Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Mesure de gratuité des soins au Burkina : Save the children international plaide pour l’amélioration des allocations budgétaires

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 15 avril 2021 à 15h55min
Mesure de gratuité des soins au Burkina : Save the children international plaide pour l’amélioration des allocations budgétaires

Save the children international Burkina a initié, ce jeudi 15 avril 2021 à Ouagadougou, un atelier d’information et de plaidoyer sur la nécessité d’amélioration du système d’accès aux soins de santé pour les femmes enceintes et les enfants de 0 à 5 ans.

Ce présent atelier fait suite à un projet d’amélioration de la santé maternelle et infantile (PASMI) mis en œuvre dans la région sanitaire des Cascades. Cette initiative développée par Save the Children international Burkina en partenariat avec Glaxo Smith Kline durant la période 2019-2020, voulait spécifiquement contribuer au renforcement du système de santé à travers l’amélioration de la disponibilité des 25 médicaments traceurs dans les formations sanitaires périphériques de ladite région. A l’image de l’ensemble des études qui sont produites sur la gratuité des soins, le projet PASMI a mis à nu un certain nombre de défis à relever si l’on veut que la gratuité des soins produise tous ses effets au bénéfice des enfants et des femmes.

L’un des défis qui reviennent dans pratiquement toutes les études, selon Hubert Ouédraogo, communicateur à Save the Children international Burkina, c’est la faiblesse des ressources financières allouées à la mesure de gratuité. C’est pourquoi, en ce jour 15 avril 2021, l’ONG de défense des droits des enfants, qui était aux avant-postes de la conduite du plaidoyer « ma voix la santé des enfants », lance un appel aux autorités pour la prise de mesures pour sauver la mise en œuvre de la mesure de gratuité des soins, à travers ce présent atelier.

Le projet PASMI est une réponse à l’accès aux médicaments dans la région des Cascades, selon Hubert Ouédraogo, communicateur à Save the Children

Améliorer le financement de la politique de gratuité des soins

M. Ouédraogo a ainsi exhorté l’ensemble des décideurs d’améliorer le financement de la politique de gratuité des soins pour permettre aux différents centres de santé de pouvoir fonctionner normalement. Au nombre des contraintes qui empêchent l’opérationnalisation de la mesure de gratuité, il a, entre autres, relevé les pénuries récurrentes de médicaments et de consommables ; l’augmentation des taux de rupture au niveau national, et les difficultés financières des comités de gestion des centres de santé.

Photo de famille

Hubert Ouédraogo, par ailleurs le représentant du directeur pays de Save the Children international Burkina à l’atelier, a saisi l’opportunité pour demander aux autorités d’intégrer à long terme la politique de gratuité des soins dans la loi portant Régime d’assurance maladie universelle. Cela permettra aux personnes vulnérables de pouvoir continuer à jouir des meilleurs services de santé, selon lui. Notons que le présent atelier connait la participation de parlementaires. Pour M. Ouédraogo, ce choix n’est pas anodin. « Un parlementaire qui participe à cet atelier saura défendre la ligne santé quand on va demander de rectifier le budget national pour pouvoir renforcer certaines lignes », a-t-il justifié.

Les acquis du projet PASMI

De son côté, le chef de projet PASMI, Dr Drissa Derra, a articulé son intervention sur les activités qui ont été mises en œuvre pour pallier les ruptures observées en médicaments essentiellement génériques (MEG) dans la région des Cascades lors de la mise en œuvre de projet de gratuité des soins. Selon lui, des agents des dépôts de MEG ont été outillés en suivi de stocks et de transport de médicaments. Egalement, des dépôts MEG ont été construits conformément aux normes de bonne pratique en matière de stockage de médicaments.

Dr Idrissa Derra expliquant les réalisations du projet PASMI

Concernant ce volet, six dépôts MEG ont été réfectionnés sur l’ensemble des trois districts sanitaires de la région des Cascades, foi de Dr Derra. En plus de cela, des outils de gestion de stocks ont été mis à la disposition de ces formations sanitaires pour, dit-il, « pouvoir suivre au jour le jour le stock de MEG disponible ». En termes de performance, le projet PASMI après deux années de mise en œuvre a permis de toucher 45 802 enfants de moins de 5 ans et 31 361 femmes enceintes et femmes allaitantes, 430 membres des comités de gestions, 202 gérants de dépôts de médicaments génériques et 100 groupements féminins.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Colonel-major Pierre Tiendrébéogo, premier DG de l’ONI : « Les exigences de la technique ne sont pas toujours en synergie avec les contraintes financières »
Ministère en charge de la Femme : Les organisations syndicales dénoncent au Premier ministre la « dégradation du climat social »
Éducation : Le personnel du Lycée Philippe Zinda Kaboré manifeste ce 10 mai 2021
Religions : Le chrétien face aux sectes et aux sociétés ésotériques
UEMOA : Le président de la commission et ses sept commissaires prennent fonction
Burkina Faso : Des associations formées sur la promotion du don de sang
Affaire de Pazani : Selon le ministre Clément Sawadogo, le propriétaire légal a cédé volontairement son terrain
Affaire "mosquée de Panzani" : L’Union des jeunes avocats dénonce une remise en cause du principe de laïcité de l’Etat
Ziniaré : La campagne de souscription aux parcelles de la cité des forces vives ouverte du 10 au 16 mai 2021
Litige à Panzani : Les avocats exigent l’exécution « stricte des décisions de justice rendues contre l’Etat »
Bitumage de la route Dori-Gorom Gorom : Les travaux avancent malgré les difficultés sécuritaires
Lassané Savadogo, DG de la CNSS, à propos des cotisations sociales : « Nous disposons des prérogatives de la puissance publique pour contraindre l’employeur qui n’est pas en règle »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés