Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On a beau n’être pas envieux, on rage toujours quand les autres chaussent vos souliers et vous écrasent.»  Emile Zola

Secteur des TIC : Des jeunes filles échangent avec la ministre de l’Economie numérique

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • jeudi 22 avril 2021 à 17h20min
Secteur des TIC : Des jeunes filles échangent avec la ministre de l’Economie numérique

Chaque année, le quatrième jeudi d’avril, les Etats membres de l’Union internationale des télécommunications célèbrent la Journée internationale des jeunes filles dans le secteur des TIC. Plan international Burkina a décidé de ne pas rester en marge de cette célébration en organisant une série d’activités. Ce jeudi 22 avril 2021, à Ouagadougou, l’organisation a initié en collaboration avec le ministère en charge de l’Economie numérique, un atelier d’échanges et de partage d’expériences. L’évènement a réuni autour de la ministre Hadja Fatimata Ouattara/Sanon une vingtaine de jeunes filles composées en majorité d’étudiantes.

Pour cette année, la célébration de la Journée internationale des jeunes filles (JIF) dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) est placée sous le thème : « Les filles créatrices de technologies (médias sociaux) sûrs ». Il s’agit pour Plan international Burkina de mettre l’accent sur la nécessité pour les filles de créer des technologies pour rendre les médias sociaux actuels et futurs plus sûrs, plus équitables et plus diversifiés.

Dans le cadre des activités de cette célébration, la salle de réunion du département en charge de l’Economie numérique a abrité un atelier d’échanges et de partage d’expériences entre la ministre Hadja Fatimata Ouattara/Sanou et des jeunes filles. Bien avant les échanges, les participantes ont suivi une communication développée par la directrice de l’expertise TIC et communication, Elisabeth Paré. Elle a porté sur la place de la femme dans les TIC, les difficultés d’accès et d’utilisation, les études à envisager, les débouchés professionnels.

Remise de présent à la ministre de l’Economie numérique

Cette rencontre était une tribune pour la ministre Ouattara de mettre en lumière la présence des femmes dans le monde du numérique. « Nous leur avons dit que de par le monde aujourd’hui, les femmes ont une place importante. Nous leur avons parlé de celles qui s’occupent aujourd’hui des développements des télécommunications. Et ce rôle extrêmement important est occupé par des femmes. C’est donc dire que les femmes ont un rôle important et elles jouent déjà ce rôle important dans le development du numérique. Les jeunes filles burkinabè peuvent emboiter leurs pas », a-t-elle résumé.

La ministre Ouattara est un modèle dans le secteur du numérique. Au niveau national, elle est la deuxième femme à gérer le département en charge de l’Economie numérique. Au regard des progrès enregistrés ces dernières années, on peut affirmer sans risque de se tromper que le numérique se féminise de nos jours.

Les participants ont suivi avec grand intérêt la communication faite par Elisabeth Paré

Des femmes en pôle position dans le numérique

Au sein du ministère en charge de l’Economie numérique, par exemple, l’on comptabilise une vingtaine de femmes qui occupent des postes de responsabilité et qui participent au développement du numérique et à son appropriation au Burkina. Partant du constant que le monde est fortement digitalisé, la ministre n’imagine pas le développement économique et social sans le numérique. C’est pourquoi, elle a invité les jeunes filles à être des actrices importantes dans le processus de transformation digital du Burkina.

Lors de la séance des échanges

Le représentant résident de Plan international Burkina, Yaouba Kaigama, a souligné sa satisfaction et la richesse des échanges. « Il y a des suggestions qui ont été faites qui nous semblent même pour Plan international, très importantes pour continuer cette activité. Parce que nous savons qu’en ce moment, le numérique est au cœur de toutes les questions d’égalité entre les filles et les garçons, les droits des enfants et des jeunes. Nous allons continuer à approfondir ces questions et à accompagner les jeunes filles au niveau du Burkina », a-t-il déclaré.

Outre la présente rencontre, l’édition 2021 de la JIF dans les TIC prévoit une série d’activités aussi riches les unes que les autres, telles que la campagne de sensibilisation par les filles à travers les médias sociaux sur le thème de la JIF et l’atelier de formation sur quelques outils numériques dans tous les bureaux de Plan international Burkina au profit de 20 filles durant deux jours.

Yaouba Kaigama réitère l’engagement de son organisation à accompagner les jeunes filles du Burkina

Dans les zones d’intervention de Plan international Burkina (Kaya, Koupéla, Kombissiri, Gaoua et Sapouy), le programme comprend l’affichage de banderole devant chaque bureau et un atelier de formation sur quelques outils numériques dans tous les bureaux de l’organisation au profit de 10 filles par zone d’intervention.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
“ASSURINO” : La plateforme digitale qui met en relation les assurés avec les professionnels agréés du secteur de l’assurance
Burkina : La coupure de l’internet mobile a impacté le fonctionnement des médias en ligne
Restriction de l’accès à Facebook : Des organisations de la société civile dénoncent une récurrence des violations des droits numériques au Burkina
Bobo-Dioulasso : Les journalistes invités à s’impliquer dans la campagne nationale d’intensification de la vaccination contre le covid 19
Burkina Faso : Le Balai citoyen dit « non à la dictature sur internet »
Votre journal "Courrier confidentiel" N ° 258 vient de paraître
Promotion des droits des femmes : L’Association des femmes journalistes et communicatrices pour la citoyenneté (AFJ2C) est née
Burkina : Le Conseil supérieur de la communication exhorte les médias à informer sainement les populations
Offre d’emploi : Une rédaction recrute des web-journalistes
Médias : Burkina 24 souffle ses dix bougies
Georges Damien, informaticien : « Il faut qu’on insère l’informatique dans les écoles, même depuis le primaire »
Soutenance/université Aube Nouvelle : Pascal Lonkou Yé se penche sur l’« Influence du community management dans le fonctionnement de Lefaso.net »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés