Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Coopération : La France débloque une enveloppe financière d’urgence de plus de 8 milliards de FCFA pour le Burkina

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • vendredi 16 avril 2021 à 12h34min
Coopération : La France débloque une enveloppe financière d’urgence de plus de 8 milliards de FCFA pour le Burkina

Le directeur du centre de crise et de soutien auprès du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, Eric Chevallier, avec à ses côtés l’ambassadeur de France au Burkina, Luc Hallade, était face à la presse dans la soirée du jeudi 15 avril 2021 à Ouagadougou. Objectif, faire le bilan de son séjour au Burkina Faso. Il a ainsi dévoilé l’aide d’urgence engagée par la République française pour le Burkina Faso afin de le soutenir dans la lutte contre l’insécurité et également dans d’autres secteurs notamment la santé.

13 millions d’euros, soit plus de 8 milliards de FCFA, c’est la somme totale de l’aide d’urgence que la France a engagée en faveur de son partenaire, le Burkina. C’est l’information qui a été donnée par le directeur du centre de crise et de soutien (CDCS) auprès du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, Éric Chevallier, au cours d’un point de presse animé ce 15 avril 2021 à Ouagadougou. Un point de presse qui intervient dans le cadre de la fin de son séjour au Burkina au cours duquel, il a dévoilé les nouveaux engagements de son pays envers le Burkina dont l’enveloppe financière d’urgence déloquée.

En effet, cette aide d’urgence en faveur du Burkina s’inscrit dans la suite du sommet de N’Djamena auquel le chef de l’Etat burkinabè a participé. Roch Kaboré avait souhaité que des efforts renforcés soient faits dans la région, explique le directeur du CDCS. « C’est donc le motif de ma visite qui porte sur deux objectifs notamment celui de renforcer l’aide d’urgence avec des programmes à effets rapides, d’une part, pour appuyer l’action de l’Etat, d’autre part, au profit des populations du Burkina Faso comme d’ailleurs, des populations hôtes comme des populations déplacées ».

Le directeur du centre de crise et de soutien auprès du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, Éric Chevallier

D’autres secteurs en plus de la sécurité seront touchés

C’est pourquoi, souligne-t-il, ces 13 millions d’euros (plus de 8 milliards de FCFA) ont été engagés dont un million d’euro, soit plus de 655 millions de FCFA, servira à soutenir le domaine de la sécurité. « Ce qui, je l’espère, contribuera à renforcer les capacités opérationnelles des troupes sur le terrain et les moyens de lutte ». En plus de la sécurité, la somme octroyée servira également, selon lui, à financer un certain nombre de programmes notamment dans la santé, le relèvement socio-économique d’appui aux jeunes et aux femmes, en éducation d’urgence, eau, etc. « Mais encore une fois, pas dans une perspective lointaine mais d’être dans l’action rapide, parce que c’est de cela que les populations ont besoin ».

L’ambassadeur de France au Burkina Faso, Luc Hallade

Après avoir décliné le bilan de son séjour au Burkina Faso, Éric Chevallier a tenu à remercier les autorités politiques à commencer par le chef du gouvernement, Christophe Dabiré, qui lui a accordé une "longue" audience pendant laquelle, il a pu écouter les priorités qu’il connaissait déjà et qu’il a entendues encore. Sans oublier les autorités locales des régions dans lesquelles, il a effectué des déplacements notamment à Dori et à Kaya. Des déplacements qui, selon lui, lui ont permis d’échanger avec les acteurs et de voir l’extraordinaire générosité des populations burkinabè qui ont su accueillir plus d’un million de déplacés internes.

Pour terminer, c’est l’ambassadeur de France, Luc Hallade, qui a pris la parole pour préciser que la réalisation de ce grand travail se fera avec l’ensemble de leurs partenaires comme l’AFD, l’ambassade de France, l’Union européenne et d’autres ONGs sur le terrain et d’autres pays partenaires.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération : La fête de l’Europe célébrée à Ouagadougou
Diplomatie : L’ambassadeur du royaume d’Arabie saoudite fait ses adieux au Burkina Faso
Burkina-Côte d’Ivoire : Zéphirin Diabré chez Alassane Ouattara
Banque Ouest-africaine de Développement : Le président du Faso sollicité pour être le porte-voix de l’institution
Candidature au poste de secrétaire exécutif de l’OTICE : Dr Lassina Zerbo venu solliciter l’appui du corps diplomatique à Génève
Agriculture : La FAO et la CEDEAO analysent les pratiques agricoles
Développement : Le démarrage du second Compact attendu en août 2022, selon le patron du MCC au Burkina, Michael Simsik
Urgences sanitaire et humanitaire : Les Etats-Unis d’Amérique font don d’un hôpital mobile au Burkina Faso
Burkina Faso : La Suisse lance un nouveau programme de coopération 2021-2025
Coopération : L’Agence française de développement (AFD) finance deux projets à plus de 35 milliards de F CFA au Burkina
Intégration africaine : Le ministre Maxime Koné dans la dynamique d’une collaboration efficace avec les organisations interafricaines au Burkina
Coopération : La France débloque une enveloppe financière d’urgence de plus de 8 milliards de FCFA pour le Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés