Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «S’il y a un problème, il y a une solution. S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème» Bob Marley

Décès de Soumane Touré : L’ex enfant terrible du syndicalisme et homme politique atypique quitte la scène

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • vendredi 26 mars 2021 à 11h00min
Décès de Soumane Touré : L’ex enfant terrible du syndicalisme et homme politique atypique quitte la scène

Touré Soumane, le patron du Parti pour l’indépendance, le travail et la justice, est mort ce jeudi 25 mars 2021. Il venait de rentrer de Tunisie où il s’était rendu pour des soins. C’est un grand acteur de la scène syndicale et politique du pays par sa combativité et son talent particulier à faire parler de lui en toutes circonstances.

Soumane Touré était le metteur en scène de l’acteur syndicaliste et politicien Soumane Touré. Il aurait surclassé Thomas Sankara dans les médias s’il avait le pouvoir de premier plan de celui-ci et un peu de sa beauté et de son charisme.

Touré Soumane a été militant syndical depuis le berceau. C’est dès le lycée moderne de Bobo, actuel Ouezzin Coulibaly, qu’il sera délégué et dirigera ses premières grèves. Puis militant syndicaliste étudiant à Dakar à l’ASV (Association des scolaires voltaïques) et à l’UGEV (Union générale des étudiants voltaïques).

Durant ces années au sein du mouvement étudiant, deux forces politiques se battaient pour le contrôle de l’organisation, le Mouvement de libération nationale (MLN) et le Parti africain de l’indépendance (PAI). Le PAI d’obédience marxiste-léniniste favorable à l’URSS a gagné la bataille. De retour au pays Soumane Touré, avec ses camarades du PAI et d’autres courants de gauche, vont créer la CSV (Confédération syndicale voltaïque) qu’il dirigera jusqu’à la période du CNR.

Un ancien général des travailleurs

Il se fera aimer et deviendra très populaire dans la lutte contre les attaques syndicales du CMRPN contre le mouvement démocratique. Il sera recherché et prendra le maquis, comme on désignait à l’époque un camarade syndiqué entré en clandestinité, qui se cachait des policiers et des gens parce qu’il était recherché.

Le coup d’État du CSP1 (Conseil de salut du peuple) lui permet de revenir sous les projecteurs. Son parti qui avait des adeptes et des admirateurs parmi ses jeunes officiers va avoir une rampe de lancement surtout avec le coup d’État du Conseil national de la révolution. Les officiers putschistes feront une place à des civils maîtres de la parole révolutionnaire du PAI avec Soumane Touré, Phillipe Ouédraogo, et Adama Touré qui fût le professeur d’histoire géographie du capitaine Thomas Sankara et son mentor.

Ils étaient accompagnés d’autres civils membres de l’ULC/R : Basile Guissou, Valère Somé et Eugène Dondassé. Ces derniers ne tenaient pas en estime l’URSS, que les précédents adulaient. Mais l’essentiel n’est pas là, chacun avait sa révolution à faire et Valère Somé écrira le DOP qui consacrera la leur.

Les amitiés et la camaraderie révolutionnaire vont se distendre au sein des CDR que chaque composante du CNR voulait contrôler et le PAI avec son expérience au sein des organisations de masse (la LIPAD et la centrale syndicale CSV) va battre ses concurrents au sein des CDR. Les militaires qui étaient les maîtres du jeu au CNR vont se débarrasser du PAI qui a cru que leur coup d’État était sa révolution. Touré Soumane reprend le maquis, Touré Adama la prison à Po où il sera accueilli par le président Jean Baptiste Ouédraogo dans le « foyer incandescent de la révolution ».

Un autre coup d’État, celui de Blaise Compaoré permet à Soumane de retrouver la liberté et d’entamer sa carrière politique où il s’illustrera comme un défenseur du dictateur au compte du PAI et du PITJ. Il le défendra à sa manière en disant des vérités tout de même. Argumentant pour le vote de Blaise Compaoré, il aurait dit que Blaise Compaoré a tué mais il ne tuera plus. Ce qui était vite dit de sa part car les crimes politiques ont continué après. Dans la lutte contre ses anciens camarades du PAI, il retirera le nom du parti quand il en fût chassé, ce qui donna deux PAI pendant un moment.

Est-ce la défense de Blaise Compaoré qui fait qu’il n’a pas reconnu l’insurrection populaire comme un ancien camarade du CNR à lui Valère Somé ? Pour un ancien syndicaliste qui prêchait que le 3 janvier 1966 est un soulèvement populaire, ne pas reconnaître la participation du peuple aux évènements de 2014 est singulier.

Soumane Touré ne portait pas dans son cœur ceux qui ne pensaient pas comme lui et le critiquaient publiquement. Avec la Lipad, il conduira une expédition punitive contre des militants de l’AEVO (Association des étudiants voltaïques de Ouagadougou) qui critiquaient le PAI et proposaient une révolution autre que la leur et ne considéraient que l’Albanie comme pays socialiste.

Durant sa participation au CNR, le PAI ne soutiendra pas, sauf erreur, les syndicalistes taxés d’anarcho-syndicalistes qui se feront torturés dans les prisons et licenciés de leur travail.

Le PITJ s’illustrait par des déclarations annuelles avec des analyses dialectiques et surtout des diatribes contre le pouvoir de la transition et ceux qui l’ont suivi, en réclamant le retour de Blaise Compaoré. Comment quelqu’un qui s’est battu depuis son lycée et a combattu sa vie durant a-t-il pu terminer ainsi ? Il aura toujours était fidèle à lui-même, défendant ses idées même dans l’adversité et l’impopularité.

Sana Guy
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 mars à 07:32, par Wayiii En réponse à : Décès de Soumane Touré : L’ex enfant terrible du syndicalisme et homme politique atypique quitte la scène

    Sa haine contre Thomas SANKARA aura eu raison de ses convictions. Il a donc mis ses talents au service de celui qui l’aurait sauvé de la mort. Je n’en suis plus sûr, mais il me semble qu’un article signé NAB dans l’Évènement détaillait cette affaire où SANKARA souhaitait que Soumane TOURE soit exécuté et ce soit Blaise COMPAORE qui s’y soit opposé.

    Ils auront a présent l’occasion de se retrouver, de s’expliquer et de signer leur réconciliation.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 09:09, par SAIDOU En réponse à : Décès de Soumane Touré : L’ex enfant terrible du syndicalisme et homme politique atypique quitte la scène

    MORT de soumane toure ! salut l’artiste ! salut koro.CHEZ nous en Afrique on ne dit que du bien des morts, sinon j allais dire que l’erreur de koro soumane a été de jeter le chapeau de syndicaliste et porter celui de l’homme politique, ainsi pendant les premiers moment de la révolution sankariste il participait lui même au dégagement des travailleurs , cela est inacceptable dans un système capitaliste qu un syndicaliste approuve des licenciements politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 11:48, par Nestor kesner En réponse à : Décès de Soumane Touré : L’ex enfant terrible du syndicalisme et homme politique atypique quitte la scène

    Toutes mes sincères condoléances à sa famille biologique et politique.Que son âme repose dans la paix éternelle.Vas en Paix ! De là-haut, intercède pour la paix pour le FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 12:03, par SOME En réponse à : Décès de Soumane Touré : L’ex enfant terrible du syndicalisme et homme politique atypique quitte la scène

    Avant toute chose, toutes mes condoleances a toute la famille, plus particulierement a ma sœur son epouse car elle sait comment elle a toujours soutenu son mari durant toute sa vie rocambolesque et difficile ! Elle sait aussi ce qu’elle a enduré.

    C’est une gageure difficile que de tenter de compresser la vie et l’action de Ture Soumane en un article de journal ! Cet homme a tellement marqué la vie sociopolitique de la haute volta et du burkina faso. Il est clair que c’est un pan de l’histoire du pays qui s’en va

    L’émergence de la LIPAD/PAI n’est que le morceau apparent de l’iceberg issu de leur activisme politique intense. Que l’on soit pour ou contre le PAI, force est de reconnaitre que ce parti a marqué la vie politique en afrique, reussissant meme a diriger certains pays. Sa composante en Haute volta/Burkina n’a pas reussi pour sa part a arriver jusqu’au sommet de l’état
    Ture soumane fut le mentor de notre initiation a la lutte syndicale et politique et ce a travers tout le pays et depuis « le Grand LOC » comme on appelait le Lycee ouezzin coulibaly a Bobo. Si le PCRV a controlé a un moment le mouvement etudiant, la LIPAD controlait les scolaires et ils ont contribué tres alrgement a la formation politique et a la conscientisation du peuple. Je sais que je reveille certains debats, mais je ne rentrerai pas dans le détail.

    Quoi qu’on en dise, qu’on en pense, cet homme aura marqué de facon pregnante la vie politique et syndicale dans notre pays. Et se sera fait des ennemis, beaucoup et beaucoup d’ennemis, surtout avec sa facon de parler. Oui j’emploierai cette expression que je n’aime pas du tout : c’est un baobab politique (devant lequel des Salif diallo n’est qu’un arbuste bricoleur).

    Il convient de saluer en la LIPAD leur engagement, leur abnegation et leur cohesion et unité dans la lutte. Inimaginable de nos jours ! Malheureusement pour eux leur tactique politique sous le CNR avec les CDR (les dramane ture, Ibrahima kone, etc) ne leur fut pas favorable. La encore, c’est un grand debat qui n’a pas encore été mené car elle reste en filigrane dans la chute de la revolution. La suite d’ailleurs en dit long ! Et jusqu’à sa fin sur la scene politique et ses tentatives de rebondir avec son nouveau parti.

    Avec Ture soumane, c’est toute l’histoire socio politique de la haute volta burkina dont il s’agit. Il reste des gens mieux places et mieux au parfum que moi pour parler de cela. Ce n’est pas mon ami ka qui dira le contraire. Que l’on aime ou n’aime pas la personne ou ses idées, l’objectivité de la demarche scientifique oblique a reconnaitre que Ture soumane a marqué profondement la vie sociopolitique dans notre pays.

    Ce dont je suis convaincu, c’est que cette terre du burkina ne lui pesera pas dessus tel un poids. Son corps nourrira encore une fois cette terre de ses ancetres qu’il a tant aimée et ce pays pour lequel il s’est battu. Ceci est un grand honneur, contrairement a certains qui ‘auront peut etre pas cet honneur là, malgré les diverses tactiques qui se mettent en place.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 12:55, par EBENEZER En réponse à : Décès de Soumane Touré : L’ex enfant terrible du syndicalisme et homme politique atypique quitte la scène

    Mes condoléances la famille éplorée.
    Que Dieu console les cœurs éprouvés.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 17:11, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Décès de Soumane Touré : L’ex enfant terrible du syndicalisme et homme politique atypique quitte la scène

    "Blaise compaoré sait qu il y a des problèmes voila pourquoi il a convoqué le ccrp" ainsi parla le Grand Soumane rétorquant a ceux qui voulait banaliser l ampleur de la fronde sociale ayant prévalu au ccrp !et plus tard dans la même allocution,il prononcera cette phrase prémonitoire ou prophétique,(c est selon) sur l insurrection par la jeunesse"s ils sont prêts pour la démocratie,ils sont aussi prêts pour la violence !"salut "Cicéron"

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril à 06:14, par Nan Lara En réponse à : Décès de Soumane Touré : L’ex enfant terrible du syndicalisme et homme politique atypique quitte la scène

    Vous avez omis l’ARDC, portée par Soumane Touré en 1991, et qui prônait le fameux respect de la Constitution quand l’opposition battait le pavé pour réclamer l’invalidation de la candidature de Blaise Compaoré.
    Soumane Touré n’a jamais été qu’un instrument utilisé par BC, quand il fallait affaiblir l’opposition (cf PAI contre PAI de Philippe Ouédraogo). Ce n’est pas à sa mort qu’il faille le sanctifier. Son parti n’avait même pas un conseiller municipal.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
CENI : Les quinze commissaires ont prêté serment
CENI : La solution du président du Faso
Crise à la CENI : Idrissa Nogo fustige l’opposition, défend le « Sao Naaba » et charge le MPP
Dialogue national inclusif au Tchad : Les Tchadiens du Burkina veulent apporter leur contribution
CENI : Les 15 commissaires prêteront serment ce 29 juillet 2021
Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa
Burkina Faso : Le Centre d’études, de formation et de recherche en gestion des risques sociaux a lancé son programme de recherche
Jean-Luc Mélenchon à l’Université Joseph Ki-Zerbo : Une leçon pour les politiciens burkinabè !
ADF-RDA : Rasmané Ilboudo et ses camarades confirment leur démission et défient Me Noël Ouédraogo
Conseil constitutionnel : La prestation de serment des membres de la CENI renvoyée sine die
Burkina : Les syndicats reprennent langue avec le gouvernement
Burkina Faso : « Qui paye les auteurs des actes terroristes ? », s’interroge Jean Luc Mélenchon
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés