Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Revue annuelle 2020 du cadre sectoriel de dialogue santé : De nombreux acquis, malgré les difficultés

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 5 mars 2021 à 18h11min
Revue annuelle 2020 du cadre sectoriel de dialogue santé : De nombreux acquis, malgré les difficultés

Ce vendredi 5 mars 2021 se tient à Ouagadougou, la revue sectorielle de l’année 2020, du secteur de planification santé. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, qui avait à ses côtés, la représentante résidente de l’OMS au Burkina, Dr Alimata Diarra/Nama, et le gouverneur de la région du Centre, Sibiri de Issa Ouédraogo.

Comme pratiquement tous les autres secteurs de planification, celui de la santé a été fortement impacté par la crise sanitaire lié au Covid-19 et la persistance de la crise sécuritaire au cours de l’année 2020. Ce qui a mis à mal la mise en œuvre des activités. Malgré ces difficultés, de nombreux acquis ont été engrangés à en croire le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo.

Il s’agit entre autres de la réduction de la distance moyenne à parcourir pour accéder à un centre de santé public ou privé, distance qui passe de 6,7 km à 5,8km ; le renforcement des effectifs du personnel avec le recrutement de 8 209 nouveaux agents ; la prise en charge de 12 771 filles et femmes victimes de complications ou séquelles des mutilations génitales féminines ; la mise à disposition de 9 555 tonnes de semences de céréales et 296 tonnes de semences de niébé au profit de 618 566 chefs de ménages hommes, 41 015 chefs de ménages femmes, et 250 personnes déplacées internes. Tout cela, pour un coût total de 7 467 826 488 FCFA.

Pr Charlemagne Ouédraogo, ministre de la Santé, salue les performances du secteur, malgré les difficultés

L’on note également la délivrance de 7 026 852 prestations de soins pendant la grossesse, plus de dix millions de prestations de soins chez les enfants de moins de 5 ans et plus de deux millions de prestations de services gratuits de planification familiale ; l’administration à plus de trois millions d’enfants de 3 à 11 mois et à plus de quinze millions d’enfants de 12 à 59 mois de médicaments pour les protéger du paludisme.

Le ministre de la Santé relève également la mobilisation de 116,8 milliards de F CFA pour l’achat de prestations de soins dans le cadre de la gratuité de soins ; la construction de 211 CSPS ; la construction et l’équipement du CHR de Ziniaré ainsi que du centre de radiothérapie à Ouagadougou ; l’acquisition de 350 ambulances, etc.

Une vue des participants

La digitalisation de la gestion des hôpitaux…

Cette revue de l’année 2020 sera donc l’occasion d’examiner les performances du secteur, mais également de discuter de la mise en œuvre des recommandations de la précédente revue et des perspectives pour l’année 2021. « Ces acquis n’occultent pas les défis et les difficultés auxquelles notre secteur est confronté. Aussi, les résultats et les leçons tirées de cette période devraient orienter nos perspectives pour l’élaboration et la mise en œuvre du prochain référentiel national de développement et du plan national de développement sanitaire », a laissé entendre le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo.

Au titre des perspectives pour l’année 2021, l’on note le passage à l’échelle de la stratégie sur les soins prénataux, la poursuite de la gratuité des soins pour les femmes et les enfants de moins de 5 ans, la disponibilité des produits de santé, la digitalisation progressive de la gestion des hôpitaux et du système d’information sanitaire, la poursuite des réformes entamées et des chantiers de construction.
Pour rappel, le cadre sectoriel de dialogue santé est constitué du ministère de la Santé, du ministère de la Femme, de la Famille, de la Solidarité nationale et de l’Action humanitaire, et du ministère de l’Agriculture, des Aménagements hydroagricoles et de la Mécanisation.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Affaire de la mosquée de Pazani : Mensonges, hypocrisie, clientélisme
La médiation pénale en faveur des enfants en conflit avec la loi : L’intelligente entente entre justice formelle et chefferie traditionnelle
Réformes foncières au Burkina : Des propriétaires terriens de Saaba disent niet !
Ramadan 2021 : L’archevêque de Bobo-Dioulasso, Paul Ouédraogo, adresse ses vœux de bonne fête à la communauté musulmane
Fonds minier de développement local : Les acteurs demandent un renforcement du leadership de l’Etat
Téléphone-portable et vie de famille : Comment trouver le juste milieu ?
Ouargaye : Des boutiques cambriolées après la pluie
Agence de l’eau du Liptako : Adoption d’un schéma directeur d’aménagement et de gestion en eau
Eglise évangélique Baptiste de Bobo-Dioulasso : Le torchon brûle entre des fidèles et leur pasteur
Burkina : Des présumés auteurs de fraude fiscale portant sur plus de 16 milliards FCFA mis aux arrêts
Ramadan 2021 : L’Aid el fitr sera célébrée au Burkina Faso le jeudi 13 mai 2021
Sécurité routière : Des conducteurs de tricycles et de quadricycles formés pour l’obtention de permis de conduire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés