Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Période de canicule : L’expert en froid Madi Sakandé donne des conseils pour bien choisir et entretenir son réfrigérateur ou son climatiseur

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 13 avril 2021 à 22h55min
Période de canicule : L’expert en froid Madi Sakandé donne des conseils pour bien choisir et entretenir son réfrigérateur ou son climatiseur

Pour répondre à vos inquiétudes sur la bonne utilisation de vos réfrigérateurs et de vos climatiseurs en cette période de forte chaleur, nous sommes allés à la rencontre d’un expert en la matière, Madi Sakandé, qui a déjà fait ses preuves au niveau international et dans son pays natal, le Burkina Faso. Il nous donne tous les détails sur le choix, l’installation et l’entretien de vos réfrigérateurs et climatiseurs dans cette interview qu’il accorde au journal Lefaso.net.

Lefaso.net : Qui est Madi Sakandé ?

Madi Sakandé : Je suis membre de la diaspora burkinabè résidant en Italie depuis un quart de siècle, marié et père de deux enfants. Je suis un entrepreneur dans le domaine du froid avec une entreprise dénommée « New Cold System » existant en Italie depuis 2010 et au Burkina Faso depuis 2018. En plus de ces différentes activités, je suis consultant pour certaines institutions des Nations Unies dans le domaine du froid en lien avec la lutte contre les changements climatiques basée sur le protocole de Montréal, son amendement de Kigali et le protocole de Kyoto. Des accords multilatéraux qui sont basés sur les questions liées à l’environnement à travers la protection de la couche d’ozone et la réduction des gaz à effet de serre. Enfin, je suis également formateur dans le domaine du froid et je suis l’un des cinq experts mondiaux qui travaillent dans le pool du PNUE dans le cadre d’un programme de la certification des techniciens dans le domaine du froid au monde.

Vous êtes un expert en froid pour de nombreuses institutions burkinabè, italiennes et internationales qui font appel à vos compétences. Comment vous êtes parvenu à vous hisser à ce niveau ?

(Rire) Oui, pour les institutions italiennes et onusiennes. Je suis dans le domaine du froid depuis maintenant une vingtaine d’années. L’aventure a débuté depuis mon intégration dans une entreprise évoluant dans ce domaine. Une entreprise dans laquelle j’ai eu l’opportunité d’approfondir mes connaissances dans le froid à travers un institut de formation réputé en Europe en matière de froid appelé "Centro Studi Galileo". Et comme l’institut était un des partenaires des institutions internationales, j’ai été la personne de référence pour toutes les activités du monde francophone. Ce qui a été le début d’une collaboration tripartite avec des agences du Système des Nations Unies comme le PNUE et l’ONUDI.

De collaboration en collaboration, je suis devenu un expert et consultant international sur les projets de ces agences en Afrique. Avec elles, nous avons réalisé plusieurs projets dans ce sens et actuellement, je suis sur trois projets en Afrique du Nord. Des projets dans lesquels j’interviens en tant qu’expert et consultant. Je coordonne les travaux de ces projets en portant ma vision dans l’évolution de la technologie mondiale et pour celle des institutions internationales. Et je suis également chargé de coacher les acteurs nationaux en actualisant leur outillage et le cadre législatif. C’est pourquoi nous travaillons successivement avec les juristes afin de pouvoir créer une loi qui favorisera la réglementation du froid. Ce qui est déjà fait en Tunisie.

Pour de nombreux Burkinabè, la période de chaleur représente un véritable défi en matière de conservation des aliments. Les réfrigérateurs et les climatiseurs faisant partie des éléments les plus indispensables, comment bien les choisir ?
Dans le cas du Burkina Faso, il faut privilégier les climatiseurs à "inverter", parce que ce sont des systèmes qui ne consomment pas beaucoup d’énergie, ce qui vous permettra d’économiser. Pour ceux qui veulent faire un nouveau montage, il faut demander au technicien de monter le climatiseur de telle sorte que la partie extérieure (c’est-à-dire le moteur) ne soit pas exposée au soleil.

Il ne faut pas non plus le mettre entre deux murs car on empêche ainsi l’air qui sort du moteur de circuler librement. Le climatiseur ne doit pas être installé à l’Est ni à l’Ouest pour ne pas l’exposer au soleil. Dans le cas où vous êtes contraints de le mettre à l’Est ou à l’Ouest, faites une petite toiture pour le protéger du soleil. Je ne dis pas de le mettre dans un trou, mais de le couvrir afin qu’il ne soit pas exposé au soleil, parce que, lorsqu’il est exposé au soleil, il consomme beaucoup plus d’énergie et ne produit pas plus de fraicheur.

Madi Sakandé propose de privilégier les appareils avec les marques A++

Pour d’autres appareils comme le réfrigérateur, il faut éloigner également l’appareil de toute source de chaleur. C’est-à-dire ne pas le coller au mur. Il faut l’éloigner d’au moins 10 centimètres du mur. Il ne faut pas également le déposer dans la cuisine, ni à côté d’un four. Si la maison est plus grande, mettez votre frigo dans la salle à manger ou dans un lieu où il y a plus de fraicheur.

Concernant l’entretien de l’intérieur d’un frigo, lorsque qu’il y a beaucoup de glace sur la paroi, dégivrez-le. Car lorsqu’il y a beaucoup de glace à l’intérieur du réfrigérateur, l’appareil ne donne plus, au contraire il consomme plus d’électricité. Ce qui est conseillé de faire, c’est de le débrancher du courant électrique, d’ouvrir la porte du congélateur et de la laisser ouverte pendant une vingtaine de minutes. Et lorsque vous remarquez que la glace commerce à se décoller de la paroi, vous l’enlevez et vous nettoyez le frigo avec de l’eau citronnée. Ensuite, vous pourrez le remettre en marche. Cela vous permet d’économiser beaucoup d’énergie et de maintenir les produits en bonne qualité.

Pour les anciens climatiseurs déjà installés, il faut appeler un technicien frigoriste pour faire le nettoyage, parce que c’est très important. Et il faut le faire au moins une ou deux fois par an. Nettoyez vos climatiseurs parce que la poussière peut fermer le passage de l’air et le système ne fonctionnera plus de façon adéquate, ce qui fait que l’appareil consommera plus d’énergie entrainant des factures salées de la SONABEL. Mais si le climatiseur est bien nettoyé, cela vous permet d’avoir plus de fraicheur et il consommera moins.

Qu’est-ce qu’il faut privilégier pour l’achat d’un réfrigérateur ou d’un climatiseur ?

Les climatiseurs à "inverter" sont à privilégier, parce qu’ils consomment moins d’énergie. C’est également le même choix qu’il faut faire pour l’achat d’un réfrigérateur. Il faut regarder les réfrigérateurs ou c’est marqué "A+++"... Plus vous avez de "+", plus l’appareil est performant en termes d’efficacité énergétique. C’est-à-dire que l’appareil consomme moins et produit plus de fraicheur. Et bien sûr cela dépendra aussi de comment vous allez l’utiliser, parce que, si vous le collez au mur ou si vous le mettez dans la cuisine, vous risquez de consommer plus d’énergie. Il faut donc savoir choisir et savoir utiliser.

Mais que dites-vous des appareils "France au-revoir" ?

Que voulez-vous ? Quand vous ramassez des ordures, vous prenez ce que vous avez. Parce que les « au-revoir la France », comme vous les appelez, ne sont que des ordures. Ce sont des appareils jetés que les gens ramènent ici. Il est donc difficile de conseiller une personne qui achète ce genre d’appareils, parce qu’il n’y a pas de critères techniques pour son choix. Ce sont des appareils qui sont souvent obsolètes et qui n’entrent pas dans les critères d’efficacité énergétique de "A+" évoqués plus haut. Néanmoins, comme l’achat est souvent lié à la disponibilité financière, je suggère de vérifier que les portes se ferment bien et que les joints sont encore en bon état. Pour l’entretien, on suit les mêmes indications données plus haut.

Dans un pays où l’offre énergétique laisse parfois à désirer, les réfrigérateurs solaires sont-ils la meilleure solution ?

Bien sûr ! Quand on voit toutes les coupures et les pannes récurrentes que les gens vivent chaque jour avec l’énergie conventionnelle, le solaire est forcément une solution. Là, au moins, c’est quelque chose que nous avons chez nous en abondance. Il suffit d’avoir des plaques solaires et des batteries de bonne qualité et le problème est résolu. Raison pour laquelle New Cold System propose des chambres froides solaires pour les activités de l’agroalimentaire (poissonneries, boucheries, restaurants, bars, hôtels, fermes avicoles, …).

Interview réalisée par Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Litige à Panzani : Les avocats exigent l’exécution « stricte des décisions de justice rendues contre l’Etat »
Affaire de Pazani : Selon le ministre Clément Sawadogo, le propriétaire légal a cédé volontairement son terrain
Lassané Savadogo, DG de la CNSS, à propos des cotisations sociales : « Nous disposons des prérogatives de la puissance publique pour contraindre l’employeur qui n’est pas en règle »
Sécurité sociale : La CNSS vole au secours des chauffeurs via l’opération de contrôle de la carte d’affiliation
Alerte de sécurité de la Gendarmerie : Boukare SAWADOGO, alias Bouba dit Moega, activement recherché
Agriculture : Le Conseil national de sécurité alimentaire fait son bilan de 15 ans d’existence et s’interroge sur les nouvelles formes de vulnérabilité
Procédures financières et administratives : L’UNICEF renforce les capacités de ses partenaires
« Dans la situation actuelle, le vrai Ramadan, c’est d’aider les autres », dit le chef missionnaire d’Ahmadiyya au Burkina, Mahmood Nasir Saqib
Journée de l’Organisation pour la Sécurité Routière en Afrique de l’Ouest : Le message du ministre des Transports, Vincent Dabilgou
Sécurisation des zones pastorales du Burkina : Le défi majeur du ministère des Ressources animales et halieutiques
Poésie : Masque !
Droits fonciers des pasteurs et agropasteurs : Des acteurs judicaires renforcent leurs capacités en la matière
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés