Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Ramadan : Des recommandations alimentaires pour le jeûne

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 19 avril 2021 à 23h00min
Ramadan : Des recommandations alimentaires pour le jeûne

Pendant le mois saint du Ramadan, les musulmans adultes en bonne santé pratiquent quotidiennement le jeûne de l’aube jusqu’au coucher du soleil. Traditionnellement, le jeûne est rompu au coucher du soleil avec un repas appelé iftar puis un autre repas est pris juste avant l’aube appelé suhoor. Il a été démontré que le jeûne peut avoir des effets positifs sur la santé. Yasmine Zerbo, diététicienne-nutritionniste d’Etat, spécialiste de la prise en charge nutritionnelle des maladies chroniques, formule des recommandations alimentaires à appliquer pendant le mois du Ramadan.

La vie sociale pendant le mois de Ramadan est particulièrement active : Les gens reçoivent des convives ou sont invités par des parents et amis. Les visites sont principalement centrées autour du repas de rupture du jeûne, qui est un repas riche et festif, durant lequel on sert les meilleurs mets. Les gens jeûnent pendant la journée, restent éveillés et mangent pendant les heures du soir.

Cependant, pendant le Ramadan, certaines personnes peuvent ne pas pratiquer d’activités physiques et, par conséquent, prendre du poids au cours du mois. Il est possible que les personnes diabétiques ne contrôlent pas bien leur maladie du fait de l’adoption d’habitudes alimentaires malsaines.

En suivant des recommandations simples, vous pouvez perdre du poids et faire diminuer votre tension artérielle et votre taux de cholestérol. Sans cela, les excès lors de l’iftar ou du suhoor peuvent entraîner une prise de poids. Le Ramadan est souvent considéré comme une période permettant de pratiquer la maîtrise de soi, l’autodiscipline, le sacrifice et l’empathie envers ceux qui sont moins privilégiés. Maintenir ces pratiques même en dehors des temps de jeûne est encouragé.

« Règles à suivre en matière de nutrition et de santé »

Buvez beaucoup d’eau et consommez des aliments hydratants pendant le Ramadan : buvez beaucoup d’eau entre l’iftar et le suhoor. Les températures élevées peuvent aussi vous faire transpirer davantage, il est donc important de boire des liquides pour remplacer ce que vous perdez pendant la journée (au moins 10 verres).

Vous pouvez également augmenter votre consommation d’eau en mangeant des aliments hydratants. Essayez d’ajouter de la pastèque à votre suhoor ou prenez-la en dessert après l’iftar. La salade composée contient beaucoup de concombres et de tomates riches en eau. Évitez les boissons caféinées telles que le café, le thé et le coca-cola, car la caféine peut provoquer chez certaines personnes un besoin d’uriner plus fréquent, ce qui peut entraîner une déshydratation. N’oubliez pas non plus que les boissons gazeuses contenant du sucre ajouteront des calories à votre alimentation. Des aliments riches en eau peuvent être servis, tels qu’une soupe ou une salade de légumes frais.

Cette année, le jeûne du Ramadan tombe pendant les journées longues et chaudes (au Burkina). En moyenne, les gens jeûnent entre 15 et 16 heures par jour. Pendant les heures de milieu de journée, lorsque les températures sont élevées, il est important de rester dans un endroit frais et ombragé et d’éviter le soleil.

« Rechargez votre énergie en prenant un iftar sain et équilibré »

Manger trois dattes lors de la rupture de votre jeûne est une façon traditionnelle et saine de commencer l’iftar. Les dattes sont une excellente source de fibres. Incorporez beaucoup de légumes à vos plats pour faire le plein de vitamines et nutriments essentiels. Choisissez des céréales entières, qui fournissent à l’organisme fibres et énergie. Régalez-vous de viande maigre grillée ou cuite au four, de poulet et de poisson sans peau, pour avoir une bonne portion de protéines saines. En général, évitez les aliments frits et transformés riches en gras ou en sucre. Savourez votre repas et évitez de trop manger en mangeant lentement.

« Il est recommandé de prendre un suhoor »

Le suhoor est le repas léger pris avant le début du jeûne tous les jours ; ceci s’applique tout particulièrement aux groupes ayant des besoins particuliers comme les personnes âgées, les adolescents, les femmes enceintes et les mères allaitantes, ainsi que les enfants qui choisissent de jeûner. Ce repas, qui constitue un petit-déjeuner léger, doit comprendre des légumes, une portion de glucides comme du pain/des galettes de blé entier, des aliments riches en protéines tels que les produits laitiers (fromage non salé/labane/lait) et/ou les œufs, ainsi qu’un accompagnement composé de tahina/d’avocat.

Également, il faut éviter de consommer trop de sucreries après votre iftar. Les sucreries couramment consommées pendant le Ramadan contiennent de grandes quantités de sirop de sucre. Les sucres dont la consommation est recommandée sont les fruits riches en eau, comme la pastèque/le melon ou tout autre fruit saisonnier, tel que la pêche ou la nectarine. Il faut essayer de réduire sa consommation en aliments riches en matières grasses, en particulier les viandes grasses, les aliments faits de pâte feuilletée, de pâte à laquelle on a ajouté de la graisse/margarine ou du beurre.

Plutôt que la friture, il est recommandé d’utiliser d’autres méthodes de cuisson, comme la cuisson à la vapeur, la cuisson en sauce, le sauté dans une petite quantité d’huile et la cuisson au four. Outre cela, il faut proscrire les aliments contenant de grandes quantités de sel, comme les saucisses, les produits à base de viande ou de poisson transformés et salés, les olives et les cornichons, les amuse-bouche, les fromages salés, les différents types de gâteaux, salades, tartinades et sauces (comme la mayonnaise, la moutarde, le ketchup) tout-prêts.

Lors de la préparation du repas, il est recommandé de réduire autant que possible l’utilisation du sel et, bien sûr, de retirer la salière de la table. Utilisez des herbes pour rehausser la saveur des aliments cuits. Manger lentement et en quantité adaptée aux besoins de chacun. Les gros repas causent des brûlures d’estomac et de l’inconfort. Essayez de bouger le plus possible et d’être actif le soir, par exemple en faisant une promenade quotidienne régulière.

"Jeûner en cas de diabète et hypertension"

On conseille généralement aux personnes atteintes de diabète de type 1 de ne pas jeûner. Les personnes atteintes de diabète de type 2 et d’hypertension dont l’état est sous contrôle, que ce soit par le biais d’un régime alimentaire ou de médicaments, peuvent être en mesure de jeûner. Toutefois, on leur conseille de consulter leur médecin ou leur diététicien pour recevoir des conseils adaptés à leur situation.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 19 avril à 13:59, par jeunedame seret En réponse à : Ramadan : Des recommandations alimentaires pour le jeûne

    Où sont les mosquées et les écoles coraniques et les associations musulmanes ? De bonnes informations qui pourtant démystifient tout, de l’islam ; à ses risques et périls. Pourquoi recevoir ces conseils dans une presse publique par n’importe qui ?! Je ne m’en plains pas ; je pose une question. Car c’est bon de tout savoir ; de tout recevoir, d’apprendre de tout le monde. Mais on peut craindre cette dépossession de l’islam à la longue. Mais comme nos musulmans sont des décorations ; ils n’ont aucune identité démontrée, sinon personne ne les aurait devancés dans cette initiative d’éducation à la santé. Et ils sont fiers de voir les autres créer pour eux ; ils consentent à tout ; sans inquiétude de pagaille ; pourvu que ce soit facile. Aucun orgueil de vie religieuse, aucun sens au mot islam. Sauf recevoir soin et soutien d’autrui. Hors, dans tout médicament qui calme, il y a effet secondaire.

    Répondre à ce message

    • Le 20 avril à 08:42, par sidbala En réponse à : Ramadan : Des recommandations alimentaires pour le jeûne

      Hum ; Ce qui est dit n’a rien d’islam ; Il s’agit de conseils utiles pour aider tout jeuneur. Mieux, le jeun n’est un monopole de l’islam ; Il existe chez tous, et il peut être même prescrit comme thérapeutique dans certaines situations. Alors grandissons les débats en essayant de mieux comprendre certains sujets avant toute réaction.

      Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 18:03, par Yako En réponse à : Ramadan : Des recommandations alimentaires pour le jeûne

    Merci ma sœur pour tes conseils ils nous aideront à coup sûr à mieux organiser les repas durant ce mois de repentance et de privation. Bon mois de ramadan à tous les fasonautes.Yako

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 14:00, par Mariam En réponse à : Ramadan : Des recommandations alimentaires pour le jeûne

    Merci beaucoup ma sœur pour tes conseils cela nous permettra d’être en bonne santé pour pourvoir poursuivre le jeune en toute sécurité. Qu’Allah nous accorde les mérites de ce mois bénis.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 07:46, par kantigui En réponse à : Ramadan : Des recommandations alimentaires pour le jeûne

    Bons conseils ma soeur, d’ailleurs de tels conseils se retrouvent dans les écrits d’érudits. C’est pourquoi je veux dire à l’internaute Jeunedame sert, de se cultiver d’apprendre avant de venir dire du n’importe quoi. Au nom de quoi peux tu tenir de tels propos basés sur l’ignorance ? alors faisons attention à ce que nous disons publiquement.
    Bon mois de ramadan à tous

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 07:54, par kwiliga En réponse à : Ramadan : Des recommandations alimentaires pour le jeûne

    Aux modérateurs : parfois je me demande si c’est de la censure ou du dilettantisme ?
    Il n’avait rien de particulièrement provocateur ce post.
    Ou alors vous condamnez l’ animisme, l’agnosticisme,...?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Litige à Panzani : Les avocats exigent l’exécution « stricte des décisions de justice rendues contre l’Etat »
Affaire de Pazani : Selon le ministre Clément Sawadogo, le propriétaire légal a cédé volontairement son terrain
Lassané Savadogo, DG de la CNSS, à propos des cotisations sociales : « Nous disposons des prérogatives de la puissance publique pour contraindre l’employeur qui n’est pas en règle »
Sécurité sociale : La CNSS vole au secours des chauffeurs via l’opération de contrôle de la carte d’affiliation
Alerte de sécurité de la Gendarmerie : Boukare SAWADOGO, alias Bouba dit Moega, activement recherché
Agriculture : Le Conseil national de sécurité alimentaire fait son bilan de 15 ans d’existence et s’interroge sur les nouvelles formes de vulnérabilité
Procédures financières et administratives : L’UNICEF renforce les capacités de ses partenaires
« Dans la situation actuelle, le vrai Ramadan, c’est d’aider les autres », dit le chef missionnaire d’Ahmadiyya au Burkina, Mahmood Nasir Saqib
Journée de l’Organisation pour la Sécurité Routière en Afrique de l’Ouest : Le message du ministre des Transports, Vincent Dabilgou
Sécurisation des zones pastorales du Burkina : Le défi majeur du ministère des Ressources animales et halieutiques
Poésie : Masque !
Droits fonciers des pasteurs et agropasteurs : Des acteurs judicaires renforcent leurs capacités en la matière
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés