Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Nayala : Des ressortissants de Gossina magnifient la culture San

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 20 avril 2021 à 16h10min
Nayala : Des ressortissants de Gossina magnifient la culture San

L’Association ‘’Wassadié’’ des ressortissants de Gossina (AWARGO) a organisé, du 8 au 10 avril 2021, la deuxième édition de ses 72 heures de manifestations culturelles à Gossina, dans la province du Nayala.

Lutte traditionnelle, compétition de chansons traditionnelles et Festival des masques de Gossina (FESMAGO), ce sont les principales activités qui ont meublé les 72 heures de l’Association ‘’Wassadié’’ des ressortissants de Gossina.

Tenues du 8 au 10 avril 2021 à Gossina, dans la province du Nayala, sous le thème : « La contribution de l’association à la promotion de la culture du milieu, facteur d’un développement socio-économique harmonieux de la commune de Gossina », ces journées culturelles visent à promouvoir la culture San en général, selon les organisateurs.

Le clou de ces activités était le FESMAGO qui a regroupé dans la journée du samedi 10 avril des sociétés de maques des villages de Koin, Sankoué, Dama, Bosson et Nimina. « C’est la deuxième édition des 72 heures de l’AWARGO, après celle de 2017. Nous avions souhaité tenir cette édition l’année dernière, mais la pandémie à Coronavirus ne nous l’a pas permis, puisque toutes les manifestations d’envergure étaient interdites », a expliqué Constant Doh, le président de l’AWARGO.

Il s’est réjoui d’avoir tenu le pari de cette édition au regard de la forte mobilisation des populations et des autorités. Cette activité, a mentionné le président de l’association, est fortement motivée par la soif du développement local. « On a coutume de dire que la route du développement passe par le développement de la route. Il me plait d’ajouter que le développement de la commune de Gossina passe par la paix, l’entente, l’union des forces et des capacités individuelles des fils et filles et la cohésion sociale, etc. », a-t-il signifié.

Le président de l’AWARGO, Constant Doh, s’est réjoui d’avoir tenu le pari de cette 2e édition.

Par ailleurs, M. Doh a expliqué au public les objectifs de l’AWARGO. Il s’agit, entre autres, de travailler à rapprocher et à unir les ressortissants de Gossina, de mener des actions de sensibilisation pour la sauvegarde de l’identité culturelle et de participer au développement de la commune de Gossina.

Sauvegarde de l’identité culturelle

A cet effet, il a invité tous les fils et filles de la commune de Gossina à l’union sacrée autour de cette initiative de l’AWARGO pour que les manques de retenues d’eau, de voies d’accès, d’infrastructures socio-éducatives de base ne soient plus qu’un lointain souvenir.

Du reste, il a traduit sa reconnaissance aux autorités locales et au parrain de l’édition, le responsable du site de sculpture sur granite de Laongo Sidiki Ki, et au patron de la cérémonie, le directeur général de l’Ecole nationale des régies financières (ENAREF), Adama Badolo, pour leur accompagnement pour cette deuxième édition.

Le patron de la cérémonie, Adama Badolo a félicité l’AWARGO pour sa contribution au développement de la commune de Gossina.

Et le DG de l’ENAREF de remercier à son tour ses jeunes frères de l’AWARGO pour la marque de considération manifestée à son égard. Pour lui, cette activité revêt une importance capitale au regard de la pertinence du thème de cette édition. « Toute chose qui nous a motivé sans réserve à les accompagner pour le succès de cette deuxième édition des 72 heures », a-t-il signifié.

Il a prodigué des conseils à la population de la commune de Gossina dans le sens de l’union de toutes les couches sociales de la localité. Pour lui, il est temps de se départir des divergences politiques pour un développement réel de la commune. Car, s’est convaincu M. Badolo, la commune de Gossina regorge d’énormes potentialités naturelles et humaines à même de lui assurer son développement. En organisant cette activité, a-t-il relevé, l’association compte apporter sa contribution à l’édification d’une commune prospère, car le développement se fonde sur des valeurs que sont : l’unité dans la différence, la solidarité, l’entente, l’équité, la paix, la justice et la cohésion sociale.

Kowoma Marc DOH
(Collaborateur)

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Litige à Panzani : Les avocats exigent l’exécution « stricte des décisions de justice rendues contre l’Etat »
Affaire de Pazani : Selon le ministre Clément Sawadogo, le propriétaire légal a cédé volontairement son terrain
Lassané Savadogo, DG de la CNSS, à propos des cotisations sociales : « Nous disposons des prérogatives de la puissance publique pour contraindre l’employeur qui n’est pas en règle »
Sécurité sociale : La CNSS vole au secours des chauffeurs via l’opération de contrôle de la carte d’affiliation
Alerte de sécurité de la Gendarmerie : Boukare SAWADOGO, alias Bouba dit Moega, activement recherché
Agriculture : Le Conseil national de sécurité alimentaire fait son bilan de 15 ans d’existence et s’interroge sur les nouvelles formes de vulnérabilité
Procédures financières et administratives : L’UNICEF renforce les capacités de ses partenaires
« Dans la situation actuelle, le vrai Ramadan, c’est d’aider les autres », dit le chef missionnaire d’Ahmadiyya au Burkina, Mahmood Nasir Saqib
Journée de l’Organisation pour la Sécurité Routière en Afrique de l’Ouest : Le message du ministre des Transports, Vincent Dabilgou
Sécurisation des zones pastorales du Burkina : Le défi majeur du ministère des Ressources animales et halieutiques
Poésie : Masque !
Droits fonciers des pasteurs et agropasteurs : Des acteurs judicaires renforcent leurs capacités en la matière
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés