Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «S’il y a un problème, il y a une solution. S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème» Bob Marley

Burkina-Sport : La suspension du stade du 4-août de Ouagadougou est une honte nationale !

Accueil > Actualités > Sport • • mercredi 3 mars 2021 à 17h08min
Burkina-Sport : La suspension du stade du 4-août de Ouagadougou est une honte nationale !

Le 02 mars 2021, la presse burkinabè s’est largement fait l’écho de la suspension du stade du 4 Août. La raison la plus évoquée est le non-respect des normes édictées par la Confédération africaine de football (CAF). L’épée de Damoclès qui planait ainsi sur la tête du Burkina Faso depuis plusieurs mois a fini par frapper.

La décision de la CAF de suspendre le stade du 4 Août de toutes les compétitions a pour conséquences immédiates :

1- la délocalisation des matchs à domicile des Etalons pour les éliminatoires de la CAN 2021 ;

2- la délocalisation des matchs à domicile des Etalons pour les éliminatoires de la coupe du monde 2022 ;

3- la délocalisation des matchs à domicile de Salitas dans le cadre des phases de poule de la coupe CAF ;

En attendant que des voix plus officielles décident de communiquer sur le pourquoi de cette situation, la raison principale d’une trésorerie en sécheresse expliquerait cette donne.

Quoi qu’il en soit, cette situation à n’en point douter devrait avoir une incidence plus ou moins négative sur l’efficacité des Etalons et de Salitas. Les points étant très disputés au niveau des compétitions internationales, chaque équipe travaille à engranger le maximum pendant les matchs à domicile avec l’environnement favorable que cela dégage. En délocalisant les matchs, nos équipes perdent automatiquement l’aspect " avantage du terrain " qui est un facteur essentiel contribuant à remporter une rencontre de football.

Ne nous voilons pas la face, cette sanction est une honte pour le Burkina Faso. Pour qui connait la force du football notamment des victoires des Etalons dans le cadre du renforcement de la cohésion sociale, il aurait été visionnaire d’éviter cette situation susceptible d’affaiblir l’efficacité de notre « onze national » et de nos clubs engagés dans les compétitions internationales.

Et c’est bien dommage pour un pays comme le Burkina Faso qui se dit " une nation de foot ".

Ousmane SO

Vos commentaires

  • Le 3 mars à 17:30, par KRITIK En réponse à : Burkina-Sport : La suspension du stade du 4-août de Ouagadougou est une honte nationale !

    Et il n’y aura pas de sanction. et il en sera toujours comme ça.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 18:32, par Mafoi En réponse à : Burkina-Sport : La suspension du stade du 4-août de Ouagadougou est une honte nationale !

    @Ousmane SO,viens m’expliquer en quoi le stade du 4 Aout a une "trésorerie en sécheresse" pour qu’il soit suspendu car au juste,il doit à qui ?Dans mon entendement,lorsqu’il s’agit d’un stade,il peut être suspendu soit,il n’est pas aux normes ou alors,des supporters fanatiques,des voyous avaient eu à créer des troubles graves lors d’un match mais lire qu’on suspend un stade parcequ’il a une trésorerie en séchéresse,c’est la première fois que je vois ça et c’est encore une blague typiquement africaine qui ne peut même pas faire rire

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 23:12, par Sidpassata Veritas En réponse à : Burkina-Sport : La suspension du stade du 4-août de Ouagadougou est une honte nationale !

    - Le sport et la culture sont de puissant facteur de cohésion nationale. Mais cela n’arrange pas les politiciens autant que créer des ministère et des institutions redondantes et certaines non prévues par la constitutions et sont tous budgétivores pour s’occuper de réconciliation, cohésion, de médiation, d’affaires économiques et sociale sans pour autant intéresser le grand public.. Les politiciens n’investissent pas dans les domaines qui ne vont pas profiter à leur promotion partisane, même si ça profite indirectement à toute la nation ?
    - L’incurie est le propre de nos états africains, comme si on ne sait pas prévoir. Et chaque régime, chaque ministre va se justifier en disant qu’il est venu trouver les choses dans cet état. Mais le hic c’est que ses successeurs nous chanteront la même rengaine. Tout comme si aucun n’est capable de rompre le cercle infernale, sans pour autant que personne ne démissionne de sa fonction !
    - En plus on trouve des gens pour nous dire de ne pas nous plaindre parce que nous ne sommes pas seul dans cette situation, comme si la règle est d’être dans ce qui est anormal ! Ceux qui sont dans une situation normale ne sont pas seuls non plus, mais pourquoi nous ne sommes pas de ceux-là ?
    AAAh Sacrée Afrique !

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 08:25, par Kabore En réponse à : Burkina-Sport : La suspension du stade du 4-août de Ouagadougou est une honte nationale !

    De toutes les façons,c’est comme ça le Burkina Faso car même avec ces milliards qu’il faut pour rendre le stade 4 août aux normes,ça sera juste pour un bout de temps parce qu’ils vont détourner cet argent pour mettre dans leurs comptes et faire un travail d’à peu près et 2-3 ans après ça sera le même scénario.
    Il n’y a jamais de sérieux dans le suivi des travaux parce que tout le monde est toujours complice.
    Il faut que ceux qui sont devant oublient un peu leur propre intérêt et penser quand même à ce pays qu’ils disent servir.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 09:14, par ZONGO Charles En réponse à : Burkina-Sport : La suspension du stade du 4-août de Ouagadougou est une honte nationale !

    Ousmane So je ne fait pas parti de cette honte au contraire je suis content de cette sanction si l’OMS pouvait sanction l’hôpital yalgado j’allais être content de ça

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 09:18, par ZONGO Charles En réponse à : Burkina-Sport : La suspension du stade du 4-août de Ouagadougou est une honte nationale !

    je ne fait pas parti de cette honte. au contraire je suis content de cette sanction si l’OMS pouvait sanction l’hôpital yalgado j’allais être content de ça

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 09:27, par LE FORGERON En réponse à : Burkina-Sport : La suspension du stade du 4-août de Ouagadougou est une honte nationale !

    Bonjour,

    Je ne suis pas expert de cette question de normalisation de stade mais je voudrais intervenir :
    - l’heure n’est plus à la normalisation d’un stade pour contenir des centaines de milliers de supporteurs car en Europe même les stades sont vides à cause du COVID-19.
    Ceux qui géraient les stades (vente de billets et autres) souffrent maintenant.
    - C’est la même chose en Afrique, les stades sont vides à cause du COVID-19. Certains pays africains ont refusé de jouer les matchs dans leur stade à cause du COVID-19. L’heure n’est pas à la normalisation des stades mais à la lutte contre le COVID-19 et au soutien de nos FDS.
    - Conclusion pas question de céder à la diversion de la CAF. Pas question de prendre des milliards pour construire ou réfectionner un stade alors que nous avons besoin d’argent pour lutter contre le COVID-19 et les dégâts causés par le Covid-19 et aussi pour soutenir nos FDS et nos déplacés internes qui souffrent par manque de nourritures et cadre de vie.
    La CAF doit jouer balle à terre sinon elle sera rejetée par certaine population.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 12:19, par Le Pacifiste En réponse à : Burkina-Sport : La suspension du stade du 4-août de Ouagadougou est une honte nationale !

    La suspension d’un stage est une honte en quoi ? est-ce la première fois qu’un stade est suspendu ?je pense qu’il ne faut pas dramatiser tout. Nous ne sommes pas en règle, on nous sanctionne, le problème est où ; nous ne devons nous accuser mutuellement.Nous devons nous battre pour résoudre le problème au plus vite

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 12:31, par Sacksida En réponse à : Burkina-Sport : La suspension du stade du 4-août de Ouagadougou est une honte nationale !

    D’une maniere generale, la situation de notre patrie fait couler souvent des larmes aux yeux. Quand tous ces patriotes, revolutionnaires et bien sur democrates se sont sacrifies ou morts pour la renaissance de ce Pays devenue Burkina Faso qui signifie tout un programme de societe ou l’integrite, l’abnegation et le service du peuple Burkinabe doivent etre des valeurs vecues ; sont releguees au calende grecque ? Quelle gachis ! Si vous faites un diagnistique serieux de tous les secteurs Ministeriels Administratif, il ressortirait sans doute des manquements graves dus a la mauvaise gestion et a un manque criards de visions prospectives parce que des gens veulent se remplir des poches et au detriments des citoyens ; et ce depuis plus de 30 ans. Un economiste burkinabe disait que si l’on fait une etude serieuse des fraudes, des vols et bien sur des detournements et autres pillages economiques ou financiers vous serez ahuris car ca se chiffrerait a des milliers de milliards de francs fcfa en 25 ans. En tout etat de cause, il est bien vrai que des faits exogenes influencent ; mais les problemes interieurs sont de la responsabilite des dirigeants politiques qui manquent d’exemplarite dans la voie de la bonne gestion de l’etat : De surcoit des infrastructures mal executes, l’accaparement des terres par des individus, des politiques agricoles et technologiques qui trainent a produire des effest positifs, non maitrise nationale des secteurs economiques et industrielles, l’inefficacite de la prise en charges de la sante des citoyens, l’education nationale, secondaire et superieure en crise structurelle, l’explosion du chomage des jeunes etc et tout cela depuis au moins un quart de siecle dus a l’acceptation d’un liberalisme sans bornes imposees par des structures du capitalisme internationale. Comme on le dit : les critiques ne sont pas faites parce qu’on aimerait pas tel dirigeant ou tel autre, mais ce sont des realites vecus, et l’on souhaiterait que les choses changent positivement. Dans cette situation, a quoi cela servirait de se lever chaque matin et de faire le griotisme des dirigeants politiques ? Salut

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 21:57, par Auguste Martial Ouédraogo En réponse à : Burkina-Sport : La suspension du stade du 4-août de Ouagadougou est une honte nationale !

    Salut vous ne pensez pas que c’est une diversion ? En ces temps de covid19 , sa prendra fin quand ? La maladie pour qu’on remplisse nos stades . Héiii quitté dans sa.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 22:07, par Made En réponse à : Burkina-Sport : La suspension du stade du 4-août de Ouagadougou est une honte nationale !

    Même si le Stade Houphouet était suspendu et que les Ivoiriens n’en ont pas fait une honte nationale, c’est leur problème. Nous c’est une honte nationale. Nous ne sommes pas les Ivoiriens. Il ya toujours des gens pour lesquels le ridicule et la honte n’est absolument rien pour eux. Si vous chercher des candidats pour se présenter tout nu a une émission en direct a la RTB, vous trouverez toujours des volontaires.... LOL

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 02:05, par jeunedame seret En réponse à : Burkina-Sport : La suspension du stade du 4-août de Ouagadougou est une honte nationale !

    Ousmane Sot, la honte ce n’est pas cette suspension ; mais la honte ce sont les illusions que vous avez faites et gardées de ce stade et ses capacités. Ou bien Seau ?! Soyons pragmatiques ! Tout va mal au Burkina Façon !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés