Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Force conjointe du G5 Sahel : Des militaires accusés de viol et tentative de viol dont un cas sur une fille de 11 ans

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • lundi 5 avril 2021 à 23h00min
Force conjointe du G5 Sahel : Des militaires accusés de viol et tentative de viol dont un cas sur une fille de 11 ans

Dans un communiqué fait à Niamey datant du 3 avril 2021, la cellule de communication de la Force conjointe du G5 Sahel informe que la Force a pris connaissance d’allégations de violences contre les droits de l’Homme qui impliqueraient l’une de ses unités en opération. Il s’agit, selon le communiqué, du 8e bataillon de la Force, composé de Tchadiens et qui est déployé dans la zone des trois frontières. Selon les informations reçues, plusieurs cas auraient été relevés et porteraient sur des actes de viol et de tentative viol.

Suite à ces accusations, la Brigade prévôtale de la FC-G5S de Téra a été saisie. Il ressort de ses constatations que trois cas de viols seraient avérés, dont un cas sur une fille de 11 ans, et deux autres cas sur des femmes mariées en présence de leurs époux sous la menace d’arme à feu.

Une mission conduite par le Commandant du Fuseau Centre de la Force s’est alors rendue dans la localité de Téra en vue de prendre connaissance des faits et de rencontrer les autorités locales de Téra et le bataillon tchadien. Il a été noté, entre autres, que la fille victime de viol a été immédiatement prise en charge. Face à des faits d’une telle gravité, la FC-G5S, en lien avec les autorités nigériennes et tchadiennes a pris des mesures idoines. Il s’agit :

-  Du retrait immédiat des mis en cause des effectifs de la Force ;
-  Du rapatriement dans leurs pays d’origine ;
-  De l’initiation de sanctions disciplinaires ;
-  De l’ouverture d’une enquête pénale de concert avec les systèmes de justice pénale en vigueur (y compris coopération pénale judiciaire entre le Niger et le Tchad) ;

-  De la prise en compte immédiate des victimes, nonobstant les autres mécanismes qui accompagnent la Force ;
-  Du rappel formel de l’exigence de respect des droits humains et du devoir d’exemplarité des militaires de la Force, qui devra être fait par chaque commandant de bataillon aux militaires placés sous ses ordres.
La FC-G5S obéit à des règles strictes en la matière et dispose d’outils et de procédures internes destinés à prévenir et à réprimer ce type d’actes contraires aux simples valeurs sahéliennes.

Ce cadre institutionnel régional, conforme aux règles du droit international, vient renforcer chaque état membre du G5S, qui reste souverain pour décider des suites judiciaires à donner. Ainsi, une commission d’enquête a été érigée. Cette commission est chargée de mener toutes les investigations nécessaires sous le contrôle du procureur de la République, et de recueillir toutes les informations indispensables à la hiérarchie pour apprécier les événements survenus à Téra, afin que les coupables répondent de leurs actes et que des dispositions soient prises pour annihiler toute chance de reproduction de ce type d’actes. Enfin, la Force conjointe rassure qu’elle applique une politique de tolérance zéro en matière d’actes contraires aux droits de l’Homme, y compris les violences sexuelles sur le genre.

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Mali : Environ 300 militaires de la Force Barkhane mobilisés pour sécuriser un convoi de ravitaillement dans le nord
Recrudescence des attaques terroristes : L’État islamique au grand Sahara (EIGS) augmente son emprise au Liptako-Gourma
Attaque contre le village de Kodyel : L’Union européenne condamne fermement ces actes barbares
Recrudescence des attaques à l’Est : « Il pourrait y avoir un lien avec la mort d’Idriss Déby », selon Mahamoudou Savadogo, expert des questions d’extrémisme violent
Situation hebdomadaire des opérations de sécurisation : Huit terroristes neutralisés et du matériel récupéré
Région de l’Est : Deux VDP et plus d’une dizaine de civils tués à Kodyel
Opération Barkhane : Plusieurs terroristes neutralisés dans le Gourma
Insécurité : Le MPP appelle à un sursaut salvateur pour juguler le regain terroriste
Kompienga : Des journalistes occidentaux tués par leurs ravisseurs
Seno : Des attaques ont fait 20 morts dans plusieurs villages
Terrorisme : Interrogeons nos limites et tirons leçons du départ des soldats tchadiens de la zone des trois frontières
Opérations de sécurisation du territoire du 19 au 24 avril : Des terroristes neutralisés et plusieurs motos saisies
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés