Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Burkina : Décès de Soumane Touré, secrétaire général du PITJ

Accueil > Actualités > Politique • • jeudi 25 mars 2021 à 23h10min
Burkina : Décès de Soumane Touré, secrétaire général du PITJ

La mauvaise nouvelle est tombée dans la soirée de ce jeudi 25 mars 2021 : Soumane Touré est décédé dans une clinique de la capitale.
Soumane Touré avait été évacué le 11 janvier 2021 en Tunisie, pour raison de santé, apprenait le journal Le Pays. Ancien syndicaliste, reconverti à la vie politique, Soumane Touré était, à la date de son décès, secrétaire général du Parti de l’indépendance, du travail et de la justice (PITJ).

Né le 14 mars 1948 à Diebougou, cadre d’assurance à la retraite, Soumane Touré a été élève au lycée Ouezzin Coulibaly (LOC) de Bobo-Dioulasso. Il fut responsable de plusieurs mouvements estudiantins et scolaires. A Dakar, Abidjan ou à Lomé où il est passé dans le cadre de ses études, Soumane Touré s’est illustré dans les organisations de lutte.

C’est avec le même punch qu’il s’est illustré dans la vie syndicale, notamment avec la Confédération syndicale voltaïque (CSV) dans les années 70. Il a également fait partie de la Ligue patriotique pour le développement (LIPAD), créée en 1973 et qui avait pour vocation de sensibiliser les jeunes aux idées communistes.

Arrivé dans la vie politique, Soumane Touré est toujours resté fidèle à un langage direct, qui frise parfois la virulence contre le pouvoir, quand bien même il fut parfois membre de la majorité. Le candidat à la présidentielle de novembre 2005 a aussi été un député qui s’est fait remarquer à l’Assemblée nationale par ses interventions.
Depuis l’insurrection populaire, l’homme était entré en « désobéissance civile » avec son parti, le PAITJ, pour, dit-il, refus de complicité à la « violation constitutionnelle » qui a suivi la chute de Blaise Compaoré ; il estimait que le pouvoir devait être dévolu conformément aux dispositions constitutionnelles en vigueur en permettant au Président de l’Assemblée nationale d’assurer la transition.

Pour lui, à partir du moment où ce départ « a été faussé » (succession de Blaise Compaoré), toute la suite fonctionne en violation de la Constitution. C’est pourquoi il s’était abstenu, avec son parti, de prendre part aux élections « dans ces conditions ».
C’est donc dans sa ‘’ferme’’ conviction, que le pays filait le mauvais coton que Soumane Touré est arraché de l’animation de la vie publique burkinabé.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 25 mars à 20:35, par Yako En réponse à : Burkina : Décès de Soumane Touré, secrétaire général du PITJ

    Une grande perte pour notre pays.Il a contribué à sa façon à enrichir la vie politique et syndicale dans notre pays.Soumane Toure est tout sauf homme de paille.Fidèle à ses convictions il a connu la prison sous les différents régimes depuis 40 ans.Sa détention sous la révolution 1987 est un moment fort dans le combat politique de l’homme de gauche d’autant plus que des résolutions ont été prises dans les structures révolutionnaires demandant sa condamnation à mort.Heureusement, le président Sankara n’a pas suivi le réquisition des extrêmes.Repose en paix camarade Soumane,homme honnête et courageux.Qu’Allah t’accueille dans son paradis.Yako

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 21:04, par Le Vigilent En réponse à : Burkina : Décès de Soumane Touré, secrétaire général du PITJ

    On a omis sa ferme opposition, à travers la création et l’animation de l’ARDC, à l’organisation d’une conférence nationale souveraine réclamée par l’opposition. Ce qui a permis à son ami Blaise Compaore d’aller en solitaire, en 1991, à la première élection présidentielle d’après le coup d’état des « rectificateurs » présidentielle.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 21:49, par kalonji rock En réponse à : Burkina : Décès de Soumane Touré, secrétaire général du PITJ

    Digne fils du faso RIP que la terre de vos encêtres vous soit legère .vous fûtes un grand homme toujours prêt à defendre vos convictions.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 00:48, par DOUBANDA Moussa En réponse à : Burkina : Décès de Soumane Touré, secrétaire général du PITJ

    ALLAAHOU AKBAR !Repose en paix mon frère et ami Soumane, grand compagnon de lutte. Tu n’as fait que nous devancer selon le plan d’ALLAAH QUI SEUL ne perit pas. Nous te rejoindrons dans quelques jours, quelques semaines, quelques mois et peut-être quelques années selon le plan d’ALLAAH qui nous est caché. Je te dédierai la la lecture de sourate Yassine du SAINT CORAN pendant quarante (40) jours. Repose en paix, toi qui as lu la sourate koul houwa ALLAAHOU plus de 500 000 fois pendant tes quatre (04) mois de réclusion au Conseil de l’Entente en 1987 sous le CNR

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 08:33, par Pathe Diallo En réponse à : Burkina : Décès de Soumane Touré, secrétaire général du PITJ

    Repose en paix grand homme, combatant pour la liberte et la justice. Homme de conviction, courageux et téméraire tu as marqué ton passage sur cette terre. Tu as contribué à ta manière au combat syndical et politique du Faso. Tu as forme politiquement bon nombre de jeunes burkinabe !

    Qu’Allah le tout puissant t’accorde son pardon et sa miséricorde !

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 09:12, par Zambo zambo En réponse à : Burkina : Décès de Soumane Touré, secrétaire général du PITJ

    Il faut aussi rappeler qu’il a d’abord eu des problèmes avec les colonels du CMRPN avant la déconvenue de son parti le PAI avec le CNR.
    Il faudra aussi ajouter ses critiques de "l’hégémonie des Mossi du centre" par qui tous nos malheurs puiseraient leur source.
    Paix à son âme et qu’il repose en paix.

    Répondre à ce message

    • Le 26 mars à 14:00, par Le réaliste En réponse à : Burkina : Décès de Soumane Touré, secrétaire général du PITJ

      Paix à son âme. Cependant, en dépit de ses critiques à cette hégémonie selon l’internaute Zambo Zambo, le défunt a curieusement et miraculeusement opté pour le camp de Blaise COMPAORE pendant les conflits internes entre les 4 leaders de la Révolution, ce qui abouti à l’assassinat d’abord de Thomas SANKARA et ensuite ceux de J B. LENGANI et Henri ZONGO. Il se mettra ensuite à soutenir le rectificateur en dépit de ce qui est connu de tous durant son long règne, faisant semblant parfois de critiquer sa gouvernance pour tromper l’opinion. Du reste, le pire est lorsqu’il sait mis à exiger la restitution du pouvoir à Blaise COMPAORE après l’insurrection ou à défaut au Président de l’Assemblée Nationale (A. SOUNGALO), ceci sous prétexte d’un respect constitutionnel, faisant fi de la voix et la volonté du Peuple devenues irrévocables et faisant office de "loi sans appel". Jusqu’à la fin de ses jours, il est resté à cette position, ce qui a naturellement et logiquement surpris plus d’un car il a été très réaliste et partisan de la cause populaire et juste avant son alliance avec Blaise COMPAORE peu avant le 15 octobre 1987.
      Que son âme repose en paix.

      Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 09:17, par Bigbalè En réponse à : Burkina : Décès de Soumane Touré, secrétaire général du PITJ

    Paix à son âme ! Les hommes jugent, l’histoire qui généralement est libre et impartiale juge sans tenir compte de la couleur politique et enfin Dieu qui est omniscient juge ! On a beau déformé les faits et l’Histoire, cette histoire réelle finit par s’imposer. Chacun sait ce qu’il a fait pour ou contre son pays ! A chacun de tirer leçon pour avancer !

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 16:25, par Stalinsky En réponse à : Burkina : Décès de Soumane Touré, secrétaire général du PITJ

    Mes condoléances à la famille éplorée et que ton âme repose en paix. Ton courage et tes analyses lors des grèves des syndicats en 1975 ainsi que la mobilisation des travailleurs et étudiants (a travers l’AEVO dont j’étais membre du Bureau et responsable de la commission rédaction des tracs et presse) ont amené le Général Lamizana à abandonné la création de son parti le M.N.R (Mouvement National du Renouveau) que nous étudiants avons baptisé le MOU.NA.R et l’achat de Mercédès pour les ministres. Mes remerciements pour le soutien de la CSV en 1976 lors de la grève des étudiants du 21 au 26 Mai 1976 suite à l’expulsion de Etienne Traore et Jules Bationo de la France tandis que les autres centrales considéraient ce mouvement comme une bataille entre communistes puisque le Ministre de l’Eduction, Ali Lankoandé était du M.L.N de Joseph Ki Zerbo considéré par ces centrales syndicales bourgeoises comme communiste. Nous avons été fouetté au camp CRS avec des fouets (lanières de bœufs) du gouvernement qui vous étaient destinés pour une grande marche que vous plannifiez mais abandonné pour un meeting à la bourse du travail.
    Que la terre du Burkina te soit légère, la lutte continue car tu nous a éduqués théoriquement et dans la pratique de la lute anti-impérialiste.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 21:12, par Bakkermann En réponse à : Burkina : Décès de Soumane Touré, secrétaire général du PITJ

    Quelqu’un sait que devient son frère (je pense) et prof. de philo Drissa Touré ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 07:14, par Manuel En réponse à : Burkina : Décès de Soumane Touré, secrétaire général du PITJ

    Bonjour
    C’est comment nous allons tous quitter ce monde qui est une des questions fondamentales ; l’autre question est que laisserons comme image à la postérité ?
    À cette deuxième question, la réponse concernant le défunt est source de contradictions énormes.
    Essayons d’être vindicatif quand on pense être un serviteur de causes justes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Cap sur l’autonomie énergétique à l’horizon 2025
Dossier Thomas Sankara : Une dizaine de personnes dont Blaise Compaoré poursuivies en jugement
Justice : La Cour d’appel de Bobo-Dioulasso se rapproche davantage des justiciables de la Boucle du Mouhoun
Burkina Faso : Le chef de file de l’opposition, Eddie Komboïgo, est-il mal parti avec son navire ?
Burkina Faso : 115 militants du MPP sanctionnés par le BPN
Présidence du Faso : Voici la nouvelle photo officielle du président
Dr Bachir Ismaël Ouédraogo : « Si ça va pour le jeune du Burkina Faso, ça va pour le jeune du MPP »
Mouvement pour le Changement et la Renaissance : Tahirou Barry prend les commandes du parti
Burkina : Le parti au pouvoir ( MPP) se penche sur des « cas d’inconduite »
6e mandat d’Idriss Deby : Le Collectif de Tchadiens indignés exige devant leur ambassade à Ouagadougou, l’arrêt du processus électoral « non inclusif »
Mise en œuvre du programme de Roch Kaboré : La jeunesse du MPP sollicite l’accompagnement des jeunes de l’opposition et de la société civile
Vie politique : La jeunesse du MPP en rangs serrés pour la mise en œuvre du programme de Roch Kaboré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés