.
    Car si on veut réellement lutter contre l’insécurité, qui est la conséquence de la mal gouvernance, la misère et l’égoïsme des intellectuels africains, il faut que l’on fasse les choses, avec sérieux, cela a des conséquences :
    — Le vrai problème est l’image que nous donnons de l’Afrique, comment hier on disait pour être président il faut avoir 40 ans , les mêmes soudainement prennent le pouvoir avec un gamin général à 25 ans et aujourd’hui 38 ans, on dirait un sketch de Amada DAHICO.(pourquoi pas ministre à 11 ans).
    — Si l’Afrique veut faire partir des grands de ce monde et aider sa population à vivre dignement, alors il faut d’abord se respecter sinon personne ne te respectera et cela à des conséquence sur la géopolitique et l’économique :
    - Sur le plan géopolitique, un exemple flagrant ils ont bombardé la Lybie sans l’avis de l’union africaine pourquoi. L’ONU est partout en Afrique, sans un pays africain dans le conseil de l’ONU.
    - Sur le plan économique, tous les pays africains empruntent avec des taux énormes, en plus de cela sont endettés juste à 55 % car personne n’a confiance à leur institution, alors que les pays riches sont endettés à 120 % sous prétexte qu’ils ont des patrimoines qui garantissent leur dette,
    Le sous-sol africains est saturé de trésor ce n’est pas une garantie ça, pour accéder aux crédits pour soutenir les banques et la population africaine dans son développement ?
    dans ces pays tout le monde paye à crédit. L’africain cash.
    Les égotistes diront oui le Tchad et le sahel sont en guerre c’est une situation particulière et alors ?, penser d’abord aux tchadiens,et à la génération avenir, Sankara savait qu’il allait mourir, mais il disait ce n’est pas une raison de prendre le chemin facile, autre alternative existe.

    Répondre à ce message

  • Le 28 avril à 18:39, par Beouco En réponse à : Tchad : 71 Organisations africaines contre la mise en place du Conseil militaire de transition

    Un non événement !
    votre déclaration, le FACT la considérée à quelle valeur.
    déclaration vide et incongrue.
    si c était les déclarations qui apaisaient le monde ,le Burkina serait un havre de paix.
    ce n est pas le cas,jusque là.
    au passage ,je rappelle aus OSC burkinabe que la trêve négociée par le régime c était pour la tenue des élections et non pour la paix des burkinabe.que dites vous de cela !
    vive le CMT.les utopistes peuvent rêver debout

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés