Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un homme doit être assez grand pour admettre ses erreurs, assez intelligent pour apprendre de celles-ci et assez fort pour les corriger.» John C. Maxwell

Journée mondiale de la radio : Le Burkina célèbre la 10e édition en différé

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • jeudi 1er avril 2021 à 15h40min
Journée mondiale de la radio : Le Burkina célèbre la  10e édition en différé

Le Burkina commémore ce jeudi 1er avril 2021 à Ouagadougou, la 10e édition de la journée mondiale de la radio. Cette célébration coïncide aussi avec le 110e anniversaire de ce média. C’est une halte qui permettra aux acteurs de réfléchir pour savoir comment mieux adapter ce jeune média aux défis du moment.

Le 13 février, c’est la date retenue par l’UNESCO pour célébrer la journée mondiale de la radio. Cette année, elle est célébrée en différé au Burkina Faso. La commémoration du 10e anniversaire de la journée dédiée à la radio se tient sous le thème : « Nouveau monde, nouvelle radio ». La directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, par la voix du secrétaire national pour l’UNESCO au Burkina, Fatié Ouattara, a rappelé que la radio demeure essentielle pour les sociétés contemporaines.

Les acteurs vont réfléchir sur le thème « Nouveau monde, nouvelle radio »

Elle en veut pour preuve le fait qu’avec la pandémie du Covid-19, le taux de pénétration soit supérieur à 75% dans les pays en développement. Pour elle, la radio reste le média le plus accessible. C’est pourquoi elle est un instrument privilégié de l’action de l’UNESCO. Elle a indiqué que la radio a participé à sauver des vies, en permettant de relayer des consignes sanitaires en rendant accessibles des informations fiables, en luttant contre les discours de haine. « La radio est donc un média incontournable, qui prouve au quotidien sa résilience, comme sa capacité d’innovation », conclu-t-elle.

Ousseni Tamboura, ministre de la Communication

C’est le ministre de la Communication et des Relations avec le parlement Ousseni Tamboura qui a présidé la cérémonie d’ouverture. Il reconnaît lui aussi les mérites de la radio. Le ministre notera qu’elle a connecté les hommes et les femmes qui vivent des moments difficiles soit à cause de la maladie, de l’insécurité, de la famine, de la sécheresse. Ceci à travers des émissions d’information, de sensibilisation et des messages de solidarité. Il a aussi souligné qu’avec l’avènement du numérique, la radio du Burkina Faso essaie de s’adapter pour ne pas perdre son audience et faillir à sa mission.

Fatié Ouattara, secrétaire national de la commission nationale pour l’UNESCO

C’est pourquoi il salue les efforts de tous. Toutefois, il indique qu’il y a des insuffisances dont les responsabilités sont partagées par tous. Il convient donc selon lui, de les identifier, de les prioriser et de travailler à améliorer le secteur, le professionnaliser et rendre la radio de plus en plus attractive. Au regard de tout cela, le ministre a invité les acteurs à échanger en toute franchise afin de proposer des pistes d’action.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
WhatsApp : Méfiez-vous de cette nouvelle arnaque qui cherche à prendre le contrôle de votre compte
Médias : La RTB/Télé ouvre ses portes au public
Projet de loi sur les drones civils : « Nous espérons être consultés », souhaite Younoussa Sanfo, président de l’Association nationale des spécialistes des drones
Burkina : Plus de 6000 comptes Facebook piratés, selon l’Association pour la protection du cyberEspace national
Courrier confidentiel N° 231 est disponible
Loïse Tamalgo (Huawei) : « L’Afrique doit se saisir de la quatrième révolution industrielle déjà en cours »
À dispositifs numériques, gouvernance numérique
Burkina Faso : La CIL s’acquitte d’un devoir envers le président du Conseil constitutionnel
Journée mondiale de la radio : Le Burkina célèbre la 10e édition en différé
Burkina Faso : La CNDH à l’ère du numérique
Obsèques de Marie-Frère Soleil : Le président du Faso reconnaissant du mérite d’une combattante de la liberté
Rabankhi Abou-Bâkr Zida : « Une population qui n’arrive pas à décoder le message de ses autorités ne peut participer pleinement au développement »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés