Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tu ne changeras jamais ta vie sans changer quelque chose quotidiennement ; Le secret du succès se trouve dans la routine de chaque jour» John C. Maxwell

Réconciliation nationale : Zéphirin Diabré a échangé avec les anciens présidents Jean-Baptiste Ouédraogo et Michel Kafando

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • vendredi 5 mars 2021 à 23h20min
Réconciliation nationale : Zéphirin Diabré a échangé avec les anciens présidents Jean-Baptiste Ouédraogo et Michel Kafando

Le ministre d’État, ministre auprès du président du Faso, chargé de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, Zéphirin Diabré, poursuit sa dynamique de consultations des personnes-ressources autour du processus de réconciliation nationale. Le jeudi 4 mars 2021, il a échangé avec les anciens présidents Jean-Baptiste Ouédraogo et Michel Kafando.

La rencontre, tenue à la résidence de Jean-Baptiste Ouédraogo, avait pour objet, la réconciliation nationale et la paix au Burkina. Selon le ministre en charge de la réconciliation nationale, cette démarche répond à un souci d’aller à des sources utiles. « C’est une démarche qui s’inscrit dans le souci d’aller à des sources intéressantes et utiles pouvant contribuer à la conduite de la mission. L’un et l’autre ont exercé les plus hautes responsabilités de notre pays, ils sont donc pétris de savoir et d’expériences qui seront sans aucun doute utiles pour ce que nous sommes en train de faire », justifie Zéphirin Diabré.

Il affirme, à l’issue de leur tête-à-tête, que les deux anciens chefs d’Etat ont exprimé une « très forte volonté » d’aider le président du Faso à réussir la réconciliation nationale.
Jean-Baptiste Ouédraogo a, lui, précisé également que les échanges ont tourné autour d’un certain nombre d’éléments relatifs à l’objet de la visite. « Nous avons beaucoup échangé entre nous et il n’y a pas mal de choses que nous cherchons à comprendre avant de l’accompagner. Nous nous sommes dit des choses très intéressantes, eu égard à l’importance de la mission qui lui est confiée. (…). La réconciliation nationale dans notre pays est un mal nécessaire, dans la mesure où il y a beaucoup de problèmes qui incitent à aller vers cette réconciliation. Nous avons vu tous les aspects qui peuvent être évoqués pour comprendre la mission afin d’approcher les différents indicateurs, qui peuvent être mobilisés dans le sens de parvenir à un résultat
 », explique-t-il.

Selon l’ancien président, la mission de réconciliation n’est pas impossible, mais elle demande beaucoup de travail, d’application et d’accompagnement. « On ne peut pas développer un pays, si on ne s’entend pas sur une base minimale », analyse Jean-Baptiste Ouédraogo.

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Santé : Les députés autorisent le financement du projet de construction d’un centre de radiothérapie à Bobo-Dioulasso
Commune de Banh (région du Nord) : Le maire Ousmane Ouermi face à ses administrés pour dresser un bilan de sa gestion
Décès du président Déby : Roch Kaboré salue « la mémoire d’un grand panafricaniste »
Burkina Faso : Le Haut Conseil du dialogue social et le Haut Conseil pour la réconciliation et l’unité nationale remettent leurs rapports au président du Faso
Assemblée nationale : Les députés adoptent le programme Wuri pour la mise en œuvre d’identifiant unique électronique de la personne au Burkina
Journée nationale du paysan 2021 : 400 participants attendus au lieu de 1500
Dialogue social : Le Haut conseil remet son rapport d’activités au président du Faso
Affaire Thomas Sankara : La France "a tenu parole", en déclassifiant les documents couverts par le secret national
Dossier Thomas Sankara : 34 ans après, enfin le procès ?
Politique : Jérôme Bougouma et 92 autres militants quittent le CDP
Burkina Faso : Cap sur l’autonomie énergétique à l’horizon 2025
Dossier Thomas Sankara : Une dizaine de personnes dont Blaise Compaoré poursuivies en jugement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés