Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Tchad : Des voix s’élèvent contre le Conseil militaire de Transition

Accueil > Actualités > International • • jeudi 22 avril 2021 à 09h58min
Tchad : Des voix s’élèvent contre le Conseil militaire  de Transition

A peine institué que des voix s’élèvent contre le CMT. Les partis politiques de l’opposition dénoncent un "coup d’État institutionnel" et "rejettent toute dévolution démocratique du pouvoir au Tchad".

Ils mettent également en garde la France de ne pas s’immiscer dans les affaires intérieures du Tchad.

L’Union des syndicats du Tchad (UST) s’inscrit également dans cette dynamique.

Son Bureau exécutif réuni en urgence le mercredi 21 avril 2021 rejette le fait que la transition soit dirigée par les militaires.

Il demande ainsi que l’ordre constitutionnel soit rétabli avec une transition dirigée par un civil.

Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 22 avril à 10:54, par Nabiiga En réponse à : Tchad : Des voix s’élèvent contre le Conseil militaire de Transition

    ...c’est normal que des voix se lèvent contre le nouveau organe dirigeant de ce pays qui, depuis très longtemps, peine à trouver la paix, et qui est à la proie des rébellions de tous genres ; que cet organe soit dirigé par nul autre que le fils du président défunt n’arrange pas la situation. Les rebelles, eux, entretemps, sont en train de s’organiser pour descendre sur la capitale après avoir tué le Président. Ce n’est que le chaos qui est privilégié dans cette situation. Le peuple Tchadien doit se lever contre ce coup d’état. Ils n’ont que nous regarder, nous, au Burkina. Les aventuriers putschistes, ne véhiculés que par leurs petits intérêts égoïstes féodaux, lorsqu’ils ont essayé de perturber la quiétude de la nation par un coup d’état à la maternelle, se le coulent douce depuis, à la MACA dans leurs somptueuses cellules. Un militaire n’a rien à affaire dans la gestion de tout pays sinon que de protéger les frontières et assurer la sécurité des populations. Point barre

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 10:55, par Niodogo Fabrice En réponse à : Tchad : Des voix s’élèvent contre le Conseil militaire de Transition

    SI LE TCHAD EST UN PAYS DEMOCRATIQUE ET NON MONARCHIQUE ,NORMALEMENT C’EST LE PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE QUI DOIT ASSURER L’INTERIM.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 12:53, par saywe En réponse à : Tchad : Des voix s’élèvent contre le Conseil militaire de Transition

    NABIIGA , excuse moi ,mais dans ce contexte on parle pas de donner le pouvoir a un civil ou de faire pareil comme le Burkina. les contextes ne sont pas les mêmes. le Tchad actuellement est en proie des attaques djihadistes. dans cette situation, il faut les militaires au devant de la scène pour restaurer la quiétude dans le pays, je ne cautionne pas cela ,mais nous nous trouvons dans une situation ou si les rebelles venu du nord selon les informations prennent le pays . ce sera le chao. d’où viennent les djihadistes ,la Lybie, Mauritanie Algérie etc., actuellement nous avons un rempart qui nous éloigne un peu de leur sale besogne .ci le Tchad tombe , l’instabilité de la région sera intense. nous devons inscrire l’alternance dans tous nos pays pour éviter ses genres de chao .n’oublions pas que le colon est toujours vif dans notre système politique et social. nous devons penser autrement, vivre à l’africaine , et non remplir notre ventre de la politique alimentaire mensongère de l’occident. VIVE AFRIQUE LIBRE.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 13:07, par ZONG NABA RASMANE En réponse à : Tchad : Des voix s’élèvent contre le Conseil militaire de Transition

    NOUS SOMMES FOUTUS ALLONS BRULER LA CROIX VOIR LE BLANC NOUS A EUS

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 16:19, par Nabiiga En réponse à : Tchad : Des voix s’élèvent contre le Conseil militaire de Transition

    @ Saywe
    ¨...’ le Tchad actuellement est en proie des attaques djihadistes. dans cette situation, il faut les militaires au devant de la scène pour restaurer la quiétude dans le pay’

    En me répondant, je le prends pour acquis que tu comprends bien ton propre argument. N’gaw. Depuis quand est-ce que l’armée se trouve en arrière-plan dans la défense de tout pays ? Le rôle de l’armée, si tu veux le savoir est, et a toujours été, au-devant pour défendre la sécurité du pays et ses intérêts. C’est plutôt le contraire que tu prônes. C’est en étant pris dans la gestion du pays que l’armée faillira à ses devoirs principaux, ceux de défendre le territoire et de protéger les populations. Le pays étant en proie d’attaques djihadistes et consort est une raison de plus, justement, qu’elle ne peut pas se permettre le luxe d’être distrait par d’autres responsabilités ou encore, baisser la garde pour occuper des postes administratifs. En quoi gérer le pays a-t-il affaire avec la défense de la nation militairement ? Les rebelles sont à la frontière, que l’armée se dépêche pour aller les affronter et laisser l’administration aux civils. C’est un prétexte pour s’accrocher au pouvoir. Encore une fois, que les regards Tchadiens se tournent vers le Burkina. Nous avons refusé la monarchisation du pouvoir public. Qu’ils le refusent, eux aussi en se levant en masse comme nous avant eux. Voilà.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés