Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Burkina : "SOS terrorisme" s’offusque de la dégradation de la situation sécuritaire

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • samedi 6 mars 2021 à 12h07min
Burkina :

Face à la situation sécuritaire dégradante au Burkina, l’organisation de la société civile, SOS Terrorisme a animé une conférence de presse pour donner sa lecture des événements ce vendredi 5 mars 2021 au palais de la Culture Jean Pierre Guingané à Ouagadougou.

Les dernières attaques survenues le 18 février 2021, des véhicules de transport de civils entre Markoye et Tokabangou, dans la région du Sahel ont fait neuf morts et plusieurs blessés et des dégâts matériels. La tuerie de cinq passagers d’une ambulance sur l’axe Djibo-Bourzanga le 2 mars 2021. Ces attaques démontrent à souhait la recrudescence des actes terroristes selon le président de SOS Terrorisme, Hamadou Ardho Dicko, dans son intervention. Selon lui, ces derniers "actes odieux" visent à démoraliser le peuple burkinabè tout entier et à astreindre les populations à une psychose généralisée. Aussi lance-t-il un appel à l’union sacrée à tous les fils et filles du Burkina et interpelle les autorités politiques à plus d’implication et de fermeté.

Tout en condamnant ces attaques "inhumaines et barbares", le principal conférencier du jour a tenu à exprimer ses vives félicitations aux forces de défense et de sécurité burkinabè qui, au prix de sacrifice suprême, se livrent à un combat quotidien contre le terrorisme. Pour permettre à celles-ci de sortir victorieuses de la bataille, Hamadou Ardho Dicko appelle à une vigilance accrue des populations et à une franche collaboration avec les forces de défense et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme.

Hamadou Ardho Dicko, président de SOS Terrorisme, principal conférencier

Pour ce faire, SOS Terrorisme décline cinq points que sont :
1- Refuser catégoriquement de se faire enrôler par les groupes terroristes,
2- Dénoncer les terroristes et leurs complices,
3- Encourager et non décourager les FDS sur les réseaux sociaux,
4-Cultiver l’amour de la Patrie,
5- Promouvoir le vivre-ensemble, la cohésion sociale, tout en luttant contre le repli identitaire et la stigmatisation.

Outre ces cinq points présentés à l’opinion publique, le président de SOS Terrorisme, Hamadou Ardho Dicko, suggère la mise en place d’une stratégie opérationnelle de lutte collective, une mobilisation des jeunes et des volontaires à travers les Comités de Défense de la République (CDR) dans toutes les régions du Burkina pour accompagner les FDS dans la lutte contre le terrorisme. Pour le premier responsable de SOS Terrorisme, il est temps de mettre fin au phénomène du terrorisme qui a fait plus de 200 victimes depuis 2018 au Burkina Faso.

J.E.Z
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 mars à 11:25, par Lom-Lom En réponse à : Burkina : "SOS terrorisme" s’offusque de la dégradation de la situation sécuritaire

    Mon frère, c’est ce genre d’appels que le peuple veut entendre contrairement à certaines organisations de la même Société Civile, prêtes à bondir à la moindre occasion pour tenir le gouvernement responsable de toutes les misères des victimes du terrorisme au Burkina. Le terrorisme existe parce qu’il y a des terroristes dans nos familles et dans nos régions et ça, certaines chapelles ne voulaient en entendre parler. Si nos frères cessent de s’enrôler, les Djihadistes étrangers fuieront pour sauver leur peau. En attendant, dirons-nous la vérité et seule la vérité nous rendra libres ! Rassurez-vous, le peuple Burkinabè à trop encaissé et il réagira, advienne que pourra. Les faux mouvements des Droits de l’Homme pourront écrire ce qu’ils veulent, nous imposeront la paix des justes par les armes s’il le faut.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso mutualisent leurs forces dans les zones frontalières
Lutte contre l’extrémisme : Vers l’adoption d’une stratégie nationale de prévention de la radicalisation et son plan d’action
Opération HOUNE : Une vingtaine de terroristes neutralisés
Sécurisation du territoire national : des terroristes délogés au Nord et au Sahel grâce à une opération d’envergure
Recrudescence des attaques terroristes : L’État islamique au grand Sahara (EIGS) augmente son emprise au Liptako-Gourma
Oudalan : Les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque
Mali : Environ 300 militaires de la Force Barkhane mobilisés pour sécuriser un convoi de ravitaillement dans le nord
Attaque contre le village de Kodyel : L’Union européenne condamne fermement ces actes barbares
Recrudescence des attaques à l’Est : « Il pourrait y avoir un lien avec la mort d’Idriss Déby », selon Mahamoudou Savadogo, expert des questions d’extrémisme violent
Situation hebdomadaire des opérations de sécurisation : Huit terroristes neutralisés et du matériel récupéré
Région de l’Est : Deux VDP et plus d’une dizaine de civils tués à Kodyel
Opération Barkhane : Plusieurs terroristes neutralisés dans le Gourma
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés