Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tu ne changeras jamais ta vie sans changer quelque chose quotidiennement ; Le secret du succès se trouve dans la routine de chaque jour» John C. Maxwell

8-Mars, édition 2021 : Au Burkina, la réflexion est menée autour de l’inclusion financière de la femme par le numérique

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 7 mars 2021 à 22h53min
8-Mars, édition 2021 : Au Burkina, la réflexion est menée autour de l’inclusion financière de la femme par le numérique

Pour la commémoration de la 164e Journée internationale de la femme, le thème retenu par le Burkina Faso est "Inclusion financière par le numérique pour un développement économique de la femme : défis et perspectives". Le choix de ce thème vise à attirer davantage l’attention sur l’accès limité des femmes aux services financiers. Pour approfondir la réflexion, un panel réunissant les femmes venues des 13 régions du pays a été organisé ce samedi 6 mars 2021 à Ouagadougou.

Au cours du panel organisé autour du thème de la commémoration de la Journée internationale de la femme, deux communications sont livrées aux participants. La première porte sur le e-commerce pour booster les activités économiques des femmes dans un contexte de défis sécuritaires et sanitaires, et la deuxième sur l’inclusion financière des femmes à travers le numérique : quelles stratégies pour une meilleure appropriation des services financiers digitaux ?

Vue des participantes

Ces communications visent à promouvoir l’utilisation des services financiers numériques auprès des femmes. "Il s’agira de nous permettre de mieux connaitre les services financiers numériques disponibles ainsi que leurs avantages, de nous encourager à utiliser les services financiers numériques dans nos transactions courantes et de nous présenter les possibilités que le e-commerce offre ainsi que ses avantages dans un contexte de défis sécuritaires et sanitaires", précise la ministre en charge de la Femme, Marie Laurence Ilboudo.

Marie Laurence Ilboudo, ministre de la promotion de la femme

Parce que les femmes ont un accès limité aux services financiers et que cet accès limité est exacerbé par les crises sécuritaire et sanitaire, les différentes réflexions qui sont menées devraient aussi contribuer à trouver des alternatives pour atténuer les effets de ces crises sur les activités économiques des femmes, selon Marie Laurence Ilboudo, ministre de la promotion de la femme.

À l’issue du panel, des recommandations sont formulées à l’endroit du gouvernement, afin qu’il invite les fournisseurs de services financiers disponibles sur le marché à développer des produits adaptés aux besoins des femmes .

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 mars à 18:23, par Passakziri En réponse à : 8-Mars, édition 2021 : Au Burkina, la réflexion est menée autour de l’inclusion financière de la femme par le numérique

    Madame la ministre,
    Pourquoi aller chercher loin ce que vous avez devant votre porte ?
    Vous voulez l’inclusion finacière de la femme ? commencez par valoriser son travail remunérant.Oui, les femmes sont le moteur de notre sociétés, car ce sont elles qui managent la famille et libèrent le dos des hommes pour leurs carrières.C’est elles qui 365Jrs/ans doivent savoir quelle sauce servir à la famille, jour, pour jour. C’est encore elles qui à travers leurs activités extrasaisonnières se lancent dans differentes activités que nous devrions valoriser et honorés.
    Mais quelle ne fut mon étonnement, ma deception de constater que paradoxalement aux efforts du gouverement pour valoriser le Faso Dan fani, dans la confection duquel les femmes sont au front, vous êtes allées sortir un anti-Dan Fani pour ce 8 Mars ? Seule vous avez une reponse à cela.
    Si vous ne valorisez pas le travail fait en mode analogue, comment accéder à l’autre niveau, le numérique ?
    C’est un paradoxe , une honte et un mépris du travail de ces femmes.
    En espérant que le tir sera corrigé pour l’avenir, je vous souhaite une bonne fête de la femme.

    Passakziri

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Assises nationales sur l’éducation : Le ministre Stanislas Ouaro consulte la « mémoire vivante » du système éducatif
Civisme et citoyenneté au Burkina : Le Club Aurore s’investit à travers des conférences éducatives
Salon international de l’étudiant : La 10e édition se penche sur la digitalisation de la formation
Employabilité des jeunes et entrepreneuriat féminin : Les institutions de conseils veulent influencer les politiques publiques
Lutte contre le paludisme : Les entreprises du secteur privé s’engagent
Traite d’enfants : Ces mineures "vendues" comme du bétail à Ouagadougou
Lutte contre le paludisme : Kabo Plasmovac, la solution du naturothérapeute Charles Hermann Kaboré
Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés
Réhabilitation route Gounghin-Fada : « Le gouvernement ne se soucie guère des problèmes connus des populations », Mindiéba Ouali, ressortissant de la région de l’Est
Marche de soutien aux dialysés et insuffisants rénaux : Le SOS de Yiyé Constant Bazié
Fronde à la mairie de Ouagadougou : Les ouvriers appellent le président du Faso à intervenir afin d’éviter un "scénario regrettable"
Ramadan : Une rupture collective pour magnifier le vivre-ensemble
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés