Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

Accueil > Actualités > Politique • • dimanche 28 mars 2021 à 23h13min
Programme

Sibila Samiratou Ouédraogo, candidate aux élections législatives 2020 au compte du mouvement SENS, dénonce dans cette tribune l’attitude de ses camarades étudiants dans le cadre du programme "un étudiant, un ordinateur". Mis en place par l’Etat pour aider les étudiants à acquérir des ordinateurs portables à des coûts abordables, l’étudiante dit avoir constaté que certains de ses camarades qui ne sont pas dans le besoin s’en procurent et les revendent ensuite dans l’optique de se faire de l’argent. Pourrait-on espérer construire un "Burkina Faso SENS" en cultivant un tel degré d’égoïsme et d’insouciance vis-à-vis des moins nantis ? s’interroge-t-elle.

Bonjour, je vous espère en bonne santé. Moi je vais bien par la grâce de Dieu.
Aujourd’hui, j’aimerais que l’on discute de l’opération "un étudiant un ordinateur". C’est une politique qui vise à permettre aux étudiants de se doter d’un ordinateur portable à travers une subvention accordée par l’État.

En effet, l’étudiant désireux de souscrire à ce programme, devra après inscription, verser la moitié de la somme de l’ordinateur qu’il aimerait acquérir, et l’autre moitié est prise en charge par l’État. Félicitations au gouvernement pour cette initiative.

Quand c’est bon, il faut le reconnaître.

Malheureusement, dans le cadre de ce programme justement, j’étais une fois en discussion avec des camarades étudiants qui me demandaient si j’avais souscrit à cette offre. J’ai répondu "non", en précisant que j’ai un ordinateur, hors d’utilisation actuellement car abîmé, mais qui pouvait être arrangé et qu’alors, je vais l’arranger. Ils ont éclaté de rire pour me faire comprendre après que je n’avais vraiment pas "un esprit d’Homme d’affaires".

Quand j’ai cherché à comprendre, ils m’ont dit qu’ils ont eux aussi des ordinateurs, en bon état en plus, mais qu’ils comptaient s’inscrire, en bénéficier, pour ensuite les revendre dans l’optique de se faire de l’argent. Quand j’essaie de les raisonner, ils me disent d’économiser mon énergie car cela ne servirait vraiment à rien. Que la majorité de leurs camarades en faisaient autant d’ailleurs.

Nous reprochons à nos devanciers d’avoir perverti notre système politique et nos mœurs, mais que faisons-nous, quels comportements adoptons-nous pour leur montrer que nous ne sommes pas fiers de cet héritage ? Nous voulons le changement, la droiture, l’intégrité, le burkindlim, MAIS, SOMMES-NOUS PRÊTS A PAYER LE PRIX POUR ÉPOUSER NOUS-MÊMES CES VALEURS ? Nous étudiants, censés être des patriarches pour nos jeunes frères qui nous regardent, leur donnons-nous le bon exemple avec de tels agissements ?

Et enfin, la question que je juge la plus essentielle et pour laquelle je me suis engagée à dénoncer ce fait, pourrait-on espérer construire un Burkina Faso SENS en cultivant un tel degré d’égoïsme et d’insouciance vis-à-vis des moins nantis ? Car pendant que cette mesure se présente, surtout à nos frères de l’université publique, comme une occasion pour alléger les soucis logistiques auxquels ils sont confrontés dans leurs études, nous voyons cela plutôt comme une opportunité de business pour se faire de l’argent.

Cher businessman, attention, pour ne pas être une honte pour notre génération ! Commences à réfléchir en termes de "qu’est-ce le Burkina Faso y gagne" au lieu de "quel intérêt personnel je peux en tirer". Nous appartenons à une génération qui n’écoutera point les corrompus !

À tous ceux qui liront ce post et qui en conclurons "cette fille est immature et inexpérimentée. Elle ne sait pas que les choses fonctionnent ainsi au Burkina Faso", je réponds : "je suis fière de ne pas avoir d’expériences en ce qui concerne la politique de la magouille et je prie, espère et prends l’engagement ferme de ne jamais aspirer à ce type d’expériences".

Passez un bon week-end !

Sibila Samiratou Ouédraogo

Vos commentaires

  • Le 27 mars à 21:42, par Kmouni En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Merci de dénoncer ces faits. Le Burkina est mal barré pour son avenir.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 23:26, par DAO En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    MERCI. Pour les moustiquaires imprégnées en 2007 et 2008 je refusais d’en prendre parce que j’estimais que j’avais les moyens d’en acheter . je fus surpris de constater après que des gens plus nantis que mois se faisaient le plaisir d’en amasser .

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 00:02, par Passakziri En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Merci pour votre dénonciation !
    On ne peut pas se plaindre des mots qui minent le pays et se comporter ainsi. Où allons nous ?
    Esperons que le moubvement SENS ne tombera pas aux oubliettes pour ressortir juste avant les elections. Qui veut aller loin ménage sa monture aurais-je envie de dire.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 01:20, par André En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Merci pour cette dénonciation. les futurs corrupteurs sont parmi ceux qui dénoncent la corruption aujourd’hui. J’apprécie ton courage.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 05:34, par Lom-Lom En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Merci ma fille pour avoir dit des choses que nous autres ne savions pas. Comme tu le dis, vous les étudiants, vous êtes les privilégiés de la République et vous le savez bien. Récemment, devant des étudiants qui se plaignaient pour la nourriture, je leur ai demandé s’ils connaissaient le coût réel d’un repas pris au Restau Universitaire. Ils ne savaient pas ou ont feint de ne pas savoir. Pour 100 FCFA, vous avez un repas complet alors que les autres jeunes auraient voulu seulement manger le reste du pain que vous jetez tous les jours. Quant à l’esprit de la tricherie, vous savez bien ceux qui en ont fait la promotion dans tous les secteurs de la vie de ce pays depuis la mort du Capitaine Sankara. À Mlle OUEDRAOGO je dirai de ne pas trop s’inquiéter car chaque génération finira par payer pour ses choix et nous, vos parents en premier. Quand les nouvelles générations de Burkinabè seront menacées d’extinction, elles se reveilleront et nous espérons que ce ne sera pas trop tard. Déjà vous avez à vos trousses l’impérialisme arabe avec des Djihadistes terroristes qui tuent vos compatriotes et sabotent leconomie locale et nationale mais l’impérialisme chinois qui vous terrassera économiquement si vous refusez de travailler, de transpirer pour manger. En mot, votre esprit de petit "dealer" risque de vous conduire dans un enfer sur terre. Essayez de quitter cette logique de merde instaurée par Blaise Compaoré depuis 1987. Il n y a pas d’autres issues possibles !

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 07:03, par Manuel En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Bonjour
    Ma soeur donne un SENS à la vie à travers ce post .
    Ils sont nombreux ceux qui demandent aux aînés de dégager afin que eux ils puissent s’enrichir !
    Allez sur les campus et observez les étudiants, ils sont nombreux à se comporter comme de véritables voyous ; il est impossible pour un enseignant de faire une évaluation sans leur accord. C’est cette génération de délinquants qui sont dans la rue depuis un certain temps pour demander d’être associés à des choix politiques ; s’il est indispensable d’associer tout le monde à la vie de la nation, chaque citoyen doit cependant rester à sa place.
    Génération sacrifiée certes, mais génération dealer !

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 07:48, par Le changement En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Bonjour et félicitations pour votre hardiesse et votre esprit de combat pour une société plus digne et intègre ; c’est le seul gage pour un développement réel et durable de notre cher pays le Burkina Faso..
    Le SENS de votre combat est noble pourvu que vive le SENSE.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 09:15, par KingBaabu En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Merci Samiratou pour cette inerpellation. Le Burkina Faso peut comper sur des jeunes comme toi. Continues ainsi. Que Dieu te benisse.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 10:12, par Madi En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Le programme est bien :’un Etudiant un ordinateur ‘ ? Ou ‘Etudiant pauvre un ordinateur ‘ ? Quand on peut pas,on fait pas. Le français est clair, tout Etudiant a droit à un ordinateur donc arrête de vous faire passer pour Mme Propre !!!on se connaît bien samiratou

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 15:31, par LE MAITRE GOMYAAREE : PAYS SANS FOI NI LOI En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    BIEN MERCI
    QUAND ON EVOQUE LA JALOUSIE LA MECHANCETE LA FOURBERIE LA SORCELLERIE LE VOL LA DROGUE LA PROSTITUTION ETC LES GENS MOYEN DE DIRE QUE L AFRIQUE NOIRE A UN BEL AVENIR !!!
    MLLE VOUS ÊTES COURAGEUSE AVEC UNE BONNE INTENTION PROBABLEMENT MAIS ATTENTION IL Y A BEAUCOUP DE HYENES A L AFFUT QUI POURRAIENT VOUS POURSUIVRE JUSQU A LA FIN DE VOS JOURS POUR DES BROUTILLES.

    PS QUEL AVENIR MON DIEU LE POISSON POURRIT TOUJOURS PAR LA tête AU début.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 21:53, par Legit En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Tant que le gouvernement ne fournit pas des garde- fous, y a rien d’ anormal si des gens prennent et en fassent autre chose avec. Le gouvernement peut relever les n0 de l’ ordi et dans 3 ans chercher a s’ assurer que les etudiants ont le vieux ordinateur avec eux. Sinon c’ est legal.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 09:46, par ouedraogo En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Bonjour Mlle Samiratou
    Merci pour votre dénonciation. Que Dieu vous bénisse.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 11:29, par Le réaliste En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Il s’agit là d’un exemple de patriotisme, d’éducation et de bon sens à tout égard. Cependant, c’est une goute d’eau dans lune mer. Nonobstant, félicitation et courage à toi pour cette dénonciation incontestable, mais malheureusement une triste réalité un peu partout, même là où on ne pouvait pas y croire.
    En effet, pour s’en rendre compte que la fin n’est pas pour peu de temps, regardez comment des élèves rien qu’au lycée imposent leur système d’éducation et d’évaluation, jusqu’à pourchasser des responsables d’établissements pour agresser, incendier leurs domiciles, malheureusement parfois sous les auspices de certains éducateurs, ce qui est également vécu dans des universités, et pire encore dans de nombreuses administrations (vols et détournement de produits de santé par des agents publics, corruption à ciel ouvert dans beaucoup de services, bradage et braquage par des fonctionnaires, mensonges divers par des hauts responsables, drogues et dépravations diverses dans des établissements scolaires, ect...).
    Melle SAMIRATOU, vous appartenez à une génération qui risque un péril sévère si vous ................... Courage donc à ceux comme vous qui oseront agir réellement avec tout ce que vous rencontrerez comme obstacles, surtout du fait de vos propres camarades déjà "inchangeables" comme l’internaute désagréable "Madi". Retenez que "nul ne pourrait avoir un avenir dans un pays qui n’en a pas". Votre combat sera très rude, mais son aboutissement n’est pas impossible, quel que soit le temps qu’il mettra.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 13:38, par lapatriote En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Felicitations brave femme. Heureusement qu’il y a toujours des gens qui font la difference. Vendre un bien qui doit servir a ton education est vraiment lamentable. Ceux qui ont deja vendu ces ordinateurs ou en sont-ils comme ils l’esperaient ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 14:05, par Ka En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Très belle analyse ! Rien à dire : malheureusement ma fille tu prêches dans le désert. On ne peut réveiller celui qui ne dort pas. Malgré tout, tu as bel et bien tapé dans le mile en disant : ’’’’’Cher businessman, attention, pour ne pas être une honte pour notre génération ! Commences à réfléchir en termes de "qu’est-ce le Burkina Faso y gagne" au lieu de "quel intérêt personnel je peux en tirer". Nous appartenons à une génération qui n’écoutera point les corrompus !’’’’’

    Et moi le vieux Ka vous dit que je ne veux pas être la honte de ma génération et que je refuse que la jeunesse jette tous les anciens dans la poubelle de l’histoire, car, la corruption a toujours été au sommet de l’état, et faite par quelques margouillats qui laissent faire tout jusqu’aux rats en bas de l’échelle, comme ces jeunes affamés par l’argent, et revendent ces articles destinés a ceux qui en n’ont vraiment besoin. Je voudrais apporter un peu de fraîcheur à la mémoire collective que tentent d’effacer ceux j’appelle les contrebandiers de l’histoire de notre pays au moment de la révolution de Thomas Sankara, ’’’que le CDR et TPR seront les bienvenues dans nos régimes dites élus démocratiquement depuis 1996 à nos jours.

    C’est pourquoi ma fille, je cautionne ton geste, car, dénoncer les choses qui ne vont pas n’est ni une offense ni une atteinte à la sécurité nationale. Bien au contraire, c’est une aide vers la perfection (qui, quoi qu’il en soit, n’est pas de ce monde.’’’
    Conclusion : Pour d’autres, tout ça c’est du verbiage. Tant que les "élus" pourront piller les caisses, biens et ressources de l’Etat en toute impunité, cette conception du pouvoir et ses conséquences néfastes de corrompre pour s’enrichir sur le dos du peuple perdureront. Encore une fois ‘’’’’’Bravo.’’’’’’

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 10:30, par sidbénéré En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Le poisson pourrit par la tête mais ici dans ce pays tout le poisson est pourri ma chère. Merci d’avoir dénoncer ces comportements inadmissibles.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 13:26, par Le Zongale En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Merci de cette humilité et de cette franchement à dénoncer une pratique d’un milieu auquel tu appartiens.
    Malheureusement, cette façon de faire est devenue tellement une pratique au Faso qu’on a l’impression que s’y opposer est une malhonnêteté.
    Merci de l’humilité ma sœur.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 14:25, par GONGA En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Cherchez des renseignements sur ce fameux programme et vous comprendrez qu’il a juste servi à enrichir comme d’autres programmes, de gros malins en amont et que les étudiants ne sont que les dindons de cette mascarade. Cela ne saurait cependant justifier les comportements dénoncés et j’encourage la bonne dame à approfondir ses investigations. Courage à elle

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 14:37, par Action Discipline Perfection En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Sœur Samiratou OUEDRAOGO,

    Cette dénonciation est plus que salutaire. Elle détermine votre engagement à maintenir coucher le mât du drapeau du mal, de la corruption et de l’incivisme au Burkina, tout en brandissant plus haut celui du drapeau du développement pour tous, du patriotisme, du civisme et de l’intégrité. Sur une terre fertile, il y aura toujours des graines de mauvaises herbes, et il appartiendra au fermier de les détruire tout au long du processus de la production végétale en usant de tout son savoir-faire pour espérer récolter efficacement. Vous vous êtes élevée, à travers ce poste, au grade de vaillante fermière qui s’est faite pour vocation d’arracher les mauvaises herbes (les étudiants véreux) de son champ (le Burkina Faso) pour espérer récolter à un avenir certain avec ses confrères et consœurs, le développement durable pour tous, dans un Burkina intègre qui saura valoriser et développer tous ses bons SENS.

    Puisse Dieu continuer de vous accorder ce courage monumental pour toujours persévérer dans cette noble mission !

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 18:17, par ali baba En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    félicitions ma sœur, que Dieu te bénisse et te donne longue. Parfaitement d’accord avec toi. Bien mal acquis ne profite jamais, ces mauvais étudiants creusent leur propre tombe. A bon entendeur, salut ! Bravo Samiratou pour votre courage

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 20:07, par Sidnoma En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Félicitations ma fille !
    Les corrompus et les corrupteurs ne peuvent jamais comprendre qu’il y ait toujours des Burkinabè intègres (quand bien même leur nombre est infime) !
    Dieu continue de te bénir !
    Dieu bénisse le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 03:51, par Eloi Karamogho En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    C’ est un faux debat. Les etudiants qui prennent n’ ont enfreint aucun texte. Elle cherche de la visibilite de son parti et d’ elle - meme. Ce qui n’ est pas defendu par la loi est prmis.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 09:29, par Sougri En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    Merci d’avoir tiré sur la sonnette d’alarme. Le vrai problème c’est qu’il n’y a plus d’éducation à la probité, à la loyauté, à la franchise, au gain par la travail dans les familles et les établissements primaires et secondaires. S’il n’y a pas d’éducation, c’est gagner coûte que coûte, acquérir par tous les moyens, jouir par tous les moyens qui préoccupent et qui prennent la place des vrais valeurs. Tout l’environnement des enfants et des jeunes y poussent. Le gouvernement pourrait essayer de prendre des mesures pour éviter les magouilles. L’esprit des prédateurs étant fertile et ingénieux, ce sont les vrais nécessiteux qui risquent d’en pâtir. Que les parents et les enseignants éduquent les enfants et les jeunes au lieu de faire de la politique avec eux.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril à 09:38, par lepeul En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    @ka
    Personnellement je ne le ferai pas.
    Mais si les étudiants ont le droit de bénéficier des ordinateurs pourquoi refuser. après ils font ce qu’ils veulent avec.
    Il y’ a des ministres qui ont des fortunes (MR Barry) vous croyez qu’ils crachent sur leur salaire ?
    Je crois que vous confondez la morale et le droit.
    c’est cette mentalité qui a permis à cette phrase d’avoir tout son sens en Afrique" ils sont arrivés avec la bible, quand on a ouvert les yeux plus de terre" la colonisation facile.

    Répondre à ce message

    • Le 6 avril à 13:02, par Ka En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

      Mon honorable Webmaster, Entre internautes nous devons nous répondre s’il y a une contradiction : Merci pour votre compréhension.

      ‘’’’A’’’’ Internaute lepeul : Ce n’est pas par ce que d’autres le font qu’on doit obligatoirement le faire : Dénoncer d’autre dont je ne connais pas la provenance de sa richesse, pour moi s’appelle des critiques et dénonciations dans le vide. Dénoncer un ministre qui a construit une villa a des centaines de millions dans son village et que 90% des Burkinabé n’a pas un bon repas par jour, et sachant son salaire ministériel, est une réalité. Dénoncer des étudiants qui revendent des ordis reçus dont ils n’ont pas le droit, car c’est par le minimum vital des revenus de leurs parents qu’ils obtiennent le social de l’état, sont des preuves que cette jeune dame dénonce qui n’a rien à voir avec de la moralité de qui que ça soit.

      Je ne comprends pas pourquoi tu t’attardes sur mon commentaire, et ne pas être d’accords avec moi, puisque j’ai bien précisé que la corruption vienne de quelques-uns au sommet de l’état, et si tu as des preuves contre celui dont tu accuse, pourquoi me contredire ? Tous les tenants des pouvoirs avant de rentrer en fonction déclarent leurs biens. Il y a des personnes affairistes avant leurs rentrées en fonction possèdent des richesses, et on ne peut pas les jugé de ce qu’ils avaient avant. Je te conseille de s’adresser à l’honorable Luc Marius Ibriga de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat, de voir le cas de celui dont tu parles, et qu’on n’en parle plus.

      Internaute lepeul, je vois que tu prends cette accusation non fondée pour ton fonds de commerce dans tes commentaires, sache qu’en 2021 ce n’est plus comme au moment où les éléments du RSP tiraient sur tout ce qui bouge, ou visitaient les bureaux des sites des réseaux sociaux d’information pour trouver nos IP ; tu es libre de dénoncer qui que tu veux comme cette dame le fait, car la vérification au niveau des fraudeurs qui sont à la fonction public font également partie des personnes que l’autorité supérieure de contrôle d’Etat peut interpelé, il suffit de se présenter devant l’honorable Luc Marius Ibriga, et un dossier sera constitué.

      Conclusion : Internaute lepeul, tu n’es pas d’accords avec moi, mais moi je suis d’accords avec toi si tu as des preuves en ce qui concerne celui que tu accuse : Au Burkina, si on regarde, beaucoup de nos politiciens sont tentés d’instituer des postes de ministre à perpétuité. Et ce qui ne regarde que Ka, pour éviter cette fâcheuse tendance à la négation de la démocratie, il faut instituer des mécanismes indestructibles pour empêcher toute corruption, tout népotisme et toute dérive dynastique durant le "règne" d’un président, et ce, dès le tout début du premier mandat. En d’autres termes, le Burkina a besoin d’institutions fortes pour cela. Sans rancune et merci de lire.

      Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 11:49, par PATRICK En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    MERCI DE DENONCER POUR LES REVENTES DES ORDINATEURS A MOITIE PAYES PAR CERTAINS ETUDIANTS BENEFICIAIRES DE CE PROGRAMME.C’EST BIEN PARTI ET VOUS LANCER SUR CE COMBAT EST A FELICITER ET ENCOURAGER.CEPENDANT PENCHEZ EGALEMENT VOTRE LUTTE SUR LE CALENDRIER UNIVERSITAIRE A SAVOIR LA DUREE D’UNE ANNEE UNIVERSITAIRE QUI NE FACILITE PAS LA VIE ESTUDIANTINE AU CAMPUS DE OUAGADOUGOU.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 09:00, par lepeul En réponse à : Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou Ouédraogo dénonce la magouille de ses camarades étudiants

    @ka, tout d’abord je tenais à vous dire que j’ai beaucoup de respect pour vous , vos écrits sont très très instructifs, on apprend beaucoup, notamment sur l’histoire politique du Burkina.
    Mais je crois que vous m’avez trop compris concernant mon poste "Il y’ a des ministres qui ont des fortunes (MR Barry) vous croyez qu’ils crachent sur leur salaire ?"
    Je veux dire par là ils sont riches (richesse gagnée légitiment sans doute), donc ils devraient renoncer à leur salaires, car ils ne sont pas le besoins.
    Vous voyez qu’ils reçoivent leur salaires de ministre, ce qui est normal car c’est leur droit.
    je voulais juste extrapoler ça au cas des étudiants .
    Pour mon adresse IP ne vous inquiétez pas pour moi.
    Bonne journée

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Cap sur l’autonomie énergétique à l’horizon 2025
Dossier Thomas Sankara : Une dizaine de personnes dont Blaise Compaoré poursuivies en jugement
Justice : La Cour d’appel de Bobo-Dioulasso se rapproche davantage des justiciables de la Boucle du Mouhoun
Burkina Faso : Le chef de file de l’opposition, Eddie Komboïgo, est-il mal parti avec son navire ?
Burkina Faso : 115 militants du MPP sanctionnés par le BPN
Présidence du Faso : Voici la nouvelle photo officielle du président
Dr Bachir Ismaël Ouédraogo : « Si ça va pour le jeune du Burkina Faso, ça va pour le jeune du MPP »
Mouvement pour le Changement et la Renaissance : Tahirou Barry prend les commandes du parti
Burkina : Le parti au pouvoir ( MPP) se penche sur des « cas d’inconduite »
6e mandat d’Idriss Deby : Le Collectif de Tchadiens indignés exige devant leur ambassade à Ouagadougou, l’arrêt du processus électoral « non inclusif »
Mise en œuvre du programme de Roch Kaboré : La jeunesse du MPP sollicite l’accompagnement des jeunes de l’opposition et de la société civile
Vie politique : La jeunesse du MPP en rangs serrés pour la mise en œuvre du programme de Roch Kaboré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés