Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Ministère de la Femme : Les syndicats manifestent leur opposition à la nomination de la secrétaire générale

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 15 avril 2021 à 23h10min
Ministère de la Femme : Les syndicats manifestent leur opposition à la nomination de la secrétaire générale

Les syndicats du ministère de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire sont opposés à la nomination de Faty Ouédraogo/Zizien, nouvellement admise à la retraite, au poste de secrétaire général du ministère. Pour Juste Koumara Logobana et ses camarades, il s’agit d’une violation des textes régissant la fonction publique. Ils l’ont fait savoir ce jeudi 15 avril 2021 au cours d’une conférence de presse.

Le torchon brûle entre la Ministre Laurence Ilboudo/Marchal et le consortium de syndicats de son département. Dans la matinée de ce jeudi 15 avril 2021, ils ont dit tout leur mécontentement au cours d’une rencontre avec la presse. A cet effet, Juste Koumara Logobana, secrétaire général du Syndicat des travailleurs de l’action sociale (SYNTAS), était en compagnie de Ludovic Achille Tiemtoré du Syndicat autonome du personnel de l’Action sociale (SYNAPAS) et de Tidiani Sawadogo du Comité de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B).

Ce qui envenime les relations entre les syndicats et les responsables du ministère est la nomination de Faty Ouédraogo/Zizien au poste de secrétaire général du département ministériel alors qu’elle venait d’être admise à la retraite. « Nous nous insurgeons contre la violation manifeste des textes par l’autorité », a indiqué Juste K. Logobana. Pour les syndicalistes, il existe au sein de l’administration publique des compétences avérées toujours en activité capables d’assurer les fonctions de secrétaire général du ministère.

Juste K. Logobana, Secrétaire général du SYNTAS

Pour les conférenciers, les faits sont encore plus graves parce que la nomination s’apparente plus à un contrat paraphé avec la néo-retraitée pour rester à ce poste. « Dans la réponse à notre correspondance adressée à l’autorité, elle nous a fait savoir qu’elle n’était pas au courant qu’il s’agissait d’une réquisition et nous a dit de nous référer au ministre de la Fonction publique et au Secrétaire général du gouvernement pour avoir les actes de réquisition que nous lui avons demandés », a révélé Achille Ludovic Tiemtoré du SYNAPAS .

Dénoncer une caporalisation du ministère

Pour les syndicats, la nomination de la secrétaire générale est la partie visible de l’iceberg caractérisée par « une caporalisation du ministère par Laurence Ilboudo/Marchal ». Ils ont dénoncé des coupures abusives sur les salaires pour fait de grève, l’écriture unilatérale des référentiels sans l’implication des syndicats, la non prise en compte des observations des syndicats dans l’élaboration du Statut particulier du ministère, le tout couronné par une absence de dialogue.

Vue des journalistes à la conférence

Juste K. Logobana et ses camarades ont aussi dénoncé des affectations arbitraires prises récemment par la secrétaire générale à l’encontre de leurs militants. « Après sa prise de service le 8 avril 2021, nos militants ont reçu des affectations le 13 avril pour nécessité de service. Cela est grave », s’est exclamé Achille Ludovic Tiemtoré.

Ensemble, ils ont appelé les travailleurs du ministère à rejeter tous les actes administratifs pris par la secrétaire générale à commencer par les affectations.
C’est visiblement un bras de fer qui est engagé entre Laurence Ilboudo/Marchal et les syndicats de son ministère. Combien de temps cela durera ? Quel impact négatif cela aura sur les populations cibles du ministère ? Difficile d’y répondre…

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 15 avril à 14:15, par Mogo En réponse à : Ministère de la Femme : Les syndicats manifestent leur opposition à la nomination de la secrétaire générale

    Je pense que nos autorités doivent intervenir car on n’a pas besoin d’une nouvelle crise dans ce pays. J’interpelle le Président du Faso et le Premier Ministre. Pourquoi s’entêter à cautionner ce qui ne devrait pas l’être ? Si cette dame est partie à la retraite, pourquoi vouloir la maintenir ? N’y a-t-il pas de compétences au sein du ministère ou au Burkina Faso ? Et si cette dernière n’était plus de ce monde ? (Je touche du bois). On allait réveiller le cadavre pour être SG ? Vous voyez, ne jetons pas l’huile sur le feu. Paix et sécurité au Burkina Faso

    Répondre à ce message

    • Le 15 avril à 19:30, par Teeltaaba En réponse à : Ministère de la Femme : Les syndicats manifestent leur opposition à la nomination de la secrétaire générale

      À mon avis les postes issues de nominations ne doivent pas être la chasse gardée des fonctionnaires, et plus pas ceux en activité.
      Des travailleurs issus du privés peuvent également être sollicités pour occuper ce genre de poste.
      Pourquoi vouloir en faire l’affaire des simples fonctionnaires en activité.
      Un opérateur économique peut être nommé à un poste politique car quoi qu’on dise les nominations sont avant tout politique. On travaille avec la personne qui peut aider à obtenir de bons résultats.
      Faites pardon car nous ne voulons pas de l’an discrimination dans ce pays. Surtout pour des syndicalistes où on peut être secrétaire général de centrale syndicale étant à la retraite et même à vie et cela n’en est pas un problème pour la bonne marche du syndicalisme.

      Répondre à ce message

    • Le 16 avril à 03:48, par Tassé En réponse à : Ministère de la Femme : Les syndicats manifestent leur opposition à la nomination de la secrétaire générale

      Salut chers ’’syndicalistes’’
      Mon argumentation va se faire quelques petits points :
      1) Dans ce pays, on a assisté à des nominations de ministres alors que ces derniers n’avaient aucun No Mle. ni de la fonction publique ni du privé, seulement parcequ’ils sont burkinabé et pouvaient apporter leur pierre à l’édifice nationale ;
      2) dans ce meme pays on a vu des 1ers ministres qui n’avaient jamais travaillé au pays, ni dans une organisation au nom du pays, et cela est très récent ;
      3)Enfin dans dans notre chère patrie, nous connaissons des ministres qui ont bossé (peut-etre) qui continuent de bosser pendant qu’ils étaient admis à la retraite ;
      La question que je me pose est la suivante : Quel est le syndicat ou cette coalition ou organisation qui s’est déjà insurgé contre ce que je viens d’énumérer plus haut ? (il est possible que je ne sois pas informé)
      Ce que je peux dire c’est que Cette revendication/insurrection de la coalition est malhonnête et mal placée.
      S’il s’était agi de faire barrière à des ’’affectations arbitraires’’, la lutte pourrait etre menée. Mais de là à dire que c’est quelqu’un qui vient d’être admis à la retraite donc pouvant plus occuper une telle fonction, s’il vous plait sortez nous les arguments de droits qui fondent votre argumentation.
      Luttez contre les formes d’affectations de personnes génantes pour la marche d’une machine plutôt qu’autre.
      J’etais de passge.
      Asta la victoria, Siempre !

      Répondre à ce message

    • Le 16 avril à 12:41, par ARMAND En réponse à : Ministère de la Femme : Les syndicats manifestent leur opposition à la nomination de la secrétaire générale

      Mogo ne suivez pas les syndicalistes jaloux et égarés. Le chef de l’État devrait être à la retraite . Son ministre a plus 75 ans. Le directeur de CNSS aussi est un retraité. Ceux qui sont sortis se plaindre ne sont pas dans le plan du travail de la ministre. Depuis quand faut il nommé un collaborateur avec la caution du syndicat ?

      Répondre à ce message

  • Le 15 avril à 14:15, par karim En réponse à : Ministère de la Femme : Les syndicats manifestent leur opposition à la nomination de la secrétaire générale

    Nous sommes derrière les syndicats.Les hommes passent mais les institutions restent et elle même Marie Laurence IlBOUDO va un jour quitter ce ministère.
    Donc arrêtez ça pendant qu’il est temps !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril à 15:18, par zongo Boubacar En réponse à : Ministère de la Femme : Les syndicats manifestent leur opposition à la nomination de la secrétaire générale

    Je pense que le Président du Faso doit prendre une décision pour annuler cette nomination. Quelqu’un qui est admis à la retraite on signe un contrat encore pour lui donner un gros salaire or il y a des cadres au ministère qui peuvent assumer cette fonction avec leur salaire servi par l’Etat. Non seulement cette dame va bénéficier de sa pension de retraité, mais aussi de son salaire de nouvelle SG, puisque c’est un contrat de prestation qu’elle a signé avec l’Etat. Pendant ce temps on note un contingentement au niveau des recrutement par l’Etat ; Pendant ce temps l’Etat n’a pas les moyens pour prendre en charge les orphelins et enfants vulnérables ; pendant ce temps on cherche des moyens pour la gestion des crises sanitaires et sécuritaires ; Pendant ce temps nombreux, nombreux sont les jeunes qui cherche de l’emploi ; Pendant ce temps le gouvernement trouve l’argent pour payer un gros salaire inutile. Quel gaspillage des ressources du peuple du Burkina.
    Aussi une qui est admis à a retraite est mis à la disposition de la CARFO. Mais la dame a été nommé avec le même numéro matricule qu’elle avait quant elle était à la fonction publique. Cela s’apparente à de la fraude.
    Je soutiens totalement les Syndicats de ce ministère. Ils ont fait du bon travail en dénonçant cette situation.

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril à 17:46, par Sacksida En réponse à : Ministère de la Femme : Les syndicats manifestent leur opposition à la nomination de la secrétaire générale

    Je pense que cette nomination est lamentable et releve de la politique politicienne ; de surcroit une insulte grave aux cadres de ce ministere. Quand la Ministre de la femme actuelle elle meme son niveau et sa competence est sujete a caution ; l’on ne peut bien sur qu’assister a de telles betises. La vieille est a la limite d’age et en retraite alors qu’elle parte ; et si l’on veut la maintenir en activite que cette retraitee cree une association pour accompagner sa soeur ministre dans ses activites. Des milliers d’indispensables sont enteres dans les cimetieres. Arretez de telles conneries dans notre administration. Je pleure mon Burkina Faso. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril à 18:14, par Raph En réponse à : Ministère de la Femme : Les syndicats manifestent leur opposition à la nomination de la secrétaire générale

    Pour une fois, je suis d’accord avec une lutte syndicale ! Courage à vous les gars, ne baissez surtout pas les bras et durcissez le ton de plus en plus jusqu’à ce que cette nomination soit annulée !
    Peace to y’all !

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril à 20:00, par Jean MOULIN En réponse à : Ministère de la Femme : Les syndicats manifestent leur opposition à la nomination de la secrétaire générale

    Il existe un âge pour accéder et sortir de l’administration publique comme privée.

    Les nominations de personnes admises à la retraite est incompréhensible. Les autorités actuelles ont eu la chance d’être promues jeunes et aujourd’hui au perchoir, elles promeuvent des retraités comme si des compétences manquent dans ce pays.

    Vous, retraités qui faites des pieds et des mains pour être nommés, je vous invite à prendre connaissance de l’article 182 de la loi 081. La solde vous attend le moment venu car un contrat ne peut l’emporter sur le droit positif (confère conditions de validité des contrats prévues dans le code civil).

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril à 22:26, par Paco En réponse à : Ministère de la Femme : Les syndicats manifestent leur opposition à la nomination de la secrétaire générale

    Une petite étincelle et tout s’embrase ! Il faut que le gouvernement prenne au sérieux cette affaire de SG admise à la retraite, dit-on. Si cela est avéré, quels textes permettent de la maintenir à son poste ? N’ya t-il pas sur plus de 200000 fonctionnaires en activité, un seul capable de la remplacer à ce poste de SG. Vivement que la ministre de l’action sociale ou de la fonction publique nous éclairent via les média, question de nous rassurer qu’il n’y a pas abus de pouvoir, népotisme, clientélisme...Sinon en l’état actuel des choses, les syndicats ont le droit et le devoir de s’insurger contre cette pratique innommable de la ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 10:10, par hampathe En réponse à : Ministère de la Femme : Les syndicats manifestent leur opposition à la nomination de la secrétaire générale

    Une seule question : est-ce légal de nommer un fonctionnaire à la retraite comme sécrétaire général ?
    Si non, que les syndicats amènent l’affaire en justice et on sera tous édifiés.
    Ils se plaignent aussi de l’affectation de leurs militants. La ministre devra donc affecter seulement les agents qui ne sont pas syndiqués !
    Je crois que l’incivisme a atteint son paroxysme eu Faso où un groupe, parce qu’il a les moyens de pression veut remettre en cause le fonctionnement de l’administration.
    A l’allure où on va, les syndicats demanderont à siéger en conseil de ministres !

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 10:48, par Gohoga En réponse à : Ministère de la Femme : Les syndicats manifestent leur opposition à la nomination de la secrétaire générale

    Messieurs les syndicats quel texte interdit de nommer un retraité comme SG ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 12:06, par Jean MOULIN En réponse à : Ministère de la Femme : Les syndicats manifestent leur opposition à la nomination de la secrétaire générale

    Je ne suis ni politique ni syndicaliste.
    Je colle ici l’alinéa 1 de l’article 182 de la loi 081 portant statut général de la fonction publique d’État " sous réserve de réquisition, les services effectués dans l’administration après la limite d’âge ne donnent droit ni à rémunération, ni droit à pension".
    Ces retraités qui traînent toujours dans la fonction publique et qui sont nommés font ils le travail cadeau ? Avec l’esprit actuel au Burkina Faso, je ne crois pas qu’ils font cela cadeau.

    APPRENONS À RESPECTER LES TEXTES QUE NOUS MÊME NOUS NOUS SOMMES ÉDICTÉS.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril à 18:48, par jeunedame seret En réponse à : Ministère de la Femme : Les syndicats manifestent leur opposition à la nomination de la secrétaire générale

    Un caprice de femme qui justifie et exacerbe l’esprit des longs règnes inutiles au Faso Messieurs les syndicalistes, faut pas céder ; c’est une atteinte à la personnalité ; violez-la ; car elle viole la loi.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Colonel-major Pierre Tiendrébéogo, premier DG de l’ONI : « Les exigences de la technique ne sont pas toujours en synergie avec les contraintes financières »
Ministère en charge de la Femme : Les organisations syndicales dénoncent au Premier ministre la « dégradation du climat social »
Éducation : Le personnel du Lycée Philippe Zinda Kaboré manifeste ce 10 mai 2021
Religions : Le chrétien face aux sectes et aux sociétés ésotériques
UEMOA : Le président de la commission et ses sept commissaires prennent fonction
Burkina Faso : Des associations formées sur la promotion du don de sang
Affaire de Pazani : Selon le ministre Clément Sawadogo, le propriétaire légal a cédé volontairement son terrain
Affaire "mosquée de Panzani" : L’Union des jeunes avocats dénonce une remise en cause du principe de laïcité de l’Etat
Ziniaré : La campagne de souscription aux parcelles de la cité des forces vives ouverte du 10 au 16 mai 2021
Litige à Panzani : Les avocats exigent l’exécution « stricte des décisions de justice rendues contre l’Etat »
Bitumage de la route Dori-Gorom Gorom : Les travaux avancent malgré les difficultés sécuritaires
Lassané Savadogo, DG de la CNSS, à propos des cotisations sociales : « Nous disposons des prérogatives de la puissance publique pour contraindre l’employeur qui n’est pas en règle »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés