Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Santé : Le RAME conduit deux études sur la couverture sanitaire universelle au Burkina

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 13 avril 2021 à 22h00min
Santé : Le RAME conduit deux études sur la couverture sanitaire universelle au Burkina

Ce mardi 13 avril 2021 s’est tenu, à Ouagadougou, un atelier de présentation des résultats de deux importantes études sur la couverture sanitaire universelle conduites par le RAME (Réseau accès aux médicaments essentiels). La cérémonie d’ouverture de l’atelier a été présidée par Dr Pierre Yaméogo, secrétaire technique de la couverture sanitaire universelle.

Le Réseau accès aux médicaments essentiels (RAME) entend apporter sa contribution à la mise en œuvre de la Couverture sanitaire universelle (CSU) au Burkina Faso. Pour ce faire, il met en œuvre, avec l’accompagnement financier de l’USAID via l’ONG américaine R4D, le projet « Création d’un mouvement social en faveur de la CSU au Burkina Faso ». C’est dans le cadre de ce projet que le RAME a commandité deux études : « L’analyse socio-anthropologique sur la représentation de la santé, les moyens pour la sauvegarder ou la restaurer et la responsabilité des acteurs » et « l’Analyse des goulots d’étranglement entravant la mise en œuvre efficace de la couverture santé universelle au Burkina Faso ».

Une vue des participants.

Des consultants ont été recrutés et ont conduit ces études dont les résultats seront examinés au cours de cet atelier par des acteurs avertis de la question de la couverture sanitaire universelle. L’examen des rapports d’études devraient également permettre à l’ensemble des acteurs de s’approprier les résultats et d’améliorer le contenu des analyses conduites.

Simon Kaboré, directeur exécutif régional du RAME.

« Nous avons initié ces deux études dans le cadre d’une dynamique de création d’un mouvement social en faveur de la CSU parce que nous avons senti à un moment qu’il y a d’énormes problèmes rencontrés par les populations pour accéder aux services de santé. Mais les évolutions en termes de solutions trainent beaucoup. Et nous pensons que c’est parce que les populations ne s’engagent pas assez pour pousser les autorités, ne revendiquent pas que les politiques n’avancent pas suffisamment. Nous nous sommes dit qu’il faut qu’on amène les populations à s’impliquer davantage, à interroger, à interpeller, que ce soit leurs élus dans les communes, leurs ministres, leurs députés, pour qu’on puisse aller plus vite en termes de résolution des problèmes de santé », explique Simon Kaboré, directeur exécutif régional du RAME.

Photo de famille.

Et M. Kaboré d’ajouter que pour que l’atteinte de la couverture sanitaire universelle au Burkina Faso passe non seulement par l’engagement politique mais également par l’engagement des communautés. « C’est pourquoi, il était nécessaire de comprendre les représentations sociales de la santé auprès de nos communautés et déterminer les mécanismes de sauvegarde de la santé à travers ces études », a -t-il indiqué.

Des propos partagés par Dr Pierre Yaméogo secrétaire technique chargé de la couverture sanitaire universelle, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de l’atelier. « Nous avons un besoin crucial de l’engagement de tous les acteurs, surtout des communautés locales. En l’occurrence, nous devons travailler main dans la main de telle sorte à ce que nous puissions avoir une participation et une implication communautaire dans la mise en œuvre des différentes activités. C’est en sens que j’ose espérer que le mouvement social en faveur de la CSU initié par l’ONG RAME offrira une grande opportunité pour tous les acteurs de la communauté au Burkina Faso », a laissé entendre Dr Yaméogo, qui ne manque pas de saluer l’initiative du RAME.

Dr Pierre Yaméogo, secrétaire technique chargé de la couverture sanitaire universelle.

La suite du processus prévoit que les résultats des études conduites par le RAME, permettent de définir des messages clés et des canaux de communication pour mieux réussir la mobilisation communautaire et soutenir la marche du Burkina Faso vers la couverture sanitaire universelle.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Des médecins se forment en médecine de catastrophe
Célébration du 11-Décembre : La LONAB finance la construction de deux centres de santé dans la région du Plateau central
CERCLE : L’école des Pères jésuites du Burkina qui forge l’admiration de tous
Cathédrale Notre-Dame de Lourdes de Bobo-Dioulasso : La communauté catholique rend grâce à Dieu pour la réhabilitation de l’édifice
Journée internationale du vivre-ensemble en paix : Le Burkina ausculte la situation nationale, à la quête d’une réconciliation nationale
Transports au Burkina : Premier congrès ordinaire de la faîtière unique des transporteurs routiers qui marque un nouveau départ
Crise à la Communauté musulmane du Burkina : Ablassé Ouédraogo dénonce une "Politisation et tentative de récupération politique par le pouvoir"
Vivre-ensemble en paix : Malgré les difficultés, les déplacés de Pazani ont une cohabitation modèle
Burkina Faso : Un centre de médecine physique et de réadaptation pour la prise en charge des personnes victimes de handicap
Symposium scientifique international : La 3e édition se penche sur la gestion durable des terres
Bobo-Dioulasso : Des élèves sensibilisés sur la nouvelle réforme éducative
Réfection de la route Sakoinsé-Koudougou : Le ministre des Infrastructures s’imprègne de l’état d’avancement des travaux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés