Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour se réconcilier, on n’apporte pas un couteau qui tranche mais une aiguille qui coud.» Les proverbes et dictons africains (1962)

Nayabtigungu Congo Kaboré : La voie de la promotion du Faso

Nayabtigungu Congo Kaboré, appelé aussi « le Nayab », est l’un des douze candidats prétendants au fauteuil présidentiel au soir du 13 novembre 2005. C’est le « citoyen-candidat » choisi par le Mouvement pour la Tolérance et le Progrès (MTP).

L’homme ne se laisse pas saisir. Le précurseur du « Moog Teeb Panpaasgo », premier parti sankariste au Burkina Faso ne veut pas se laisser compter pour ces élections présidentielles. Il propose à ses élections « la voie de la promotion du Faso ».

Diplomate de formation (il a obtenu son diplôme de l’Institut des Relations internationales du Cameroun en 1981), Nayabtigungu Congo Kaboré est né le 20 juin 1948 à Doundoulma (province du Kadiogo). Il est domicilié à Ouagadougou au secteur 28, marié et père de deux enfants. De son parcours académique, on retiendra qu’il est passé par l’Ecole nationale d’administration et de la magistrature (ENAM) de Ouagadougou en 1971 puis à l’Université de Roumanie de 1973 à 1978, enfin à l’IRIC (Institut des Relations Internationales du Cameroun) de 1980 à 1981.

« Le Nayab » convolera en justes noces avec la fonction publique pour la première fois en 1971 en tant qu’agent au ministère de l’Economie et des Finances puis intégré et titularisé au ministère des Affaires étrangères à la direction des affaires administratives en 1979. Secrétaire général du gouvernement et du Conseil des ministres sous la Révolution du 4-Août 1983 et ce, pendant quatre ans, Nayabtigungu Congo Kaboré, après une éclipse politique, crée le 1er septembre 1987, le MTP (Moog Teeb Pangaasgo), premier parti sankariste.

Le MTP se définit comme les acquis positifs de la révolution. Ce parti entend développer un « sankarisme rectifié », débarrassé des erreurs du passé comme solution aux problèmes du Burkina Faso.

Un programme républicain axé sur des actions concrètes

Le « Nayab » est aussi géniteur de beaucoup de structures et de regroupements. Il est membre fondateur successivement de la Commission nationale sur la Constitution en 1990, membre fondateur de la Convention démocratique Révolutionnaire (CDR) en 1997, membre fondateur du Front Sankariste (FS) en 1991, membre fondateur du Groupe du 14 février, membre fondateur du Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques. Sous la IVe République, « le Nayab » a été par deux fois ministre. D’abord ministre de l’Action sociale et de la famille (12 octobre 1999 au 30 mars 2001), il est ensuite nommé ministre de l’Intégration régionale du 30 mars 2001 au 10 juin 2002.

Dans sa stratégie de campagne pour l’élection présidentielle du 13 novembre 2005, le MTP et son candidat veulent faire de la paix et de la réconciliation, les maîtres-mots. Pour cela, « notre parti s’est fait le devoir de concevoir et de proposer à ses militants et au peuple burkinabè, un projet de société qui correspond à ses ambitions économiques, socioculturelles et politiques pour le Faso du 21e siècle », peut-on lire dans le programme politique du MTP. Le MTP qui ambitionne d’être la voie de la promotion du Faso dit avoir proposé « un programme républicain articulé autour de propositions concrètes et réalistes » et prenant en compte tous les secteurs de la vie politique, économique.

Ismaël BICABA (bicabai@yahoo.fr)
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés