Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Assemblée générale des Nations-unies : Le Burkina s’approprie les conclusions des travaux de la 75e session

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mardi 23 mars 2021 à 21h00min
Assemblée générale des Nations-unies : Le Burkina s’approprie les conclusions des travaux de la 75e session

Le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur organise, du 23 au 25 mars 2021 à Bobo-Dioulasso, un atelier de restitution des travaux du segment principal de la 75e session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations-unies au profit des acteurs nationaux. C’est le ministre délégué chargé de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Maxime Koné, qui a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux ce mardi 23 mars 2021.

L’Assemblée générale de l’Organisation des nations unies (ONU) est l’une des plus grandes tribunes diplomatiques mondiales. Ce « rendez-vous international majeur » permet aux représentants des États membres, d’échanger sur la vie de l’organisation et sur les grandes questions internationales. En 2020, cette assemblée générale fêtait son 75e anniversaire. Et pour la première fois dans l’histoire des Nations-unies, en raison de la pandémie de Covid-19, elle s’est tenue virtuellement, sans déplacement des chefs d’Etat et de gouvernement des Etats membres.

Les participants de l’atelier de restitution des travaux de l’AG des Nations-unies.

Afin de capitaliser et de divulguer la quintessence des travaux de cette 75e session ordinaire de l’Assemblée générale (AG), notamment son segment principal, le ministère en charge des Affaires étrangères a initié cet atelier de restitution des travaux au profit des acteurs nationaux. Selon le ministre délégué, Maxime Koné, le ministère en charge des Affaires étrangères avait pour tradition, chaque année, de restituer à ses cadres les travaux de cette AG de l’ONU. Malheureusement, cette dynamique a été interrompue depuis dix ans pour diverses raisons.

Le ministre délégué en charge de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Maxime Koné.

Selon lui, le présent atelier est l’occasion pour son département de reprendre cette activité qui permet d’outiller ses cadres chargés des questions liées aux affaires étrangères.
« Cet atelier permet de donner un certain nombre d’outils aux cadres qui sont chargés de mettre en œuvre nos engagements au niveau international. En même temps, il nous permet de mieux nous préparer pour les sessions à venir. Nous profitons aussi de l’occasion pour présenter aux cadres du Burkina Faso, l’allure générale de la gouvernance mondiale et leur présenter aussi ses enjeux, que ce soit d’ordre économique, politique, sécuritaire, géopolitique ou géostratégique. C’est un atelier très important qui prépare notre pays à assumer avec beaucoup de responsabilité ses engagements au niveau international », a expliqué le ministre délégué en charge de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Maxime Koné.

Photo de famille des officiels après l’ouverture des travaux de l’atelier.

En effet, après des années de suspension, cet atelier va permettre aujourd’hui à ces cadres de l’administration publique et des acteurs de la société civile, de s’approprier les diverses thématiques traitées par l’AG en vue de renforcer leurs capacités d’appréhension des questions internationales. Plus spécifiquement, cet atelier permettra de disséminer, auprès des cadres des institutions, de l’administration et de la société civile, les grandes conclusions issues du segment principal de la 75e session ordinaire de l’Assemblée générale de l’ONU, d’apporter un éclairage sur les grands dossiers, d’harmoniser les vues sur les questions internationales, d’accroître la qualité de la participation du Burkina Faso aux différentes sessions et d’enrichir la réflexion sur les positionnements du Burkina Faso sur les grandes questions internationales. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération : La fête de l’Europe célébrée à Ouagadougou
Diplomatie : L’ambassadeur du royaume d’Arabie saoudite fait ses adieux au Burkina Faso
Burkina-Côte d’Ivoire : Zéphirin Diabré chez Alassane Ouattara
Banque Ouest-africaine de Développement : Le président du Faso sollicité pour être le porte-voix de l’institution
Candidature au poste de secrétaire exécutif de l’OTICE : Dr Lassina Zerbo venu solliciter l’appui du corps diplomatique à Génève
Agriculture : La FAO et la CEDEAO analysent les pratiques agricoles
Développement : Le démarrage du second Compact attendu en août 2022, selon le patron du MCC au Burkina, Michael Simsik
Urgences sanitaire et humanitaire : Les Etats-Unis d’Amérique font don d’un hôpital mobile au Burkina Faso
Burkina Faso : La Suisse lance un nouveau programme de coopération 2021-2025
Coopération : L’Agence française de développement (AFD) finance deux projets à plus de 35 milliards de F CFA au Burkina
Intégration africaine : Le ministre Maxime Koné dans la dynamique d’une collaboration efficace avec les organisations interafricaines au Burkina
Coopération : La France débloque une enveloppe financière d’urgence de plus de 8 milliards de FCFA pour le Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés