Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Décès de Issa Salou DJAO : Faire part

Accueil > Actualités > Nécrologie • COMMUNIQUÉ • mardi 20 avril 2021 à 05h00min
Décès de Issa Salou DJAO : Faire part

Inna lillah wa inna ilayhi raaji’uun
« Tout être goûtera à la mort, nous appartenons à Dieu et à lui nous retournerons »

Le chef peulh, Djoro de Ouéguedo ,
Le chef peulh , Djoro de Garango ,

Les grandes familles DIAO, DJAO ,GUIAO à Ouéguedo, Tenkodogo ,Koupéla, Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Lyon et Bamako ,
La grande famille Diallo à Poussouka , Tenkodogo , Ouagadougou , Bobo-dioulasso et Amsterdam ,

Les familles alliées Sanon , Sanou ,Ouattara, Sondé, Traoré ,Sangaré ,Kambou, Zongo, Maiga, à Logofourousso, Nasso, Bobo-dioulasso, Bamako, koudougou, Ouahigouya , Ouagadougou ,
Les familles amies ,

Madame Clotilde DJAO née SANON à Ouagadougou ,
Les enfants : Amadou David, Aboubacar dit papou et Fadima T Martine ,
Ont la profonde douleur de vous annoncer le rappel à Dieu, le 09 avril 2021 ,des suites de maladie, à Philadelphie aux États-Unis, de leur fils, frère, époux, père, oncle, gendre, beau-père et grand-père

Issa Salou DJAO

PROGRAMME DES OBSEQUES :

• Arrivée de la dépouille le mercredi 21 Avril 2021 à 19h 45 min à l’aéroport international de Ouagadougou suivi du transfert à la morgue de l’hôpital de Tengandogo ;
• Mercredi 21 Avril à 21H00, veillée de prière au domicile familial à Bonheur-ville ;

• Jeudi 22 Avril 2021 ;
-  08H00 : Levée du corps à la morgue de l’hôpital de Tengandogo suivi du transfert au domicile familial au quartier Bonheur ville de Ouagadougou ;
-  10H00 : absoute au domicile à Bonheur-ville suivi de l’enterrement au cimetière municipal Gounghin ;
-  Un Doua pour le repos de l’âme du défunt est prévu après l’enterrement au domicile familial à Bonheur-ville.

Vos commentaires

  • Le 22 avril à 07:22, par Tahirou DIAO En réponse à : Décès de Issa Salou DJAO : Faire part

    Salou, mon petit-frère

    Après un démarrage difficile dans la vie tu as réussi des percées professionnelles spectaculaires avant d’aller t’exiler à l’étranger pour y chercher un bonheur devenu difficile à trouver au pays. Là-bas tu t’es battu avec détermination pour réussir ton ancrage. Une partie de ta famille est venu te rejoindre pour vivre auprès de toi. Là-bas tu t’es recréé un réseau d’amitiés et de solidarité. Mais tu as toujours gardé le contact avec la terre natale et avec le reste de la famille. Puis, soudain, la maladie qui couvait depuis longtemps s’est réveillée, terrible, sans pitié, sans répit ni recours. La présence à tes côtés de Fadima et de son fils Auxent a dû un peu adoucir ton dernier combat. Nous, nous nous étions vus en vidéo l’avant-veille de ton départ.

    Maintenant tu es de retour physiquement parmi les tiens pour un repos final dans la terre qui t’a vu naître et grandir. Nous sommes tous réunis pour prier et demander au Tout-Puissant qu’Il te réserve une place de choix auprès de lui. Au nom de la grande famille Diao de Ouéguédo, de la grande famille Traoré de Bamako, de la grande famille Sangaré de Bobo et de toutes nos grandes familles alliées je prends aujourd’hui la parole pour te dire la douleur que nous cause ton départ et te dire toute notre affection, une affection profonde que les aléas de la vie n’ont pas toujours permis d’exprimer, ou qui s’est souvent exprimée maladroitement à défaut de s’exprimer tout court. Que Dieu nous pardonne tous ces manquements, vis-à-vis de toi et vis-à-vis de tous tes prédécesseurs.

    A ce sentiment s’ajoute toute notre gratitude pour la leçon de vie magistrale que nous donne ton départ qui est intervenu de façon si brutale, si rapide, si injuste aux yeux de beaucoup. C’est une leçon de vie qui porte sur l’art et la manière de vivre en intelligence, ensemble, en famille et en communauté. Elle porte en premier sur la tolérance, une vertu cardinale pour l’équilibre des relations humaines. L’intolérance – son opposé – rime avec ignorance, la source de bien des conflits mortels qui affectent la vie des hommes, ici comme ailleurs. L’intolérance religieuse, l’intolérance politique, l’intolérance culturelle, sociale ou économique sont autant de fléaux qui ravagent les sociétés et menacent la paix dans le monde. Nous vivons aujourd’hui dans des pays et dans des familles multiculturelles où se côtoient plusieurs religions. C’est une aberration totale de laisser l’intolérance ruiner nos existences.

    En matière de religion une référence majeure reste Ahmadou Hampâté BA qui, en citant son propre maître, Tierno Bokar, le sage de Bandiagarra, nous invite à réfléchir au fait que DIEU ou ALLAH peut être considéré comme siégeant au sommet d’une montagne : chaque religion serait donc un moyen différent de monter au sommet de la montagne pour rejoindre Dieu. Le chemin étant souvent difficile, il nous faut des guides éclairés. Et ces guides ce sont les prophètes : Abraham, Moïse, Jésus et Mohammad. Et tous ces prophètes sont reconnus par la Bible et par le Coran. Les seules différences sont les interprétations que les uns et les autres ont de la notion de Jésus fils ou esprit de Dieu. En réalité les disputes entre religions ne sont souvent que des querelles de chapelles (ou de clochers) ou encore des querelles de chapelets chez les musulmans !

    A Clotilde, ta veuve, à tes enfants Amadou, Aboubacar, Fadima, je renouvelle ici et au nom de tous notre attachement familial. A vous tous et toutes je vous dis merci du fond du cœur pour la chaleur de votre amitié.
    Tahirou DIAO Lyon 20/04/2021
    Aou ni tché, aou ni baradji ! Ala ka douaou mina/
    Id Naan pouss barka, Wind na sake doaga/ Fofo Mon, Ala feonan o léidi, Ala fodo djidal. Ala Djabo Douaou.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Décès de CISSE MOUSSA : Remerciements et faire-part
Décès de LOUGUE née BAYALA Nina : Remerciements et faire-part
Décès de OUEDRAOGO Sibiri Michel : Remerciements et faire part
Décès de OUEDRAOGO André : Remerciements et faire part
In memoria : BENON BLAISE BATIO
Décès de TRAORE MARIE-LOUISE ANDREE : Remerciements et faire part
In memoria : Jean Nabalma
Décès de M. Médard Hippolyte KIENDREBEOGO : REMERCIEMENTS ET FAIRE PART
In memoria : Dr OUANDAOGO Boukari Joseph
Décès de SANGARE SEKOU : Faire part
Décès de KONE/KONE HAOUA : Remerciements et faire part
Décès de BOLEHO Ouémidoun Jules : Remerciements et faire part
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés